vendredi 27 décembre 2013

Type H de noël

Pour l'essai de la Porsche 356, on est passé à travers des banlieues. Dans l'une d'elles, ils mettent le paquet sur noël : marché de noël, tours en calèche et vendeur ambulant "vintage" avec fanfare de pères noël ! Vous avez dit too much ?
Au moins, ça permet d'apprécier le Type H. J'adore cet utilitaire avec son faciès massif.

A propos de PSA, j'ai récemment lu un article de Rue89. Sur le fond, c'est un énième avatar de : "Attention ! Les Chinois vont nous envahir avec leurs voitures !" Et la forme ? C'est du Rue89... Donc, une grosse erreur par paragraphe. Il faut bien que la chronologie colle à la démonstration de l'auteur. Mais attention, c'est signé du cofondateur du site et il a passé 5 ans en Chine! Et lui, une fois, il a posé des questions à "un gars" chez DongFeng et il l'a tellement scotché que l'autre en a eu un rire gêné ! D'expérience, je dirais plutôt que si vous posez une question et que votre interlocuteur rigole, c'est que c'est une question conne. Et je ne m'en vanterai pas.
Plus sérieusement, je serais bien incapable de trouver une raison logique à l'entrée au capitale de PSA par DongFeng. PSA a toujours joué petit bras en Chine et DongFeng a tendance à avoir un oursin dans le portefeuille (et à laisser ses partenaires payer les factures.) On peut supposer que son idée est de siniser PSA. Que la Chine devienne son hub asiatique et qu'il produise davantage de modèles conçus par et pour la Chine. Néanmoins, ça demanderait des investissements et ça serait une stratégie à moyen, long terme. Quant à utiliser PSA pour écouler ses propres voitures en Europe, ça n'est pas là aussi pas possible à court terme. 1) Il n'a pas de produits taillés pour l'Europe. 2) Il n'a pas d'usine capable de faire de gros volumes. Capter du savoir-faire ? Jusqu'ici, ça marche très mal. Le problème, c'est que le temps d'industrialiser votre copie, de nouvelles technologies apparaissent. Au mieux, vous avez un métro de retard (cf. Brilliance ou SAIC avec MG.) Et vous ne pouvez pas vous imposer, y compris en Chine, avec de "l'avant-dernier cri".
Faire une chronologie de DongFeng, pas de problème. Mais ça serait juste un enchainement de dates. Je ne vois pas de vision globale chez ce constructeur. DongFeng n'est pas SAIC ou GAC. C'est un conglomérat de la veille école, essentiellement porté sur les utilitaires et les joint-ventures. D'ailleurs, a priori, son chouchou, ce n'est plus PSA, mais Kia. Des marques "pures", il n'en a pas 1, mais 4 ! Elles correspondent chacune à un objectif. L'une d'elle fait déjà du PSA recyclé. Sa pésence hors de Chine reste limitée à ses minivans et des poids-lourds. Il privilégie les "one-shot", alors que ses compatriotes commencent à quadriller l'Amérique du Sud ou la région Asie-Pacifique. Il a surtout tendance à se disperser. Ainsi, ces 15 derniers jours, il a signé avec Renault, racheté des parts de PSA, fermé une usine Nissan et monté un projet au Maroc. Et j'ai donc bien l'impression que cette prise de participation n'est qu'une énième opération irréfléchie de DongFeng.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Qu'est-ce que vous en pensez ?