jeudi 30 octobre 2014

Mondial 2014 : 24. Jaguar-Land Rover

JLR s'est offert un énorme stand de le hall 5.2. Le binôme a des rêves de grandeur. En tant que constructeurs à part entière, il se doit de développer ses propres moteurs, ses propres plateformes... Plus question de piocher chez Ford ! Tout cela a un coût et il faut grandir pour amortir l'investissement. Accessoirement, Audi, BMW et Mercedes ont dépassé le millions d'unités par an. JLR peut donc raisonnablement viser le demi-millions d'unités à moyen-terme.

Le Defender est toujours là. Mais plus pour longtemps. Bientôt, il va être remplacer par une gamme de 4x4 rustiques -mais modernes-. Encore une légende qui va s'effacer...
Il y a 2 ans, j'avais trouvé que Jaguar manquait d'ambition pour la F-Type. Depuis, le constructeur s'est rattrapé : pubs TV (aux USA), clip avec Lana Del Rey, recrutement de José Mourinho et surtout, cette Project 7.

J'espère que derrière, il y aura un vrai retour en compétition. Une F-Type coupé GT3, ça aurait de la gueule. Et imaginez une coupe monotype avec des F-Type...

En attendant, la stratégie est limpide : mettre en valeur le "rêve" avec la F-Type, pour mieux descendre en gamme (et garder de la légitimité.)
Ainsi, 13 ans après la X-Type, Jaguar revient dans le segment "D" avec la XE. Objectif : faire du volume. Les leçons du passé ont été comprises : c'est une propulsion, avec une plateforme en aluminium. Elle inaugure aussi les moteur "Ingenium", produits à Wolverhampton.

Moi, j'étais venue sur le stand Jaguar avec mon chéquier à la main et... Je l'ai tout de suite rangé dans ma veste. Stylistiquement, elle est décevante (par rapport aux photos presse.) Un mélange d'Audi et de BMW. On dirait une production Brilliance ou JAC (à part qu'ils lui aurait collé plus de chromes !) En plus, à moteur égal, une XF est juste 2 000€ plus chère !
Donc, première approche peu concluante. Reste à savoir ce qu'elle vaut à l'usage...

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Qu'est-ce que vous en pensez ?