lundi 17 février 2014

Rétromobile 2014 : 4. les Maharaja

Au XIXe siècle, les empires coloniaux se sont intéressés à l'Asie. Problème : ils faisaient face à des états nettement plus structurés qu'en Afrique ou en Amérique. En plus, il n'y avait plus de réservoir de populations en Europe. D'où une nouvelle vision de la colonisation. Les roitelets locaux sont les sous-traitants des empires. Ces derniers renforcent leur emprise. En échange, ils apportent les denrées précieuses aux Européens, qui les attendent dans les ports. Ainsi, en Inde, les maharaja sont les supplétifs des Anglais.
C'est le bon vieux principe du "diviser pour mieux régner". D'ailleurs, avant les Anglais, beaucoup de princes indiens n'avaient que le titre de "raja". Ce sont les Anglais qui les élèveront au rang de "maharaja". Et donc grâce aux Anglais, les affaires prospérèrent pour l'aristocratie indienne. Et au XXe siècle, ils s'offrirent des voitures.

Cette année, Rétromobile avait réunit diverses voitures de maharaja, prêtées par différents musées.

J'adore cette Alfa Romeo.
Les termes "sobriété" ou "modestie" ne font pas parti de la culture indienne. Influence anglaise oblige, il y a beaucoup de Rolls-Royce. Et donc, dans le plus pur respect du kitsch indien, elles sont chromées et peintes dans des couleurs improbables.

Jusque là, Rolls-Royce faisait la fine bouche : pas question de vendre à n'importe qui et de le laisser faire n'importe quoi avec un châssis... Mais les maharaja avaient des arguments sonnants et trébuchants. D'où une nouvelle politique du "l'argent n'a pas d'odeur".
Pour finir, le jackytuning des années 20 ! Apparemment, le propriétaire avait peur de ne pas être entendu et de ne pas voir la nuit !

En 1947, l'Inde acquièrent son indépendance. Ce sont les maharaja qui décidèrent d'associer leurs royaumes au Pakistan ou à l'Inde. Ils perdirent leur pouvoir politique et économique. Ils n'ont pas vu le vent tourner. A contrario, des familles de commerçants comme Mahindra, Tata et cie. qui soutinrent les indépendantistes (avec renvoi d'ascenseur ensuite...) Ce sont un peu eux, les nouveaux maharaja de l'Inde...

En attendant, la prochaine fois que je verrai une Lamborghini mauve ou une Mercedes vert fluo, je me dirais : "Bah, après tout, les maharaja faisaient la même chose il y a près d'un siècle..."

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Qu'est-ce que vous en pensez ?