vendredi 26 mai 2017

Une jardinière

Regardez ce que j'ai croisé l'autre jour... Une Fiat 500 Giardiniera ? Presque : une Autobianchi 500 Giardiniera ! Toutes les Giardiniera ont été fabriquées chez Autobianchi, à Desio. En 1968, Fiat décida que désormais la 500 Giardiniera deviendrait une Autobianchi. Le seul changement fut l'arrivée du "A" sur la calandre. Ils n'ont même pas pris la peine de lui donner un nouveau nom ! Ultime paradoxe, alors qu'elles débarquait dans le tarif Autobianchi, les Bianchina/Eden Roc (dérivées de la 500) en partaient pour laisser place à l'A112... Notez qu'elles n'eurent pas droit aux portes à ouvertures normales. Elle fut produite jusqu'en 1977. Elle survécu donc 2 ans à la 500 "normale".

Notez que j'avais croisé une Autobianchi 500 Giardiniera de la même couleur, à Mirafiori, lorsque j'étais invité à la présentation de la Fiat 500L.

Signalons qu'à l'époque, Autobianchi était distribué en France par Citroën. Cela faisait parti d'un accord avec Fiat. Les Italiens devaient aussi donner la plateforme de la 127, pour une future citadine (qui fut finalement éclatée en LN/LNA, Axel et Visa.)
Je crois qu'aujourd'hui, il est difficile de trouver, parmi les constructeurs généralistes actuels, deux marques n'ayant jamais collaboré ensemble. Ou qui n'ont jamais discuté. BMW et Mercedes ? A la fin des années 50, Mercedes voulait entrer au capital de BMW, qui préféra garder son indépendance. De plus, ils sont parti du consortium à la tête de Here. Honda et Toyota ? Le premier contrat de Soichiro Honda a été de redessiner la culasse de la Toyota AA, la guerre empêcha le projet d'aboutir. GM et Ford ? Ils ont travaillé ensemble sur des boites de vitesse. Et ainsi de suite.
Mon propos, c'est qu'on ne sait pas de quoi sera fait l'avenir. Les lignes bougent en permanence et les ennemis d'hier se retrouveront demain autour de la même table. Rien n'est jamais farfelu. Geely devrait devenir majoritaire chez Proton (et Lotus.) Li Shu Fu est très imprévisible et celui qui vous annonce son plan pour Proton est un menteur ! Je ne sais même pas si Li lui-même a une idée de ce qu'il va en faire ! En tout cas, Geely semble chercher des proies pas trop grosses. La prochaine pourrait être un Indien, comme Force Motors ou la division auto de Bajaj. A moins que VW ne se décide à revendre Seat (dont la croissance est décevante) et notre ami chinois bondirait dessus...

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Qu'est-ce que vous en pensez ?