RENAULT TALK #1​

3 mois après la "Renaulution", Renault revient pour un point produit/stratégie/marketing. C'est le "Talk #1". 

La firme au losange avait fait monter la sauce. Pas moins de quatre mails pour prévenir la presse que le 6 mai, le monsieur-de-chez-Renault a quelque chose à nous dire. 

Une heure un quart de palabres. Et finalement, peu d'annonce et encore moins de surprises. D'ailleurs, le compte-rendu officiel tient en cinq pages !

Luca di Meo ouvre le "key note". Il rappelle les grands principes de sa stratégie : repositionnement de la marque, électrification et nouvelle donne industrielle en France.

Notez que l'on parle de la marque Renault et non du groupe. Donc rien sur Alpine et Dacia.

Gilles Vidal est le premier intervenant. Il y a 11 ans, je l'avais vu "vendre" une Peugeot RCZ (qu'il n'avait pas dessiné.) Tandis que RC1 et BB1, ses premiers concept-cars, étaient exposés.

Depuis, il est passé du lion au losange. Et il vient justement présenter le nouveau logo. Un logo qui est à la fois une évocation du passé, un logo "flat design" mais avec de la 3D et bien sûr, il évoque les valeurs contemporaines...

Baptisé "nouvel R", ce logo a été développé par Landor&Fitch. 

En 1992, le losange avait été d'emblée apposé sur la Safrane et la très belle Ligier JS37. Ici, il faudra être patient. Le premier modèle à le recevoir sera la Megane E-TECH Electric, l'an prochain. Gilles Vidal en offre d'ailleurs un teaser...

Arnaud Belloni vient lui de Citroën. En tant qu'homme de marketing, il a surtout agité des concepts marketing. En creux, il déclare qu'avec la financiarisation des constructeurs (et les sommes colossales allouées sur l'électrique et l'autonomie), les budgets marketing ont fondu. Un Homme comme Arnaud Belloni doit faire moins, avec plus.

La phrase a retenir, c'est que si le produit est bon, le client est prêt payer plein pot. Le client qui exige des remises, il n s'intéresse pas à la marque. Il faut donc arrêter la solderie permanente et donner de la profondeur à Renault.

Gilles le Borgne (encore un ancien de PSA !) évoque lui la signature E-TECH. 

Depuis 2020, Renault commercialise les Clio E-TECH hybride, Captur E-TECH hybride plug-in et Megane Estate E-TECH hybride plug-in. Le constructeur en a écoulé 400 000 unités.

Renault met également son expérience de l'hybridation en F1. A ce sujet, Esteban Ocon et Fernando Alonso font coucou à la caméra.

Rappelons que le Parisien est actuellement mieux classé que l'Espagnol. Pendant tout le week-end Portugais, il lui a collé environ une seconde. Fera-t-il de même en Espagne ? Si oui, le retour en F1 de 'Nando pourrait faire long feu...

Mathilde Fleury (la première intervenante à avoir quelques années d'ancienneté chez Renault !) pause avec les nouveautés 2021 de la gamme E-TECH. A savoir Megane 5 portes hybride plug-in et Captur hybrid.
C'est le Renault vers lequel Luca di Meo veut tendre : une marque davantage premium et électrifié. Un 3-cylindres 1,2l turbo apparaitra en 2022. Grâce à un moteur électrique, il proposera un puissance maximal 200ch. Puis en 2024, une évolution 280ch 4 roues motrices sera proposée.

Intermède musical avec Eekoz et le chanteur Rover. Ils reprennent Johnny & Mary.

Rover chuchote. On entend à peine sa voix. Notez qu'on entend guère plus les chanteurs, voix off et acteurs des quatre publicités diffusées. La femme qui chante Eye of the Tiger, il faut qu'elle arrête le Lexomil !
D'une part, c'est en décalage complet avec une volonté de conquête, de retour en force, etc. Et accessoirement, cela risque d'être en décalage avec une société post-Covid. Après 18 mois sous cloche, les gens auront envie de crier, de rire, de s'amuser, de s'émerveiller... En Chine, on note d'ailleurs un boum des ventes de préservatifs !

Laure Grégoire et Frédéric Clermont, deux autres employés de longue date, présentent l'Arkana E-TECH hybride. C'est le sixième modèle de la gamme E-TECH. Il s'agit d'un R.S. Line, full op'. 

Je viens de tester un Arkana, donc, je ne m’appesantirais pas dessus. On reste dans cette stratégie de montée en gamme. Auquel ce SUV coupé ajoute un volonté de rapprocher les gammes "hors Zone 1".

Pour montrer son habitabilité, Frédéric Clermont s'assoit à l'arrière du SUV.

Thierry Plantegenest dévoile la version "VP" du Kangoo. Un mois et demi après la version "VU".

Le Kangoo s'adresse à la "France périphérique". On s'attendrait presque à voir un gilet jaune à l'écran ! Une voiture pratique et bon marché. Avec jusqu'à 3 500l de volume de coffre. Joignant le geste à la parole, Thierry Plantegenest charge un vélo à l'arrière, tel quel, dans le sens de la longueur.

Fabrice Cambolive ferme la marche pour parler chiffres. Jusqu'à la fin de l'année dernière, il était responsable de la zone AMI (Afrique, Moyen-Orient, Inde.) Il se sent donc touché par la situation sanitaire actuelle.

Sous Carlos Ghosn, Renault est sorti de son pré-carré Européen. Mais cela s'est fait au prix d'une stratégie basée sur le volume et le sur-mesure.

On se souvient que Luca di Meo voulait y mettre de l'ordre.

Au Brésil et en Russie, où le constructeur souhaite faire monter le ticket moyen, le Duster 2 connait un bon démarrage. Il sera bientôt proposé en Argentine et en Colombie. Pour la Corée du Sud, Fabrice Cambolive parle pudiquement de redimensionnement. Terminée, l'époque où Renault-Samsung devait être le leader du premium (cf. Koleos, Latitude...) ou le leader du continent asiatique... Quant à la Chine, elle disparait discrètement de la carte.

On n'a même pas droit au "one last thing" cher à Steve Jobs.

Pour la défense de la marque au losange, le temps est à l'attentisme. La pandémie, avec ses confinements et ses restrictions, affecte le calendrier des constructeurs. Impossible de lancer un modèle si les concessionnaires sont fermés (sachant qu'il y a deux mois, certains Cassandre imaginait un confinement "dur" jusqu'à l'été...)
De plus, tout le monde veut voir à quoi ressemble la société post-Covid pour voir quels voitures elle désire.
Enfin, Luca di Meo n'est là que depuis une dizaine de mois. C'est trop peu pour mettre en pratique ses orientations.

(Photos Renault.)

Commentaires

Articles les plus consultés