mardi 21 février 2017

Rétromobile 2017 : 11. Dodge Viper GTS-R

Une Dodge Viper GTS-R. Pas facile d'avoir assez de recul pour la faire rentrer dans le cadre ! La première Viper était vraiment incroyable. Le tunnel de transmission bouffait l'habitacle, la boite était imprécise, le pédalier était décalé sur la gauche, il n'y avait pas de repose pieds et la garde-au-sol était ridicule... Mais quelle gueule !

La fin de la Viper, cela faisait des années qu'on en parle. Néanmoins, cette fois, elle est actée. Il y avait déjà eu un trou d'un an, entre la quatrième et la cinquième génération, en 2011. Cette fois, c'est censément définitif... A mon avis, la Viper reviendra dans cinq ou dix ans. Autrefois, le modèle, c'était de laisser coute que coute un véhicule de niche en production. Même si la traversée du désert s'éternise (cf. la Ford Mustang entre 1975 et 1995) ou que la production est tombée à un niveau ridiculement bas (cf. les derniers millésime de la Mazda MX-5 NC.) S'arrêter, c'est un échec.
Sauf que le revival est à la mode. Cela permet de mobiliser les fans, d'attiser le désir, de raconter une nouvelle histoire... Et d'oublier les épisodes les plus embarrassants. C'est le cas de la Chevrolet Camaro ou de la Nissan GT-R, qui se sont interrompues pour mieux repartir derrière. Dodge a fait cela avec la Challenger. Donc, d'après moi, la Viper va s'éclipser quelques temps, pour mieux revenir ensuite. Au passage, ils remplaceront le V10 par un moteur plus petit, peut-être avec un turbo, voir de l'hybridation. Qui va se plaindre du changement ? D'ici là, moins de choses seront "sacrilège".

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Qu'est-ce que vous en pensez ?