jeudi 26 septembre 2013

Midas en lutte contre la pollution

Il y a une dizaine de jours, j'ai assisté à une présentation de Midas. Le fond (la pollution en voitures) était intéressant. La forme, par contre, était à la limite de la caricature.

Comment faire peur aux gens, la méthode Midas :
1) Vous invitez essentiellement des mères de famille, issu de médias ayant peu de rapports avec l'auto.
2) Faites venir un médecin et faites le parler de pollution derrière une présentation PowerPoint. Bien sur, il ne souligne que les chiffres qui l'arrangent. Le message est en gros : "Mesdames, vous conduisez vos enfants vitres fermées, clim à fond ? Vous êtes des assassines ! La clim fait virevolter des particules et des bactéries, dont certaines pourraient favoriser l'asthme ou réduire les défenses immunitaires!" En vrai, le médecin était peu virulent et sur la fin, il a mis pas mal de conditionnels. N'empêche, derrière moi, certaines paniquaient.
3) Là, une fois que l'assistance était à cran, le PDG de Midas revint. Il a la solution miracle pour dépolluer votre intérieur : changer votre filtre à charbons et ioniser l'habitacle avec la machine ci-dessus. Prix : 89€. Vous avez dit charriage ?

Primo, pour avoir fait un peu de physique-chimie à l'école, je suis un peu dubitatif sur l'utilité de la machine. Il faut qu'on m'explique comment on peut nettoyer un habitacle juste en ionisant l'air, sans produits chimique.
Secundo, certes, il y a des bactéries dans l'habitacle. Mais on est en permanence attaqué par des milliers de germes et la beauté du corps humain, c'est qu'il résiste à 99% des attaques. De toute façon, moi, à chaque fois que je roule décapoté, je fait un maxi courant d'air.
Tertio, le problème des clims est plutôt dans les conduits, où il y a de l'eau tiède stagnante. C'est là que se développe la légionelle. Mais ça, le ionisateur de Midas ne s'en occupe pas.
Quattro, certaines femmes semblaient prêtes à aller chez Midas. Le gag, c'est que certaines journalistes fumaient. Y compris devant leur progéniture (je les entendaient en parler) et ça a un effet nettement plus dévastateur que les bactéries et germes en suspensions dans une voiture...

Plus sérieusement, l'étude du médecin (commandité par la RATP) est intéressante. Elle montre que les pics de pollution ont lieu l'hiver (on les imagine plutôt l'été.) De plus, en cas de pollution, mais vaut marcher ou être sur un 2-roues que dans un véhicule fermé (car les polluants s'accumulent.) Enfin, le pire émetteur de particules fines, c'est... Le métro (et c'est la RATP qui le dit.) Ce sont essentiellement des particules issues des garnitures de freins. Et comme, par définition, le métro est souterrain, elles restent en suspens. Mieux vaut rester 1h derrière un bon vieux dCi que dans une rame de métro !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Qu'est-ce que vous en pensez ?