lundi 4 février 2013

Une scène...

Une scène traditionnelle. Une mère de famille s'est "garée" en face de l'entrée de l'école de son bambin. Il y a des places de stationnement plus loin, mais eh, on va quand même pas lui demander de marcher, non?
Donc, elle bloque la rue et elle empêche les deux cars derrière de passer. La directrice de l'école est sortie pour... Engueuler le chauffeur du car, parce qu'il klaxonne un peu fort!
Imaginons qu'il n'y ait pas les cars et que la voie soit libre. Un gamin pressé va traverser devant le Modus, qui lui bouche la visibilité. Une voiture arrive, elle voit le gamin au dernier moment et boum! On incriminera l'automobiliste et non la propriétaire du Modus...

D'ailleurs, en règle générale, les campagnes de la répression routière ne mettent pas en cause les femmes. Elles sont très souvent victimes. Plus rarement coresponsable (elles laissent leur mari boire ou conduire vite.) Et lorsqu'à la fin du spot, vous entendez la voix de la raison, c'est une femme.
Qui plus est, la répression routière s'attaque à des comportements plutôt masculin (vitesse, alcool...) On reste dans le schéma "auto macho, auto bobo".
Je pense que la répression routière gagnerait à s'attaquer à des thèmes féminins (attention, portable au volant, ceinture, respect des feux rouges...) Car beaucoup de femmes se disent: "Je suis une femme, donc je suis une bonne conductrice." Comme la propriétaire de ce Modus. C'est une mère de famille, donc, dans le schéma de la répression routière, c'est une "gentille"!

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Qu'est-ce que vous en pensez ?