mercredi 5 avril 2017

MG ZR

La MG ZR. C'est une des toutes dernières, avec le facelift de 2004. En théorie, c'est une compacte. Alors que la MG3 (que j'ai essayé), bien qu'un poil plus longue, est une citadine. Allez comprendre...

MG UK vient de publier ses résultats : au premier trimestre, ils ont dépassé les 1 000 voitures vendues (contre 900 au premier trimestre 2016.) Avec l'arrivée du SUV ZS, MG UK devrait écouler largement plus de 5 000 véhicules cette année. Ca peut sembler peu, mais il faut voir que de 2006 à 2016, ils ont vendu environ 10 000 voitures... Dont 4 000 en 2016 et 3 000 en 2015. Il y a donc une sacrée progression.
Les gros chiffres, ils sont en Thaïlande, avec 16 000 ventes en 2016. Surtout, le partenaire local de SAIC prévoit de construire une usine d'une capacité de 200 000 voitures. Du jamais-vu pour un constructeur à capitaux chinois, hors de Chine. Avec, il compte arroser la Malaisie, l'Australie et la Nouvelle-Zélande. Le vrai test, ce sera la nouvelle MG6. Là, SAIC n'aura plus d'excuse ; ils profitent du retour d'expérience et à l'export, les structures sont en place. MG pourra désormais s'attaquer à des proies plus grosses (les Etats-Unis ? L'Europe continentale ?) Par contre, ils n'ont rien du tout dans les cartons qui s'apparente à un roadster...

Tata, lui, il vient de produire un plus d'un demi-millions de véhicules (hors Jaguar-Land Rover), dont 150 000 voitures. En ce moment, il met le paquet en Inde avec sa berline Tigro et son SUV Hexa. Il a invité tout ce que l'Inde comptait de journalistes et de blogueurs. Espérons que les ventes suivent.

En tout cas, ni SAIC, ni Tata n'aura atteint le million de ventes en une année. Haval peut s'en vanter, mais ses exportations sont marginales. Si on excepte le projet thaïlandais de SAIC, les principales exportations de véhicules chinois sont les utilitaires de Foton et les bus électriques de Byd. On est loin de l'invasion annoncée des pays émergents...

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Qu'est-ce que vous en pensez ?