lundi 7 septembre 2015

Ferrari et Bar Mitzvah

Les pied-noirs sont une espèce en voie de disparition. La vérité si je mens, c'est fini ! Les grossistes en jeans exubérants ont pris leur retraite. Ils rejoignent les autres stéréotypes ambulants de l'immigration des Trente Glorieuses, comme le restaurateur Vietnamien, l'épicier Maghrébins ou le maçon Portugais...

Mes grands-parents ont enjambé la Méditerranée un peu avant. Assez pour ne pas être des "rapatriés". Mon grand-père a fait les marchés et je suis fier de cet héritage.
Le rapport avec la Ferrari ? L'autre jour, je déjeunais dans un restaurant. Il y avait un peu de bruit et la serveuse nous a expliqué qu'il y avait une bar-mitzvah (NDLA : genre de première communion pour juifs, mais réservé aux garçons) à côté. Et en sortant de l'établissement, il y avait cette F430, garée pile en face. Voilà, c'est ça, le style pied noir. Il fallait qu'il se gare en face, pour qu'on voit sa voiture en sortant. Et je suis sûr que dans la salle, le propriétaire était assis bien au milieu, avec les Aviator sur le nez. A chaque phrase, il évoquait sa Ferrari. Par exemple : "T'as vu le temps ? - Ah, oui, c'est un beau temps pour rouler avec ma Ferrari." Et je suis à peu près aussi sûr qu'en fait, c'est une location...

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Qu'est-ce que vous en pensez ?