lundi 4 janvier 2016

2cv Cochonou et escapade basquo-landaise

Ainsi, 15 jours après la Lamborghini Huracan, je prenais le volant d'une 2cv (et même de deux.) Ca c'est du grand écart !

Il y a quelques années, le Tour de France avait traversé ma ville et j'avais été impressionné par la "caravane du tour". C'est incroyable, au XXIe siècle, de voir ces engins entre Mad Max et un clip de Mikado ! J'avais très envie de les voir "en vrai". De les toucher.
Et puis, ça a un côté terroir, franchouillard... A fortiori quand on parle de saucissons. Après les attentats de novembre, un gars a pris une photo des 2cv Cochonou et l'a légendée "brigade anti-Daesh". Tout de suite, une dessinatrice s'est emportée : "Islamophobie... Acte des FAF... #pasdamalgam" Oh, calmos Pénélope ! Ca fait des années que Cochonou existe. Et bien sûr, point de crânes rasés ou de croix celtiques dans l'antre des 2cv Cochonou ! Au contraire, ils étaient hyper-sympas et se défendaient de faire de la politique. J'ai demandé à la dessinatrice de s'excuser, par respect pour eux. J'attends sa réponse...

Après une mise en jambe avec une des 2cv Cochonou, j'ai pu rouler trois jours avec une 2cv plus "normales". Au total, j'ai du rouler 100km. Mais 100km en 2cv, c'est une équipée ! Ma mère a eu deux 2cv. Elle était incontournable dans les années 50-60-70. Tout le monde en a eu une. C'est un de ces monuments automobiles. Et à l'instar de la Mini, je peux désormais dire "j'en ai conduit une".

Ah, cette virée en 2cv... Trois jours dans un boucan d'enfer, où chaque cote est une épreuve et chaque rond-point, un jeu de culbuto... Heureusement que ça n'a pas duré quatre jours ! Mais quand j'ai rendu la voiture, j'avais quand même les yeux humides...

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Qu'est-ce que vous en pensez ?