jeudi 19 mai 2011

No respect: radars pour les uns, impunités pour les autres

Le bilan des tués est tombé et il n'est pas bon. Donc, comme d'habitude, la réponse de notre omni-président est "des radars, des radars, des radars." Autour de chez moi, il y en a 6 dans un rayon de 5km! Ce n'est pas assez?
La première vague de radars remonte à 2004 et le fait que le nombre de tués stagne, voir augmente, prouve le manque d'efficacité de cette politique.

On nous répond qu'ils sont trop visibles et trop bien détectés. Exit donc les panneaux "zones de radars" et les Coyote. Evidemment, Coyote n'est pas content. Il cherche légitimement à défendre sa boutique, même si ses arguments sont ridicules.

Plutôt que de parler uniquement de vitesse, il faudrait traiter les autres problèmes: manque de vigilance, téléphone au volant, alcoolisme, stupéfiant, somnolence... Ca serait un travail de fourmi. Il n'y a pas de "zones" où tout le monde téléphone au volant! Un radar, au moins, c'est facile à poser!
Reste le cas des gens qui roulent sans permis. La dernière personne qui m'est rentrée dedans, elle n'avait ni permis, ni C.G., ni assurance. Il m'a laissé une fausse adresse et il a disparu dans la nature! Du coup, c'est moi qui ai couvert les frais de réparations. En plus, je me suis fait engueuler par la Macif!

Tous les garagistes vous le diront: les gens roulent moins vite. La "peur du gendarme" existe.
Par contre, je n'ai jamais vu autant d'accidents! Il y a le classique "merde, un radar!", hop, je plante les freins et le gars derrière est pris au dépourvu... Donc lui, il devrait disparaitre avec la fin des panneaux.
Mais dans 4 accidents sur 5, il y a un deux-roues d'impliqué. Bien sur, tout le monde fait le con au volant, je ne dis pas le contraire. En camion, c'est les autres qui payent. En voiture, la carrosserie vous protège plus ou moins. Sur un deux-roues, il n'y a pas grand chose pour vous protéger. Les fautes se payent cash. Et les deux-roues ne sont pas prudent.
Pas plus tard que cet après-midi, j'ai failli en renverser 3! Je roule le long d'un trottoir, lorsque une voiture sort précipitamment d'une place de parking. Réaction classique: faire un écart. Heureusement, j'avais vu le scooter qui arrivait à 80 dans mon dos... Plus tard, je veux faire un demi-tour sur un grand croisement. Lorsque je termine la manœuvre, un scooter me passe juste devant le nez (il avait décidé de prendre la corde pour tourner à gauche, quitte à couper ma trajectoire.) Sur le périphérique, une moto me colle, alors que la circulation est dense et que ça peut s'arrêter à tout moment. Heureusement, j'ai de la marge devant moi, sinon, il finissait dans mon bouclier arrière! Et je ne parle pas de ceux qui roule carrément à contresens lorsque leur voie est bouchée ou qui brûlent les feux rouges...
Avec la loi actuelle, on a donné des scooters et des 125 à des gens sans expérience sur deux roues. Delanoé a fait étrangler les grands axes, à coup de voie de bus et de travaux. D'où des embouteillages. Comme les RER sont déjà saturés, les gens s'achètent des deux-roues. Le Piaggio MP3, c'est carrément une moyenne cylindrée accessible avec un permis B! Les gens les maitrisent à peine, on en voit louvoyer dangereusement à 80km/h sur autoroute... L'été, on voit des scooteristes en short et tee-shirt. Quant aux jeunes, ils ne mettent jamais la jugulaire du casque. Au feu rouge, les deux-roues se mettent systématiquement devant les voitures. Si vous en doublez un au feu vert, il vous fera une queue de poisson au prochain feu rouge! Dans les embouteillages, si vous ne leur laissez pas de place entre les deux files, ils klaxonnent et ils vous cassent votre rétros! Ensuite, ils passent en file indienne, à 80-90. Lorsque la voie se libère, roulez jeunesse! Des motards à 130, à part les Harley, je n'en voie pas beaucoup...
Et tout cela se fait dans une impunité totale. Vous avez déjà vu un scooter verbalisé pour avoir grillé un feu? Vous avez déjà vu une bécane de cross version compet' (sans éclairage, ni plaque et avec pot compet') arrêtée par les flics? Vous avez déjà vu, sur autoroute, un motard arrêté sur le bas-côté car en excès de vitesse? Non!
Au final, les deux-roues sont surreprésentés dans les accidents mortels. Proportionnellement, il y a 3 fois plus de morts sur 2 que sur 4 roues. Dans Paris intra-muros, les automobilistes tués sont rares. Les deux-roues (motorisés ou non) représentent plus des deux tiers des morts! Et dans environ 40% des morts de motard, il n'y a même pas de tiers impliqué: il s'est ramassé tout seul parce qu'il tentait de battre un chrono...

Donc, voilà, c'est toujours les même qui font les cons et c'est toujours les mêmes qu'on vient emmerder...

P.S.: sur la photo, il s'agit d'un cascadeur après avoir fait une chute. Lui, c'est un professionnel chevronné. Alors que le gars qui s'est fait renversé sur l'A4 ou le périphérique pendant que j'écrivais ces lignes, c'était juste un petit con.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Qu'est-ce que vous en pensez ?