dimanche 26 février 2017

Rétromobile 2017 : 24. Benetton B192 (ex-Michael Schumacher)

La Benetton/Ford B192 qui allait permettre à Michael Schumacher de terminer 3e du championnat de F1 1992. Derrière les deux Williams, mais devant la McLaren/Honda d'Ayrton Senna. Au passage, l'Allemand s'imposait au Grand Prix de Belgique ; son premier succès, pile poil un an après ses débuts.
Pour la petite histoire, début 1991, Flavio Briatore recrutait John Barnard et il virait son équipe technique. Adrian Reynard l'accueillit à bras ouvert et il annonça qu'il alla se lancer en F1. A l'automne, le projet Reynard F1 était mort, tout comme l'amitié Barnard-Briatore. Les licenciés revinrent au bercail, avec l'ex-future Reynard F1 sous le bras. Elle deviendra la B192. Reynard la considérait comme la première Reynard F1, 7 ans avant la BAR. Reynard "oubliait" l'Hawke F1, un projet monté autour des Keegan père et fils et d'un modeste constructeur de FF. C'est d'ailleurs là qu'il rencontra Pat Symmonds, qu'il embaucha à son licenciement de Benetton. Sans oublier aussi la RAM, dont il clamait la paternité... Jusqu'à ce qu'elle obtienne des résultats catastrophiques en F1...

Un mot sur Schumacher. Chaque fois que je rencontre un journaliste, il a des infos sur son état de santé. Je crois que tout le monde a plus ou moins les mêmes infos. Sauf que voilà, l'entourage a le procès facile. Donc, chut... Philippe Streiff s'est brûlé les doigts en diffusant un peu de "off"...
Pendant ce temps, Mick Schumacher passe en F3. Il sort de deux saisons moyennes en F4 et une saison très moyenne en MRF 2000. Des podiums, certes, mais beaucoup d'erreurs. Et surtout, il se balade avec son attaché de presse (celle de papa), quelques mots ultra-calibrés sur les podiums, puis il s'enferme à double-tour dans le motor-home. Lorsque la F4 ou la MRF 2000 veut faire des photos "ambiance", il n'est jamais dessus. Visiblement, il ne sort de son motor-home que pour s'engouffrer dans sa monoplace... Ce n'est pas comme ça qu'on se fait des copains dans le paddock... Ferrari dit qu'elle est à "ça" de le recruter, mais après deux saisons, le potentiel est quand même difficile à saisir. L'an prochain, ça risque d'être une année couperet, exactement comme Giuliano Alesi.

En 1992, les écuries fabriquaient une dizaine de voitures chaque année. Une fois, aux Classic Days, il y avait ainsi deux B 192 identiques, portant le N°19 ! L'une d'elles était pilotée par Lorina McLaughlin. Dans les lignes droites, elle se faisait doubler par les F3... Mais quel personnage. La rumeur disait qu'à l'origine, son terrain de jeu, c'était plutôt les trottoirs... Jusqu'au jour où elle est allée sur un circuit. A la fin des années 70, elle a eu du succès en F4 (ce qui désignait alors le "B" de la F3.) Puis elle a disputé des coupes monotypes. Elle est réapparue en F1 historique, au début des années 2000.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Qu'est-ce que vous en pensez ?