dimanche 14 février 2016

Calendrier Pirelli 2016

Il y a une quinzaine de jours, c'était la soirée de présentation du calendrier Pirelli. Et cette année, c'était aux Invalides. L'occasion de voir la fameuse exposition de concept-cars.

Longtemps, le calendrier Pirelli, c'était des starlets en bikini dans des lieux paradisiaques. Aujourd'hui, on veut davantage de profondeur. Je suis quand même mitigé sur le thème "les femmes de pouvoir". Est-ce que Pirelli est légitime sur ce terrain ? Ensuite, Annie Leibowitz, new-yorkaise et baby boomer, a surtout choisi d'autres new-yorkaises et d'autres baby-boomers. Pour faire bonne figure, elle a mis une Russe et une Chinoise. De toute façon, qui porte le féminisme en 2016 ? Le Times magazine répondrait Beyonce. Mais est-ce qu'une fille couvée par son père, puis par son mari, célèbre pour son déhanché et qui n'écrit pas ses textes, est vraiment "féministe" ?


Qui dit "soirée", dit "pipoles". Le souci, c'est que dans ce genre de soirées, l'éclairage passe sans transition de "clair de lune" à "Las Vegas". Donc mes photos étaient à chier. Désolé, Chantal Thomass (et les autres.)
Je suis réservé aussi sur les concept-cars. Pour moi, un concept-car doit faire rêver. Il est réussi quand un gosse le met en poster au-dessus de son lit. Là, on avait surtout des patatoïdes insipides. Vous avez vu ces deux là ? A part les badges, c'est les mêmes !
Le rêve, c'est ça. Une sculpture à roulette. Celle-la, on la met en poster au-dessus de son lit ! C'est la Sabrina de l'automobile ! Je dis ça parce qu'à l'époque, je lisais le magazine Top 50 et qu'une fois, il y avait un poster de Sabrina dedans...

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Qu'est-ce que vous en pensez ?