samedi 10 septembre 2011

Deux Seat...

Puisqu'il n'y avait pas de Seat, au Seat Connected People, voici une photo avec DEUX Seat, pour rattraper le coup!

Elle a été prise à Dijon-Prenois, en 2010, lorsque j'avais été voir le GT-FFSA.

Celle de gauche est le Safety-car Seat Leon de la coupe Seat Leon (qui a disparu depuis?) Oreca, promoteur de la coupe, avait ramené la deuxième, pour un côté "historique". Il s'agissait d'une Toledo de tourisme des années 2000.

La Toledo remonte au crépuscule du championnat de France circuit.
Regrouper les championnats Français et Allemands de F3 était une connerie. En fait de "championnat Européen", on s'est retrouvé avec un super-championnat Allemand (car groupé avec le DTM) et maintenant, il est crevé. 10 bagnoles au départ de chaque course, ce n'est pas un plateau!
On aurait du au moins se garder un championnat "amateurs" de F3, comme les Allemands l'ont fait.
Les jeunes auront les larmes aux yeux s'ils ouvrent un vieux Sport-Auto ou un Auto-Hebdo: "Quoi? Il y a 10 ans, en France, on avait de la F3 ET de la Formule Renault ET de la Formule Ford?" Sans oublier la Campus et les Campus Diester/ETBE. Et jusqu'à la fin des années 90, on récupérait même de la F3000, parfois... Aujourd'hui ce n'est pas avec la F4 que l'on rempli les tribunes...
Les silhouettes, en tourisme, c'était aussi de la connerie. Avec des WTCC de deuxième (comme les Italiens et les Scandinaves) ou des Groupe N (comme les Britanniques), on pouvait tenir le coup. C'est sur qu'à partir de 96, lorsqu'il n'y avait plus que des amateurs en béhème, le supertourisme ne ressemblait à rien. Mais les silhouettes étaient une impasse technologiques. Peugeot a tué le championnat (avec Pescarolo), puis lorsque les autres étaient dégouté, ils ont claqué la porte pour faire la 908. Les Racecars, c'est bien gentil, mais c'est Franco-français et ça ne ressemble à rien.
Le GT-FFSA est pas trop mal, avec de beaux noms, un plateau diversifié... C'est vrai qu'en 2000, c'était un mélange d'exclus de l'ex-BPR et de Viper. Néanmoins, le règlement a l'air d'être à la tête du client et Olivier Panis pousse désormais sa gueulante annuelle.

Franchement, j'ai du mal à voir un renouvellement. Ca fait des années qu'il n'y a pas eu de nouveau circuit en France. Normalement, il faut une rotation. Les tracés obsolètes doivent laisser leur place à des pistes dernier cri.
A contrario, actuellement, lorsqu'un vieux circuit perd les meetings FFSA, il n'en a pas un autre qui les récupère derrière. Ces 5 dernières années, j'ai été plusieurs fois au Bugatti, à Dijon-Prenois, à Magny-Cours... Et au fil des ans, je ne vois même pas un coup de peinture ici et là!
On en retombe toujours au même point, avec les "associations de riverains". Dés qu'ils voient un projet de circuit, c'est pétition, manifestation, etc.

C'est pour ça que j'aime le sport auto Chinois. Vous voulez voir un pays où on construit des circuits? Des disciplines avec DES constructeurs qui sont présent officiellement? Des disciplines où les sponsors se bousculent? Avec des constructeurs qui mènent plusieurs programmes sportifs de front, avec des budget qui explosent? Un pays où les politiques locaux sont content d'accueillir des épreuves? Allez en Chine! Cette année, ils mettent le turbo sur le circuit et le rallye et je vous donne rendez-vous dans 10 ans...

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Qu'est-ce que vous en pensez ?