lundi 11 juillet 2011

Présentation Opel Ampera

Vendredi dernier, j'étais en Hollande pour la présentation et l'essai de l'Opel Ampera.

Pour rappel, elle descend du concept-car Chevrolet Volt du salon de Detroit 2007. Puis il y eu un concept-car Opel Ampera au salon de Genève 2009 (une maquette non-roulante avec une finition qui avait bien fait rire Nicolas Meunier.) C'étaient juste 2 des 1001 idées de Bob "Maximum" Lutz (au même titre que la Cadillac Sixteen ou la Pontiac GTO.)
La conception des hybrides demandent beaucoup de moyens techniques et financiers. Tout cela pour un résultat très aléatoires (j'aimerai bien savoir combien d'années Toyota a mis avant de gagner de l'argent avec la Prius.) Voilà pourquoi GM a préféré lancer un énième pick-up XXL ou un SUV à la place.
En 2009, GM fait faillite. Le gouvernement Obama vient à la rescousse, mais leurs aides sont soumises au fait que GM produise des voitures plus "propres". Du coup, le projet Volt/Ampera est ressuscité.
2 ans et demi (et au moins 200 communiqués de presse) plus tard, les premières Volt sortent de chaine. Et l'Ampera devrait suivre en fin d'année (mais uniquement pour certains marchés Européen; le reste de l'UE devra attendre 2012.)
Evidemment, si GM ne va pas dire: "On s'est pas mal moqué de Toyota et de Honda. Mais aujourd'hui, 15 ans après eux, on lance une hybride! Et encore, si Obama ne nous avait pas forcé la main..."

Donc, le marketing a rhabillé le concept. On nous a expliqué pendant 1h30 (!) que l'Ampera n'a rien à voir avec la Prius et que la Prius, c'est du caca!
Maintenant, ils peuvent dire ce qu'ils veulent, mais pour moi, ça reste une hybride plug-in.

On nous a aussi dit: "Ce n'est pas un patatoïde ou une golfette, c'est la première voiture "propre" qui en offre autant qu'une voiture de prix équivalent. Elle plaira à tous, y compris aux non-écolos."
Jusqu'ici, de toutes les hybrides que j'ai conduites, la Civic Hybrid étaient celle qui proposaient les meilleures prestations. Effectivement, en terme de tenue de route, de finition, d'équipements et d'agrément de conduite, l'Ampera bat largement la Japonaise... Sauf que l'Ampera est à plus de 40 000€. C'est-à-dire qu'on est quasiment au niveau de la Jaguar XF 2,2l diesel que j'ai testée il y a une semaine. Vous avez d'un côté du cuir avec surpiqures et de l'autre, des plastocs d'utilitaires et des suspension en chewing-gum...
 Si je suis aussi dur avec l'Ampera, c'est aussi à cause des conditions de la présentation. Traditionnellement, vous avez un petit speech, puis c'est la séance de questions-réponses et on termine avec un repas où il y a un représentant de la marque par table.
Sauf que là, on a eu une infommerciale d'1h30, puis les représentants de GM Europe se sont gentiment éclipsés. Certes, on avait de GM France, mais ils ne pouvaient pas tout savoir.
En prime, on nous a fait rouler sur un vrai billard (avec l'essentiel du parcours à 50km/h.)
D'où le sentiment que si Opel ne joue pas la transparence, c'est qu'ils ont des trucs à cacher. Ce qui m'a donné envie de chercher la petite bête (comme je l'avais fait avec Pirelli et son parcours à 2km/h.)

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Qu'est-ce que vous en pensez ?