mardi 1 janvier 2013

Un Hummer H2

Voilà, on est en 2013.

C'est -entre autre- la période des prédictions. "2013 sera l'année de ceci...", "telle chose sera tendance en 2013...", etc.

Ce Hummer H2 peut en témoigner: les prédictions, c'est des conneries!

Une voiture n'est pas un objet industriel comme un autre.
Quand vous voulez une machine à laver, c'est simple: vous allez sur un site ou en magasin, vous regardez celle qui est la mieux notée et/ou la moins chère, vous payez et basta.
Pour une voiture, le processus de décision est plus complexe. Il y a bien sur des critères objectifs (performances, sécurité, équipements, prix...), mais aussi des critères subjectifs (ligne, qualité perçue, aspect statutaire...) Et enfin, vous avez des facteurs externes (conjoncture économique, prix de l'essence...) Sachant qu'il faut 3 ans pour concevoir une voiture, cela veut dire que les constructeurs en sont peu ou prou réduits à regarder leur boule de cristal. Toutes les études marketing du monde n'y feront rien.

Ainsi, en 2003, lorsque GM lance le Hummer H2, il a a priori trouvé la formule magique. Un châssis d'un bon vieux truck, une peau vaguement inspirée du HMMWV, des chromes pour le côté ostentatoire et le tour est joué! Ca vous fait un SUV premium que les stars s'arrachent. A ça, à l'époque, GM se fout bien de Toyota: "Ils ont investi des millions dans leur "Prius", tout ça pour en vendre 10 000 par an! Ah, les cons, nous, on refourgue du Hummer à 100 000$ et les gens font la queue devant les concessionnaires!"
Mais en 2008, c'est la crise. Le prix de l'essence flambe et les Américains surveillent les dépenses. Or, le H2 consomme 20l aux 100km. L'erreur de GM, c'est que jusqu'au bout du bout, ils se moquent des hybrides. La marque est forte et ils auraient pu faire un "H4"; un SUV compact.
Au lieu de ça, l'état américain impose la revente de Hummer. Mais il y a quoi à vendre? Le Hummer est, on l'a dit, un truck GM relooké. Il n'a donc ni plateforme, ni moteur spécifique. En plus, le nom "Hummer" appartient à l'équipementier militaire AM General (constructeur du HMMWV) et les voitures sont produites chez lui. Bref, Hummer est une coquille vide, impossible à détacher de GM. Tengzhong, un obscur fabricant chinois d'engins de TP, est le seul volontaire pour un rachat. Pékin y met son véto et le Hummer disparait des chaines.

Dans le temps, je n'aimais pas le Hummer. C'est le Ed Hardy des voitures! C'est de la frime bas de gamme.
Mais aujourd'hui, je lui trouve un côté sympathique. C'est le symbole d'une époque révolue; le paroxysme du "tout SUV" des constructeurs US. C'est aussi un rappel que la vérité du jour ne sera pas forcément celle du lendemain.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Qu'est-ce que vous en pensez ?