lundi 4 juillet 2011

Essai Jaguar XF

Jeudi et vendredi, je me suis envolé pour Munich, afin d'y tester la Jaguar XF restylée.

Jaguar... Ca, c'est un nom évocateur, comme Alfa. Vous dites "j'ai une Jaguar" et les gens pensent à une XJ, voir à une type E série 1. C'est un nom synonyme de chic Anglais, de selleries cuir, de boiseries. Même à l'époque de British Leyland, ils faisaient rêver!
En bref, rien qu'en disant "Jaguar", on va quasiment vous prendre pour un collectionneur d'anciennes. Personne ne va songer à une XF 4 cylindres, 2,2l diesel neuve!

Notez aussi qu'il y a plusieurs façon de dire "Jaguar". Il y a un "jagoire" très franchouillard, le "djè-gu-ar" (en détachant les syllabes) et le "The Jag" cher à Jeremy Clarkson.

L'un des meilleurs moments du week-end, c'était le diner. J'étais assis pas loin du designer, Wayne Burgees. Comme il ne pouvait pas nous parler des prochaines Jaguar, on a parlé vieilles bagnoles. C'est un vrai passionné et on a évoqué les Lotus, les Ford Escort Mk II, les Ferrari des années 80, Tom Walkinshaw...
 Cette photo représente ce qu'a été pour moi Jaguar pendant des années. Avant jeudi, je n'avais conduit de Jaguar... Et je n'étais jamais monté dedans ne serait-ce qu'en passager.
Dans les salons de l'auto, c'était donc toujours des voitures au loin, une barrière entre elles et moi et un vigile qui me dit: "Vous avez une invitation? Non? Alors ne restez pas dans le passage."

Pendant 48h, j'avais une petite voix qui me disait: "T'es dans une Jaguar! T'es dans une Jaguar! T'es dans une Jaguar!" En plus, mon binôme n'était guère intéressé par la conduite (ce qui m'a fait autant de kilomètres en plus au volant.) J'essayais de garder mon calme: "Allez, t'es pas là pour faire du tourisme! T'es là pour un boulot! Donc, nous disions, la tenue de route... N'empêche, je conduis une Jaguar! J'ai un volant avec un félin dessus, entre les mains! Euh... La tenue de route..."

Et cette XF 2,2l diesel? C'est une bonne voiture dans l'absolu. C'est sur que Jaguar vend entre 50 000 et 60 000 voitures par an (dont un quart en Grande-Bretagne!) et ils n'ont pas la puissance de feu de Mercedes ou Audi pour proposer 10 motorisations et 4 boites de vitesse.
Honnêtement, je ne lui ai pas vu de gros défauts. La finition est bonne, l'ambiance est chaleureuse et les reprises du moteur sont correctes. Le seul souci, c'est le confort, avec des sièges trop durs.
J'avais dit à mon binôme: "Si elle est à 37 000€, l'acheteur peut hésiter face à des Allemandes plus chères." Puis on nous a donné les tarifs... A 44 000€ (voir 60 000€ en full op'), les clients lambda vont lui préférer une Classe E. En revanche, pour une clientèle qui souhaitait déjà une Jaguar, ça va leur permettre d'aller vers du neuf.

La XFR m'a un peu déçu. Elle m'a rappelé la SLK 55 AMG: un look à la fois typé, mais sans ailerons surdimensionnés, un V8 avec un beau bruit, des coups de pied aux fesses à chaque accélération... Bref, un beau joujou. A la limite, il lui manquerait un intérieur plus sportif avec des baquets (au lieu de ces fauteuils pour Américains obèses.)
Mais à l'approche des virages, il faut se mettre debout sur les freins. J'ai trouvé que les pneus n'avaient aucune adhérence et une fois chez moi, en regardant les photos, j'ai vu que c'était des Dunlop. Faire des burns ou des powerslide à chaque accélération, ça ne m'intéresse pas. Je n'ai pas envie d'avoir une carte de fidélité chez Profil+!

D'après Burgees, Jaguar prépare 4 modèles. Le premier, ça serait un "petit roadster 2 places". Ca fait 13 ans qu'on l'attend! Je me souviens du concept-car XK180 (1998)... A l'époque, les journalistes étaient formels: "Jaguar n'a jamais lancé de concept-car "gratuit"! Ils sont tous systématiquement suivi d'un modèle de série!" Et bien justement, la XK180 a été le premier du genre!
En guise de réponse sur les 3 autres, il fallait se contenter de rictus. L'évocation d'une XF break a déclenché chez Burgees une moue dédaigneuse, comme si on l'avait interrogé sur une XK électrique...
J'espère qu'ils préparent une "petite" Jaguar. La X-Type était venu trop tôt. Pendant des années, Jaguar faisait de la monoculture XJ, en 6 cylindres en ligne ou en V12. Du jour au lendemain, Tony Purnell débarque et il lance la S-Type, la X-Type (une traction!), des moteurs diesel, des versions intégrales, un break et même une F1! De mémoire, ils voulaient vendre 200 000 voitures d'ici 5 ans. Evidemment, les acheteurs n'ont pas suivi. Je pense que depuis, Jaguar a élargi son périmètre. Ils ont un énorme potentiel. Du moment qu'ils ne font pas n'importe quoi, comme l'avait fait Ford.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Qu'est-ce que vous en pensez ?