mercredi 28 août 2013

MGA

Une MGA. D'habitude, je croise plutôt des F et plus rarement, des MGB (et curieusement, peu de TF.)

Dimanche, la MG3 arrivera officiellement dans les concessions britanniques. AROnline, grand nostalgique du lancement de l'Austin Metro, a déjà pas mal spéculé sur son futur.
La réalité, c'est que tant que le premier mois n'est pas écoulé, on n'a que du vent. A la limite, il faudrait même attendre le 2e mois. Car on peut supposer que de nombreux MGphiles ont pré-commandé leur voiture, d'où un gonflement artificiel des ventes du premier mois.

Le scénario noir, c'est 10 ventes par mois. C'est la Bérézina chez la trentaine de concessionnaires MG UK. SAIC n'a pas investi des millions pour vendre 12 MG6 et 10 MG3 par mois! Il ferme le site de Birmingham, ne conserve que le centre de design (pour le symbole) et se concentre exclusivement sur la Chine.
On ne peut pas écarter ce scénario. D'autant plus qu'en Chine, MG a beaucoup de mal à s'imposer (alors que Roewe fait un carton.) Mais SAIC semble parti sur une stratégie d'investissement à long terme (assez rare chez les Chinois.)

Le scénario rose (celui d'AROnline), c'est plusieurs centaines de voitures par mois. C'est le début d'un cercle vertueux. Les bonnes ventes (à l'échelle de MG UK) encouragent des concessionnaires plus gros à distribuer MG. En plus, cela incite SAIC à investir davantage. Pour la MG5, ça ne change rien. Mais pour le SUV, la chaine est modifiée et il y a davantage de "made in UK". En plus, ils développent des modèles spécial Europe : petit diesel, version vraiment sportive... En 2015, MG débarque au Benelux. En 2016, MG s'offre son premier salon de Genève et il dévoile un concept-car de roadsters. En fin d'année, il y a un stand porte de Versailles, même s'il faudra attendre un an de plus pour revoir des MG en France... Et en 2017, la MG6 nouvelle génération est dévoilée au salon de Detroit (où SAIC possède un bureau d'étude.)

Le scénario gris (le mien), c'est une quarantaine de voitures par mois, avec des pointes à 100 en fin d'année, lorsqu'ils font des promos d'enfer. De quoi maintenir le réseau actuel, point. Du coup, MG UK reste sur une stratégie peu ambitieuse. La MG5 Euro sort avec un unique moteur et là encore, la croissance est faible. Malgré tout, comme la "3" et la "5" débarquent en Afrique du Sud, en Australie, en Ukraine, en Israël, en Nouvelle-Zélande, etc. Les exportations de MG grossissent.
Il faut se souvenir que lorsque SAIC et NAC rachètent MG-Rover. Ils n'ont pas grand chose. NAC n'a que des modèles en extrême fin de carrière. SAIC récupère un projet à moitié-fini de berline "C". Donc pas question de s'appuyer sur l'existant : il faut créer du neuf. C'est d'ailleurs ceci qui coulera NAC. Jusque là, SAIC n'était qu'un assembleur pour des tiers. Il doit donc s'improviser concepteur de voitures. En plus, il songeait d'abord à la Chine. En cela, les MG 6, 3 et 5 sont donc autant de premiers jets. Pour la deuxième génération de véhicules, SAIC aura davantage d'expérience (notamment sur les goûts des Européens) et ses produits seront plus aboutis. A mon avis, il faudra attendre ce moment pour que les ventes se développent vraiment en Europe.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Qu'est-ce que vous en pensez ?