lundi 24 août 2015

DS3 Cabriolet, mon quarantième essai

Ca peut surprendre de me voir essayer une production du Quai de Javel. C'est un coup à me faire descendre par les fan boys ! Pourquoi en aurais-je la demande ? En fait, je n'ai jamais demandé à l'essayer ! Il y a eu un quiproquo entre DS et moi. Je ne me plains pas. Des quiproquo qui se terminent par un essai de DS3 Cabriolet, j'aimerais en avoir tous les jours ! Même si, à tout prendre, j'aurais préféré celle de gauche...

Des DS3, on en avait déjà testé quelques unes au Blog Auto. Mais aucun lecteur ne s'est plaint. C'est comme ça.

Trêve de plaisanteries, j'ai été agréablement surpris par cette DS3. Que de progrès par rapport à la DS3 "Avis"... Motorisation, finition, équipement... Je l'ai aussi trouvée moins pataude, malgré le surpoids du au toit ouvrant. Ce qui n'a pas bougé, c'est l'habitabilité de module Soyouz et les faibles surfaces vitrées. En prime, dans cette version Cabriolet, le coffre est une mauvaise blague.
Surtout, je trouve que la DS3 n'est pas cohérente avec elle-même. On nous la vend comme une voiture technologique. Mais cette motorisation dispose uniquement d'une boite méca. Il y a un stop&start, mais point de KERS et encore moins d'hybridation. Pas non plus de vision tête haute (façon 3008) ou de je-ne-sais quel gadget.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Qu'est-ce que vous en pensez ?