mardi 19 février 2013

Essai Subaru Forester

Le nouveau Subaru Forester; mon premier essai de 2013!

Avant toute chose, il faut regarder les chiffres de ventes. La marque de la constellation du taureau vend 50% de ses voitures en Amérique du Nord et 25% au Japon. Avec la Russie, la Chine, l'Australie et la Suisse (!), on dépasse les 90%. En Chine, ils ont un super-prescripteur, Han Han. Ils lui filent une nouvelle bagnole de temps en temps, la Fédération Chinoise signe elle-même des publi-reportages (gratuitement) et avec ça, ils vendent 50 000 XV et Forester full op'! Ils ont même pas à dépenser 1 yuan en pub, vu que lorsque Han Han tourne un spot pour ses autres sponsors (comme les vêtements Vancl), sa Sub' apparait en arrière-plan!
A contrario, la France, c'est environ 1000 ventes annuelles. Pourquoi est-ce que Subaru irait nous écouter? Donc, ils font avant tout des voitures sur mesure pour les Américains...

D'où ce nouveau Forester, plus gros que l'ancien. Les Américains veulent faire du cruising à 65 MPH et ils aiment les suspensions moles.
Sur ce dernier point, il y a de quoi être hyper-déçu: Subaru, c'est d'ordinaire les rois de la tenue de route. Reste le Boxer Diesel, toujours aussi onctueux. Dommage qu'il n'aie pas un KERS et/ou un stop&start. Ca lui permettrait de grappiller quelques grammes de CO2.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Qu'est-ce que vous en pensez ?