mercredi 16 août 2006

Cheever fever!

Décidément cet Américain possède un parcours atypique. Dans la lignée des Phil Hill, Gurney, Ginther (et aujourd'hui Speed), il s'exile très tôt en Europe: F3 anglaise, puis F2 à la fin des années 70. Il décroche un volant en F1, mais durant sa dizaine d'année de présence, il ne réussit pas à s'imposer (même lorsqu'il est équipier de Prost chez Renault en 1983.)
En 1990, il retraverse l'Atlantique pour courir en Indycar. Il est le premier pilote de Chip Ganassi, mais toujours pas de victoire. Lors de la scission CART/IRL en 1996, il choisit l'IRL. Bonne pioche: à 40 ans passé, il remporte enfin des victoires majeures en monoplace, dont les 500 miles d'Indianapolis 1998! Pilote/propriétaire d'écurie, il résiste à l'arrivée des top-team fuyant le CART (Ganassi, Penske, Rahal...) Au passage, fin 2002, il raccroche son casque.
En 2006, les temps sont durs. Son sponsor (Red Bull) est parti et le team Cheever frôle la faillite. Cheever remplit les caisses avec un team de Grand-Am et faute de budget pour un pilote d'IRL... Il reprend lui-même le volant!

Le week-end dernier, Cheever courrait en GP Masters (alors qu'en théorie, les participants doivent n'avoir fait aucune course en monoplace ces 5 dernières années), le championnat des anciens combattants de la F1. Et Cheever de s'imposer! Vas-y Eddie!

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Qu'est-ce que vous en pensez ?