dimanche 13 juillet 2008

Grand prix de Grande-Bretagne "live" (ou presque)

15 jours après le Grand Prix de France, je suis retourné à l'Atelier de Renault, avec Nicolas Meunier, pour suivre le G.P. de Grande-Bretagne.

Patrick Tambay était à Silverstone, pas Jérôme Delperrier, accompagné par Marc Minari (désormais chauve.)

On a assisté à du beau Hamilton. Du Hamilton qui reste sur la piste (ou presque), qui garde son calme, qui ne surconduit pas et comme par hasard, quand il est comme ça, il triomphe! Derrière, les Ferrari ont sorti les rames. Mention spéciale à Massa. Chez Renault, l'ébauche de début d'embryon de progrès entraperçu à Magny-Cours a vite été dissipé. Terminer le championnat devant Honda et Toro Rosso sera un sacré challenge pour l'équipe Britannique.

Chez Auto-Hebdo, on aime bien les maladresses. Mercredi, l'hebdo titrait (montrant Hamilton): "Blanchi!" Et plus loin, alors que le pilote de Nascar Kasey Kahne faisait son coming out, le journaliste révélait qu'il y avait deux gays en F1: "Un Allemand et un unique représentant de sa nationalité." En fait, c'est Kubica et Sutil. Et alors? On est en 2008! Ils ne vont pas violer les 18 autres dans les toilettes des paddocks! Le fait qu'ils se cachent, c'est navrant. C'est la porte ouverte aux rumeurs, comme avec Ralf Schumacher il y a quelques années... Et puis le journalistes a été nul, soit il fait un outting au forceps, soit il ne dit rien. Mais là, c'est presque du: "Je sais qu'il y a deux gays en F1, alors, messieurs, déposez de l'argent sur mon compte, sinon..." ou "Moi, je suis qu'il y a deux gays en F1 et pas toi! Nananère!"

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Qu'est-ce que vous en pensez ?