samedi 6 février 2010

Mini-essai: Skoda Superb Combi 2,0l TDI FAP DSG Praha

Première voiture conduite en 2010!

Récemment, au Blog Auto, j'ai cassé du sucre sur PSA et sur Renault. Néanmoins, je pense que c'est l'ensemble des constructeurs généralistes Européens qui ont un métro de retard. Byd, Chery ou Great Wall ont 2 ou 3 métros de retard, mais eux, ils sont à bord d'un express...
Le généraliste dont j'ai le plus de mal à percevoir la stratégie, c'est Volkswagen. Ca ne veut pas dire qu'il fabrique de mauvaises voitures. Son problème, c'est qu'il possède 3 marques généralistes et 1 premium qui descend en gamme. Du coup, sur certains segment, il a 3 voir 4 véhicules qui se tirent dans les pattes.

Prenez par exemple la Skoda Superb Combi...

Ligne: l'ancienne Superb (qui n'était pas proposée en break) était juste une Pssat "LWB" rebadgée. D'ailleurs, en Chine, elle est vendue avec un logo VW.
La nouvelle possède une ligne plus personnelle. Ce n'est pas un chef d'œuvre de design, mais c'est statutaire et au final, c'est plutôt pas mal. Mention spéciale pour le mot "Superb" inscrit à l'intérieur des phares.
Intérieur: c'est Byzance! Dans cette version Praha (haut de gamme), elle est vraiment suréquipée. Là, chapeau. GPS, radar de recul, climatisation bizone (avec ouïes de réglage à l'arrière!), sièges chauffants (y compris à l'arrière!), des inserts en bois... L'ancienne avait un côté "Passat chromée à la dernière minute" à l'intérieur que la nouvelle n'a pas. En plus, il y a un côté "Volkswagen": on est sur que d'ici 3 ou 4 ans, tout marchera. Alors que dans certaines voitures que j'ai essayé en 2009...
L'autre point, c'est l'espace à l'arrière, qui est bluffant.
Les points négatifs, c'est d'abord quelques plastiques bas de gamme ici et là qui font tâche. L'autre faiblesse, elle est psychologique. Vous avez une voiture suréquipée, mais sur le catalogue, vous avez une liste d'options longue comme le bras. Du coup, vous avez l'impression (fausse) qu'il manque tout!
Conduite: Hélas, je n'ai pu faire que quelques centaines de mètres au volant. D'une part, parce que j'étais allé au concessionnaire où j'avais essayé le Yeti (donc, j'étais grillé) et il y a toujours ce côté lourdingue de "pas le profil" (que l'on retrouve chez presque tous les concessionnaires de toutes les marques, dés que vous feignez de vous intéresser à un véhicule valant plus de 15 000€.)
En tout cas, du peu que j'ai vu, c'est une voiture très silencieuse et plutôt agile pour son gabarit. Notez qu'elle venait de tourner, donc, impossible de savoir si le moteur émet ou pas le déplaisant claclaclaclaclaclac.
A mi-chemin, un autre conducteur a pris le relais.
Rien à redire, par contre, je ne comprends pas l'intérêt de la boite DSG. J'adore la DSG. Mais c'est Superb Combi n'a aucune vocation sportive et en plus, il n'y a pas de palettes au volant.
Bilan: Je lui mettrais un 17/20. Le rapport qualité/prix est excellent (elle ne coute "que" 37 050€.) Problème: est-ce que vous mettriez 37 050€ dans une Skoda? Il y a un an, j'ai conduit une Mercedes C200 CDI BlueEfficiency. Elle est un poil mieux insonorisée, un poil mieux finie, moins puissante (136ch) et à équipement égal, au moins 10 000€ plus cher. Mais au-delà de 30 000€, il y a un aspect frime. Si vous discutez avec quelqu'un: "Tu roules en quoi? - En Mercedes." Ca y est, vous avez tout dit. Par contre, si vous répondez "en Skoda", vous devez expliquer qu'une Skoda, ce n'est pas une Lada, que vous, vous possédez une "Superb", le plus haut modèle, etc. Alors rien que pour ça, comme tout le monde, vous allez préférer une Mercedes ou une BMW d'occasion à une Superb neuve.
Et quand je disais que la stratégie de VW est douteuse, vous en avez la preuve avec la Superb. Skoda aurait de la crédibilité dans les low-cost. A contrario, le seul à proposer des premium, ça devrait être Audi. Pour cette raison, VW s'est planté avec la Phaeton et la Superb, aussi parfaite est-elle, risque de faire un four.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Qu'est-ce que vous en pensez ?