vendredi 24 février 2017

Rétromobile 2017 : 17. Porsche 356 "Eva Peròn"

Jacqueline Evans était une actrice Britannique vivant (et travaillant) au Mexique. Son mari était l'importateur local de Porsche. De plus, c'était une amie d'Eva Peròn, épouse de Juan Peròn, alors président de l'Argentine. "Evita" est morte d'une cancer en 1952, à seulement 33 ans. Voilà pourquoi, quelques mois plus tard, Evans s'aligna à la Carrera Panamericana avec une Porsche 356 pré-A portant ses couleurs.
Hors d'Argentine, Juan Peròn était vu comme un autocrate populiste. Mais pour les Argentins, il était un leader charismatique et ouvriériste. La présence d'Eva à ses côtés fit beaucoup pour sa popularité. Tout comme le fait qu'il fut destitué lors d'un coup d'état militaire et forcé à l'exil (NDLA : vers l'Espagne franquiste.)

Bien des années plus tard, Carlos Reutemann se voyait président. Réélu à la tête de la province de Santa Fe, en 1999, il entama une pré-campagne présidentielle. L'Express signala alors qu'il s'alignait dans une rallye historique local à bord "d'une Porsche aux couleurs de Peròn" (un moyen de se placer en héritier du péronisme.)
Etait-ce la même voiture ? D'après Google, il n'y a pas eu d'autres Porsche liée à Eva ou à Juan Peròn. Mais le propriétaire de celle-ci déclare qu'elle est arrivée directement du Mexique. Sur les photos de la restauration, rien n'indique que la Porsche de Rétromobile était celle d'Evans et elle n'avait plus aucune inscription. Après, des 356 pré-A, au Mexique, il n'y a pas du y en avoir des dizaines...
De toute façon, en 2001, l'Argentine était en crise. Des péronistes tentèrent de pousser Reutemann à la présidence. Néanmoins, l'ex-pilote de F1 avait confiance qu'il représentait l'ancien régime et il préféra passer son tour.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Qu'est-ce que vous en pensez ?