jeudi 15 janvier 2015

Be a legend

Ce début d'année a été interminable ! C'est le problème lorsque le 1er tombe durant la semaine. Le dimanche, je suis allé sur les Champs Elysées, où Peugeot inaugurait son expo "Be a legend". 4 voitures exposées : une 205 GTI, une 208 GTI 30th, la maquette de la 2008 DKR et la 208 T16 Pikes Peak.

La 205 GTI, c'est une de ces vraies voitures de légende. C'était les années 80, les années frime, les années fric. La voiture du jeune cadre dynamique, puis celle du "zyva", lorsque le tuning débarqua dans l'hexagone... A côté d'elle, la 208 GTI est bien fade. Elle ne "porte" rien. Ca serait comme écouter un tube punchy des années 80, puis sa reprise par Glee, à coup d'autotune. C'est plus ou moins fait exprès. Peugeot a eu tout le mal du monde a envoyer la 205 à la retraite. La preuve : 30 ans après, elle vient encore les hanter ! Il s'est plus ou moins passé la même chose avec la 206. Désormais, il faut enchainer. Quand une nouvelle 208 arrivera, on fera comme si l'ancienne n'avait jamais existé. Il faut aiguiser l'appétit à coup de nouveautés. Faire comprendre au client que rouler dans une "vieille" voiture, c'est ringard. Or, être un fan de voitures, c'est y voir plus qu'un produit "jetable". Une voiture, ce n'est pas un téléphone portable ! On crée artificiellement des besoins, pour maintenir les ventes dans un marché déjà saturé. On risque de tomber dans cette frénésie à l'Américaine, où chacun est surendetté parce que si t'as pas le dernier cri, t'es un con. Je pense que c'est aussi destructeur pour les constructeurs. On détruit le lien émotionnel. On se retrouve avec des zappeurs, qui changent de marque comme de chemise. Et ce n'est pas un hasard si les généralistes européens tirent la langue...

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Qu'est-ce que vous en pensez ?