lundi 13 mars 2017

Promenade de mars...

Entre deux giboulées, je me suis promené dans mon quartier.

Ceci n'est pas la Peugeot 203 "moi Lolita" : pas de pneus à flancs blanc, ni de flèches de direction. Ainsi, il y a deux 203 noires par chez moi. En 2017.
Un fiatou un peu cabossé et rouillé. Le logo "Nuova 500" n'est pas d'origine. A ce propos, la 500 fut fabriquée de 1957 à 1973. Elle a du attendre la 500 F (1965) pour recevoir des porte "ouvrant dans le bon sens". Pourtant, parmi les 1001 fiatou que j'ai croisé, quasiment aucun n'a de portes suicides. Faut-il en déduire que certains ont été transformés ?
Un Suzuki Jimny S410, alias Samurai. Après 1993, il a troqué son logo Santana pour un logo Suzuki, mais il était toujours produit de l'autre côté des Pyrénées.

Ca me fait toujours rire, cette idée d'aller produire un 4x4 en Espagne pour lui donner un passeport européen... Mais d'y accoler un nom japonisant. C'est un peu comme si DR assemblait son DR 5 sous le nom Mandarin...
En Inde, il est toujours produit, mais il s'apprête à prendre sa retraite, faute de passer les normes antipollutions. Surtout, l'armée n'en veut plus. Ils vont prendre des 4x4 Mahindra à la place.

Je l'ai pris en photo car il est plutôt rare dans les pleines. A la fin des années 90, il y avait une belle demande dans les régions montagneuses. Même bien fatigué, un Suzuki/Santana se négociait 10 000 francs (1 500€.) Aujourd'hui, les prix sont à peu près stable, mais certains sont vraiment, très, très fatigués...
Dernière rencontre de ma balade, cette Zastava 750L. C'est marrant, à cet instant-là, je pensais "je vois tout le temps des Fiat 500 et jamais de 600..." La 600 a pourtant eu son lot des dérivés exotiques, entre la Multipla, la Seat 800 (à 5 portes !) et cette Zastava 750... Elle avait un moteur de 850 "descendu" en 750cm3.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Qu'est-ce que vous en pensez ?