mardi 7 juin 2016

Mini-essai : Fiat Panda

J'aime bien les micro-citadines. C'est la voiture dans sa plus simple expression. J'étais sur Aix en Provence, pendant 24h et je comptais faire peu de kilomètres. Donc j'ai loué la plus petite voiture du parc, une Panda Multiair. Pourquoi prendre plus ?

Esthétique
Fiat n'a pas fait de gros efforts. Il s'est à peine contenter de raboter quelques angles de la précédente Panda. La fonction prime sur la forme.
Signalons qu'elle est produite à Pomigliano d'Arco (l'usine de l'Alfasud...) alors que la Panda 2 et la 500 proviennent de Tichy (ex-FSM), en Pologne.

Intérieur
Pareil. Pas de chichis. On a tout de même des vitres électriques, la climatisation (manuelle), la direction assistée et une radio avec port USB. Les plastiques sont un peu durs, mais au moins, ça a l'air d'être du solide. Si vous en voulez plus, achetez une 500 !
Pour une voiture de 3,65m, l'habitabilité et le coffre (260dm3) sont plutôt pas mal.


Motorisation
Le 1,2l développe 69ch. Le point fort des micro-citadines, c'est le poids. Ainsi, cette Panda ne pèse que 960kg. Du coup, sur les premiers rapports, la petite a du répondant ! Au pied de la montagne sainte Victoire, il faut jouer des rapports pour trouver du couple. Et bien sûr, sur autoroute, elle manque vite de souffle. Un 6e rapport ne serait pas un luxe... VOUS AVEZ DIT BRUYANT ?


Conclusion
A 10 290€, la Panda offre le minimum pour aller d'un point A à un point B. Son terrain de jeu, c'est la ville, point. Du sur mesure pour un jeune conducteur ou un retraité.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Qu'est-ce que vous en pensez ?