samedi 9 février 2013

Rétromobile 2013: 6. Bugatti EB110

Une Bugatti EB110.

L'histoire de Bugatti Spa est assez mystérieuse. Au milieu des années 80, un groupe d'investisseurs italiens sort de nul part.
Le casting est alléchant: Bugatti, des partenaires comme Michelin et l'Aérospatial, Nicola Materazzi (l'un des "pères" de la Lancia Stratos et de la Ferrari F40) à la technique, Marcello Gandini (Lamborghini Countach et Diablo) au design et Edgar Bensoussan (collectionneur et négociant en Bugatti) comme représentant français. Ferruccio Lamborghini a même fait brièvement parti de l'aventure (mais il ne voulait pas que la voiture s'appelle Bugatti.)
Le siège est en Italie. Les dirigeants s'abritent derrière les origines italiens d'Ettore Bugatti (il n'est devenu Français que quelques mois avant sa mort) et surtout, le savoir-faire bolognais dans les supercars.

De mémoire, la présentation a lieu sur le parvis de la Défense, en présence d'anciennes Bugatti.

L'affaire démarre plutôt bien, avec une usine qui tourne à plein régime et le projet EB112.
Il s'offre même Lotus! C'est sous Bugatti qu'il concevra l'Elise.

Hommel aligne une EB110S au Mans et Guildo Palanca-Pastore fait courir une autre voiture en BPR.

Mi-1994, on parle d'un coup de mou.
En quelques mois, tout s'effondre. L'usine ferme et disparait sans laisser de traces. Lotus est vendu à Proton.
Jochen Dauer achète des EB110 inachevées et les termine, tandis que Palanca-Pastore fait de même avec l'EB112.
VW rachète le nom et présente peu après un premier prototype, proche de l'EB112. Puis, un second, puis un troisième, glissant progressivement vers la Veyron.
Un groupe d'anciens monte B Engineering (un moyen de contourner l'usufruit VW sur Bugatti.) L'Hedonis est une EB110 à peine replâtrée (et en 2RM.) La marque disparait après 3 exemplaires.

Que s'est-il passé? Bugatti a-t-il été ruiné par le projet EB112? Est-il vrai que Bugatti Spa a eu des relations troubles avec la mafia? Est-ce un hasard si le premier trou d'air est contemporain de l'opération "mains propres"?
Personnellement, j'ai d'autant plus de doutes que les articles de l'époque, quel que soit le journal, sont presque tous des publi-reportages.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Qu'est-ce que vous en pensez ?