dimanche 22 février 2015

Rétromobile 2015 : 6. On se fait un p'tit Caprice ?

Une Chevrolet Caprice Classic version "police pursuit" à vendre. J'avais la même en Majorette !

La Caprice Classic/Impala/Ninety-eight, c'était l'archetype de la berline US des années 75-85 : châssis séparé, gros V8 bien paresseux, roues arrière motrices, 6 places et une carrosserie... Comment est-ce qu'un designer a pu être payé à faire ça ? Peut-être que c'était un pari. "Fais chier, le chef, avec son projet de berline. Les gars, chiche que je trace 3 traits à la règle et ensuite je glande jusqu'à la deadline ! J'veux me casser et ça sera un beau bras d'honneur !" Et ensuite : "Eh, les gars, ils ont choisi mon projet ! Et en plus, ils m'ont nommé chef !" Disons que le thème, c'est le rectangle...

Mais la Caprice Classic, c'était la star de mon enfance ! Le samedi après-midi, les séries TV US défilaient : L'agence tout risque, L'homme qui tombe à pic (sic.), Mac Gyver... Vous pouviez être sûr d'avoir au moins une scène de poursuite. Et au moins 2 ou 3 Caprice qui partaient au tas. En général, vous avez un gradé qui sort d'une épave fumante et donne une coup de pied contre l'aile. J'imagine que Chevrolet devait les solder à Stephen J. Cannel...
Pour les rappeurs, la Caprice était la star du rap east coast. Dans les clips, du rouquin moustachu poursuivait interceptait les "gansta" et ils leur apprenaient les bonnes manières à coup de tonfa. Fuck tha police ! Dans un clip de NWA, les policiers se retrouvent parés de moustaches en ruban adhésif... Y compris une femme (qui tentait de planquer ses cheveux sous une casquette.)

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Qu'est-ce que vous en pensez ?