vendredi 10 juin 2016

Subaru Levorg, mon quarante-sixième essai

J'ai vraiment découvert Subaru grâce au Blog Auto, en en essayant une, puis deux, puis trois... De bonnes voitures, avec une excellente tenue de route (merci la transmission symétrique) et le souffle du turbo, qui vient comme un coup de pied aux fesses. Et comme Emil Frey a du mal à en vendre, elles sont full op'. A motorisation et équipement équivalent, elle est 10 000€ moins cher qu'une Audi. Bref, des voitures qui gagnent à être connues.

La Levorg, c'est un break sportif. J'aime bien le concept. Avec 170ch, elle pousse pas trop mal (une fois qu'elle a pris son élan.) Et en prime, une version STI est en approche...
A la publication de l'article, des lecteurs m'ont critiqué parce que j'ai souligné sa taille. Mais en 2016, qui commercialise encore des voitures de segments E ? Les généralistes font des véhicules intermédiaires entre D et E. Certains font même du C-D-E ! On n'est plus habitué aux E "purs". A Paris, le porte-à-faux arrière de la Levorg dépasse des places de parking souterrain. L'autre défaut, c'est la boite de vitesse. Subaru est réputé pour son ingénierie, alors pourquoi nous sortir une boite à variateur des années 90 ? On veut du double-embrayage !

Pour info, les photos de l'article ont été prises au garage de l'île Saint-Louis. Autrefois, un club Mini y avait élu domicile. Il est aujourd'hui fermé, comme de nombreux garages parisiens. Et dans 3 mois, ce sera un restaurant à thème...

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Qu'est-ce que vous en pensez ?