mardi 21 février 2017

Rétromobile 2017 : 8. Moynet Spéciale

La Moynet Spéciale, rangée dans un coin de stand. André Moynet était un personnage incroyable. Il avait 18 ans en 1939 et il s'engagea comme pilote de l'air. Il servit en Afrique, puis aux côtés des Britanniques, avant de rejoindre l'escadron Normandie-Niémen, aux côtés de Roland de la Poype (futur créateur du fameux plastique A.B.S. de la Mehari...) A la libération, il fut démobilisé et resta pilote d'essai dans le civil. En parallèle, il entama une carrière politique, devenant ministre de la jeunesse et des sports de Pierre Mendès-France. Il fut également l'un des rares à témoigner en faveur de Viktor Kravtchenko, premier témoin des horeurs staliniennes. A l'occasion, il prenait le volant de DB, au Mans et à Sebring. Au début des années 60, il était responsable de la commission défense de l'assemblée nationale. Il se rapprocha de Matra et conçu l'avion Moynet M.360 Jupiter, qui ne fut pas produit. Avec un pied chez Matra et un pied chez René Bonnet, il poussa l'équipementier aéronautique à racheter Bonnet et à se lancer dans l'automobile. Il aurait également participé au dessin des Matra des 24 heures du Mans. En 1968, il conçu une première voiture et l'aligna aux 1000km de Paris, puis aux 24 heures du Mans. Max Jean abandonna. Moynet tenta de revenir en 1970, mais l'ACO refusa sa candidature. Il revint finalement en 1975, avec une deuxième voiture (construite à partir de la première) et un équipage exclusivement féminin. Il s'imposa dans la catégorie 2l. Il mouru en 1993.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Qu'est-ce que vous en pensez ?