mardi 4 novembre 2014

Mondial 2014 : 32. Rideau

Et voilà, après une quinzaine d'articles pour Le Blog Auto, une trentaine de photos sur ce blog et une vingtaine de clichés sur Facebook, j'ai enfin vidé ma besace !

Que retenir du Mondial 2014 ? Voici ce que j'ai noté :
1) a) En 2008 (mon premier Mondial en "pro"), les constructeurs nous disaient : "Regardez, on a pris notre plus petit modèle, on lui a mis un diesel de tondeuse à gazon et des roulettes de caddie, on a viré l'insonorisant, retiré tous les équipements et on arrive à... 120g, wahou !" Depuis, il y a eu des aciers plus légers, la généralisations des sport&start et du KERS, des travaux sur l'aérodynamisme. Maintenant, ils arrivent presque sans problème à 80g, sans hybridation.
b) A contrario, les électriques rasent les murs. Désormais, les constructeurs en vendent. Mais elles restent les "voitures qu'on recommande à son voisin". Les ventes sont à des années-lumière des prévisions.
2) a) La grande forme du premium. Dopé par les marchés émergents, Audi, BMW et Mercedes roulent des mécaniques. JLR veut se joindre à la danse.
b) L'autre grand gagnant du "GOM", c'est Kia-Hyundai. Le constructeur coréen a de l'appétit et ça se sent.
c) A contrario, les généralistes européens sont en plein désarroi. Ils n'ont plus de pré-carré et de clientèle captive. Leurs ventes se concentrent sur le A et le B. Fiat, ancien champion d'Europe, s'est planqué dans un coin avec Jeep, Abarth, Lancia et Alfa. J'ai discuté avec des visiteurs qui n'avaient même pas trouvé leur stand !
d) L'invasion chinoise et indienne n'aura pas lieu. De nouveaux, les Chinois brillent par leur absence. Great Wall et Lifan ne vont pas plus loin que la Russie. Qoros a disparu des radars. MG n'a toujours pas traversé la Manche. Quant à Byd, il se contente de ventes confidentielles auprès des flottes.
3) a) Toujours plus petit, toujours moins de nouveautés ! Les Opel Karl, Mazda2, Ford Ka, Aston Lagonda, SUV DS et cie ont brillé par leur absence. Moins de concept-cars inédits, aussi. Le Mondial de Paris n'est plus aussi incontournable qu'avant.
b) Les artisans sont bien rares aussi. Seuls PGO et Aston Martin ont représenté les "petits". Lotus (présent en 2010), McLaren (présent en 2012), Caterham, Ginetta, Morgan, etc. ne sont pas là. C'est tout un pan de l'industrie automobile qui n'est pas représenté.
c) Crise oblige, il n'y avait quasiment pas d'essais. Terminé, le temps où les généralistes emmenaient les visiteurs dans une annexe avec champagne et petits fours. Terminé le temps où ils distribuaient des autocollants et des posters par pelletés !
c) Au moins, maintenant, il y a une vraie offre en restauration. Avant, c'était dégueulasse et hors de prix. Avec Red, c'est toujours hors de prix, mais au moins, c'est bon !
d) Désormais, c'est de plus en plus dur d'avoir un badge presse. Mais ils devraient encore filtrer davantage. Marre des kilikool qui viennent le 1er jour juste pour faire des selfies. Et c'est pas cool d'avoir sacrifié la moitié de la salle de presse pour un sous-Brioche dorée (avec croissants à 10€ et jus d'orange à 5€ les 10cl.)

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Qu'est-ce que vous en pensez ?