mercredi 25 mai 2011

Une Lotus Elise dans un parking

En attendant qu'on m'apporte l'A7, j'ai trainé un peu dans le parking. J'ai vu cette Lotus Elise jaune, qui m'a rappelé la "mystérieuse Elise du 77".

Lors du Grand Prix d'Espagne, ils ont un peu parlé de Lotus. Jacques Laffite a tenu à dire sur un mot sur Heikki Kovalainen. Sauf qu'il connait à peine le premier tiers du plateau. D'où un maladroit: "Elles sont rapide... Euh... Les voitures de Kovalainen et Trulli... Euh... Les Lotus..." Jean-Louis Moncet a précisé: "les TEAM Lotus." Et il a renchéri: "C'est vrai qu'il y a beaucoup de Lotus..." Et Laffite de conclure par la remarque qui le dessert plutôt qu'autre chose: "Oui, j'ai discuté avec eux après les essais." Ah bon? Et ils ne t'ont même pas dit comment s'appelait leur équipe?
Un peu plus loin, Moncet a fait sa séquence léchage de bottes: "Les logos Lotus sont désormais plus gros. On voit qu'ils s'investissent davantage en F1." Si c'était vrai, il est où, Dany Bahar? La seule fois où ils ont sorti Jean Alesi, c'est pour aller voir Proton, juste avant de signer un contrat entre Genii et Proton. Les passerelles entre Lotus Cars et Lotus-Renault GP sont minces. La preuve: à Indianapolis, Lotus n'a pas bougé un petit doigt pour Ho-Pin Tung (pourtant pilote Lotus-Renault GP.) De même qu'on ne voit pas débarquer de gens d'ART GP (partenaire GP2 et GP3), de JetAlliance (LMES) ou de KV (partenaire Indycar) chez Lotus-Renault GP. Vataly Petrov et Nick Heidfeld n'ont même pas eu droit à la traditionnelle visite de l'usine, avec tour au Classic Team Lotus et tour de piste en Evora!
Que le Team Lotus improvise, ça passe. Si ça se trouve, dans 6 mois, un juge va prononcer la dissolution de l'écurie!
Mais chez Lotus Cars... La boite appartient à Proton, leurs voitures de route sont motorisées par Toyota/Lexus, leur F1 a un moteur Renault, en Indycar ils sont associés au propriétaire de Cosworth, mais leur bloc sera construit par Judd! Vous appelez ça une stratégie? Qu'Alesi fasse des risettes chez Proton, ça passerait si derrière, il y avait quelque chose. Sauf qu'après un an de communiqués chocs de Bahar, on n'a rien vu! Bob Lutz est repartie, l'Elan a disparu du programme, l'Etosque, on n'y croyait pas et même l'Esprit, elle semble avoir peu avancé.
Reste le troisième Lotus, Youngman. Je suis content d'avoir personnellement fait connaitre cette boite. Le discours de Yuan Peng semble assez agressif vis-à-vis de Lotus et Proton. Les derniers communiqués, c'est "je fais ce que je veux; je ne dois rien à personne." Lotus-Youngman veut exporter et il veut promouvoir sa marque via le sport automobile. Sa structure usine s'appelle "Lotus F1". Pour l'instant, ce n'est que du discours. Mais contrairement à Bahar, Peng a du cash. Que va-t-il faire?

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Qu'est-ce que vous en pensez ?