jeudi 6 juin 2013

Mini-essai: Fiat 500L Hertz

Un "mini-essai" qui aura duré 4 jours! Le Blog Auto a trouvé que mon essai n'était pas pertinent (on a déjà essayé la 500L.) Donc, ça fera un post sur mon blog perso!

Il y a un peu plus d'un an, j'avais été invité à la présentation (statique) de la 500L, chez Fiat, à Turin. Pour moi, c'est un concept génial: la Fiat 500, en plus grand! De quoi satisfaire ceux qui trouvent que la 500 est trop petite (notamment les Américains) et les propriétaires de 500 qui ont eu des enfants. C'est aussi la première tentative de récupération de la 500. Alors que MINI n'a pas attendu aussi longtemps...
Depuis cette présentation, je mourrais d'envie de voir ce qu'elle vaut en pratique. Car en plus, elle est produite en Serbie, dans l'ex-usine Zastava (et comme je suis fan d'aventures industrielles...)

Ligne
Fiat ne s'en cache pas. La 500L, c'est un projet de crossover (un clone de Countryman?) qui a été "500isé" sur le tard. Donc ils sont parti d'une autre plateforme et elles n'ont aucune pièces de carrosseries en commun.
Le résultat est tout de même très sympa avec la bonne bouille de la 500 et pas mal de rondeurs.

Intérieur
Commençons par le positif...

Il y a un effet psychologique. Les gens que j'ai fait monter à bord s'attendaient à une petite citadine (vu que c'est une 500.) Et ils sont donc surpris de découvrir un habitacle aussi vaste.

De plus, elle est très lumineuse avec son toit panoramique et ses vitres dans les montants du pare-brise.

Le négatif? On commence par où?

La finition est à hurler. Kragujevac en est visiblement resté aux temps des Yugo Florida et America! Les plastiques sont cheap, la sellerie semble en papier-crépon et il y a un jeu terrible dans le levier de vitesse!

En prime, Hertz a choisi la finition "Zola". Les vitres arrières sont à manivelle. La clim est manuelle (avec position "souffle de grand-père asthmatique" ou "tornade".) Enfin, le magnifique ordinateur de bord n'offre que de la musique (alors que lorsqu'on loue une voiture, on sait rarement où on va.)

Au volant
Là, c'est une bonne surprise. Le 1,3l MultiJet est volontaire, malgré seulement 95ch.
Conclusion
Si Fiat lui offrait une intérieur digne de nom, le 500L serait parfait! Car c'est un bon véhicule pour ceux qui veulent de l'espace, sans pour autant se tourner vers un déplaçoire.

Aux USA, où les gens sont peu regardant, il pourrait permettre à Fiat de décoller.

En Europe, c'est plus compliqué. A part le Fremont, ça fait des années qu'il n'y a rien de neuf en concessions. Le 500L doit ainsi remplacer la Punto, l'Idea, la Brava, la Sedici et le Qubo! Or, par définition, un véhicule de niche ne peut plaire qu'à une niche...

Sinon, comme d'hab' avec les loueurs, l'état des lieux a été bâclé. Cf le maxi-impact sur le pare-brise. Sans oublier la rayure (signalée) à l'arrière, qui s'enlève en frottant dessus...

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Qu'est-ce que vous en pensez ?