lundi 23 novembre 2015

Une VW (à moteur essence)

Le "dieselgate" a débuté le 18 septembre... 2 mois déjà. Ils ne doivent plus avoir beaucoup d'ongles, les dirigeants de VW !

Je comptais faire un édito dessus, mais bon, il y a déjà tant de gens qui ont parlé du "dieselgate"... A quoi bon faire une énième analyse ?
Je pense que VW paye avant tout son arrogance. C'est le "besser wessen" typiquement allemand : il s'est autoproclamé 1er de la classe, donc il s'autoproclame le droit de faire la moral aux autres. En France, c'est autre chose. Le lectorat de la presse auto est souvent pro-françaises ; il s'imaginent que les journalistes sont à la solde de VW. Donc, taper sur VW, ça permet de caresser le lecteur dans le sens du poil. On prouve qu'on n'est pas un "vendu" à VW...

Certains pensent que les autorités US voulaient torpiller VW pour que les "3 grands" (encore convalescents) remontent la pente. Peut-être. Mais de toutes façons, à l'arivée, le gagnant, c'est toujours Hyundai. Je pense que quoi qu'il arrive, les 3 grands manquent de crédibilité dans les berlines. Même les loueurs n'en veulent plus ! Là dessus, Hyundai débarque avec des offres hyper-agressives. Ils ont déjà récupérés les déçus de Toyota. Demain, il récupéreront les déçus de VW...

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Qu'est-ce que vous en pensez ?