mardi 19 juillet 2011

L'usine Toyota d'Onnaing

Pour moi, les voitures ne sont pas que des bouts de tôle, des équipements ou des fiches techniques. J'adore les histoires d'Hommes (patrons, pilotes, designers...), de terroirs, d'économie et parfois de géopolitique qui se cachent derrière tel ou tel modèle. C'est pour ça que j'adore les anciennes, avec leurs histoires tortueuses, leurs improvisations, leurs traits de génie... Ou leurs échecs prévisible.

J'étais assez excité de visiter l'usine Toyota d'Onnaing. Evidemment, avec 10 années au compteur (et pour construire uniquement des Yaris), il n'y a pas grand chose à dire sur le site lui-même.
Même s'il a un côté Du sake dans le moteur en "vrai"!

En revanche, c'est en tant que site Toyota qu'il m'intéresse.
Les Louwman père et fils étaient des importateurs Dodge, puis Toyota. Il y avait donc plusieurs Toyota dans le musée. Celle-ci serait la seule Toyota AA survivante (celles exposées au Japon sont des répliques construites dans les années 80.)

Dans les années 30, les Japonaises étaient des Américaines produites plus ou moins sous licence. Les Toyoda voulurent créer la première "vraie" voiture Japonaise et ils partirent d'une feuille quasiment blanche (ils se sont pas mal inspiré de la Chrysler Airflow.)

Des AA, ils en produisirent au goute-à-goute. Ce n'est que dans les années 80 que le constructeur a acquis une véritable taille mondiale.
En revanche, il a révolutionné le monde industriel presque d'emblée.
Le mythe, c'est que Toyota arrive à produire plus, avec moins de ressources, tout en ayant moins de défauts et en réduisant les délais. C'est le fameux "Toyotisme".

A l'université, j'ai dévoré le livre de Ohno. Plusieurs professeurs évoquaient le toyotisme avec émotion. Ensuite, au boulot, j'en ai mangé: Muda, 5S, lean... Dans chaque boite où j'ai été, il y avait un consultant qui tentait tant bien que mal de nous adapter au toyotisme, à coup de concepts un peu fumeux et de mots japonais mal prononcés.
J'ai même songé à écrire un ouvrage (en collaboration avec une calligraphe) sur le lien entre Toyotisme et bouddhisme zen!

Ces livres-là, je les ai vu à l'aéroport de Rome, il y a quelques mois. Toyota est encore convalescent de la crise des pédales, mais un auteur Italien est persuadé qu'il faut adapter le Toyotisme à l'industrie Italienne!
Donc, je voulais en avoir le cœur net. On m'avait aussi beaucoup parlé de Valéo et lorsque j'ai visité un site, j'ai été déçu: il y avait des stocks sauvages sur le parking. Bonjour le juste à temps...

Le souci est que là, on était attendu. Mais pour une boite à J-1 du lancement d'un nouveau modèle, c'était assez bluffant de calme et de propreté. J'ai regardé au loin, bien au-delà des allées où nous passions et effectivement, la gestion des stocks semblait très efficace.

Maintenant, je ne demande qu'à visiter une autre usine pour comparer.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Qu'est-ce que vous en pensez ?