lundi 8 juillet 2013

Mercedes et bonbecs

Une Mercedes, près du Centre George Pompidou. On ne dirait pas, vu d'ici, mais elle est entièrement recouverte d'oursons en gélatine! Des oursons recouverts de résine, donc vous ne pourrez pas les décoller, madame!

Ca y est, c'est l'été. Par définition, lorsque vous faites de l'actualité auto, il y a des aléas. Parfois, vous avez 10 belles actus en 1 journée et parfois, c'est 0 pendant plusieurs jours. Donc, là, on entre dans la période "0 pendant plusieurs jours". Récemment, Ferrari a édité un communiqué pour dire que ses employés doivent privilégier la parlote aux e-mails! Autant dire que c'est le calme plat...
C'est la porte ouverte au remplissage. Il y a remplissage et remplissage. Parfois, les médias en profitent pour publier des sujets d'ordinaire trop confidentiels et/ou à polémique (cf. cet Unclean at any speed que je vous recommande.) Ca, c'est le seul bon côté. La variante, c'est le sujet qui a passé 6 mois dans les limbes. Total, une fois publié, il y a 10 annotations dessus parce que par exemple, entre temps, le projet secret a été officiellement dévoilé. J'adore toujours les photos d'usines couvertes de neige dans un numéro qui parait en juillet... Ensuite, il y a l'article de fond torché un dimanche soir. Le cas typique, c'est l'historique d'un sujet ressassé 10000 fois. Je pense que là, on est mûr pour une rétro sur le premier titre de Senna (il y a 25 ans.) Le grand classique, c'est le "numéro spécial" avec une tonne d'essais. Et puis il y a ceux qui veulent qu'on les lise à la plage. D'où de l'ultra-racoleur (best of race queen, les voitures les plus chères du monde, la carte de France des radars...)

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Qu'est-ce que vous en pensez ?