samedi 14 mai 2011

Chatenet Daytona

En 1960, la Nascar créa brièvement un championnat pour "compactes". Studebaker jugea que c'était suffisant pour baptiser "Daytona" la version sportive de la Lark. Studebaker était déjà très malade et la Lark Daytona a été oubliée depuis.

En 1968, Ferrari décida que la 365 GTB/4 porterait le nom semi-officiel de Daytona. Une manière de rendre hommage au triplé des 330 P4 sur le circuit de Floride (et accessoirement, de faire oublier qu'au Mans, les Ford GT40 leur mettent une déculottée chaque année.)

De ce côté-ci de l'Atlantique, Daytona est donc associé à Ferrari. Outre-atlantique, nonobstant Ferrari et Studebaker, Dodge décide de lancer une Charger Daytona en 1969. Ce fut l'un des rares cas de voitures créé sur mesure en vue de la Nascar. Elle eu une cousine chez Plymouth, la mythique Roadrunner Superbird.

En 1984, Chrysler, au fond du trou, décide d'exhumer le nom du circuit de Floride. La Dodge Daytona fut une "personnal car" encore pire que les Camaro/Firebird 3ème génération! Son seul titre de gloire est d'avoir été la voiture de Stepfanie Kramer dans Rick Hunter.

La famille France a décidé que Chrysler avait assez sali le nom de Daytona. S'ils recommençaient à baptiser n'importe quelle Dodge Daytona, Bill France Senior sortirait de sa tombe pour mettre une droite au PDG de la marque!
Il a donc fallu attendre 2008 et une série limitée de la Charger pour revoir le nom de Daytona. L'utilisation était légitime, vu que Dodge revenait en Nascar.

On pensait avoir touché le fond en matière d'utilisation du nom. Cocorico, le Français Chatenet a fait mieux (ou pire, c'est selon.) Voici donc la Chatenet Daytona! Les France père et fils doivent faire des sauts de cabri dans leur tombe...

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Qu'est-ce que vous en pensez ?