vendredi 31 juillet 2015

Opel Vivaro, mon trente-neuvième essai

C'est sûr qu'un Opel Vivaro, ce n'est pas hyper-glamour. N'empêche, l'essai a eu plus de vues que celui que l'Y10 Turbo. Et je ne parle même pas du nombre de commentaires... C'est sûr que là, on tombe dans l'aspect pratique. On s'adresse à la personne qui veut se renseigner sur un véhicule, pas au nostalgique qui veut (re)découvrir une youngtimer...

Ce qui est impressionnant, c'est qu'ils sont facile à conduire, les vans actuels. Embrayage léger, levier de vitesse sur la planche de bord, GPS... Ils n'ont plus rien à envier aux voitures. Et avec un moulin comme le dCi/CDTi 140ch, il arrive à s'insérer sur une autoroute.

J'ai connu le temps où les vans étaient cools. C'était le temps où le combi VW était le compagnon idéal du baba et où un Bedford CF vous posait son fan de tuning. Maintenant, les vans servent juste aux plombiers. Terminées, les fresques sur les flancs. Pourtant, un van itasha, ça aurait de la gueule... Il n'y a qu'en Grande-Bretagne où il y a encore des préparateurs spécialisés. Et les constructeurs proposent des vans sportifs avec jantes 18" et châssis sport. Remarquez, ils font même du tuning pour tracteurs agricoles !

mardi 28 juillet 2015

Mini "façon MMR"

Une Mini des années 60 ? Non, c'est une voiture des années 90 customisée. Les accessoires (et la couleur) rappelle le travail de My Mini Revolution.

J'adore les Mini. J'en ai conduit une dizaine. Pourtant, je n'en ai jamais possédé... Et je n'ai jamais été invité à une présentation presse MINI. C'est le hasard du calendrier, je n'étais pas dispo. Tant pis, d'autres gens y ont été pour Le Blog Auto.
Pas de Mini dans mon futur livre sur les voitures chinoises. Ni de 2cv ou de Fiatou. La Chine ne les a pas "connu". Les Chinois n'ont pas non plus connu les Beatles, les Rolling Stones ou les vrais Star Wars. Pour tout ce qui est étranger et antérieur aux années 90, c'est le trou noir. Etonnant, non ?

Sinon, pour continuer à parler de MINI, on parle pas mal des finances de la marque. Plusieurs blogs disent que MINI n'est pas rentable. La "Hatch" a des volumes grosso modo équivalent aux Austin Seven/Morris Mini, dans les années 60. Pas top. Et il y a pas mal de bides : Clubvan, Paceman, Coupé/Roadster... A une époque, MINI semblait marcher sur l'eau. BMW a voulu tout essayer, c'est humain. Là, la nouvelle "Hatch" est apparue il y a un an, mais les Cabriolet et la Countryman continuent. Concessionnaires, sortez les rames ! Aux USA, elle paye le baril de brut trop bon marché. Fiat (présent uniquement avec les 500, 500L et 500X) vend davantage. Les tifosi bombent le torse, alors qu'on parle de quelques dizaines de milliers d'exemplaire par an ; ce n'est pas l'invasion... L'avenir de MINI, c'est la production en Chine et en Inde. Elles devraient aussi utiliser d'avantage de pièces BMW.

samedi 25 juillet 2015

Mini-essai : Jaguar XE 2l essence 200ch

Ca a l'air mal barré pour la Jaguar XE. Elle est bourrée de qualité, mais le constructeur ne sait pas la "vendre". Là, il lance de front la XE, la XF et le F-Pace. C'est cohérent en apparence : il veut renouveler entièrement sa gamme. Mais ça veut dire qu'il n'a pas le temps de communiquer sur chaque produit. A peine une Jaguar lancée, il faut déjà passer à la suivante. Alors que là, pendant 2 ans, il nous a fait la F-Type en Amérique, l'ile Noire de la F-Type, la F-Type au Pays de l'or noir, etc. !
Et au niveau France, le chef de projet est visiblement celui de la Cadillac BLS. La XE est un challenger face aux A4, Classe C et autres Série 3. Il doit aller vers les clients et non l'inverse. En plus, là, les prestataires étaient en mode "fête du slip". Quand, à l'entrée, l'hôtesse m'a dit "Ouaaais, c'est pour quoi ?", je me suis demandé où j'allais. Et je n'étais pas au bout de mes peines...
Extérieur
Au moins, pendant que les prestas profitaient du soleil et du bar, j'avais tout le temps pour un tour du propriétaire. Plus je la regarde et plus je l'aime bien, cette XE. Ce n'est pas la X-Type. C'est une "petite Jaguar", mais ce n'est pas une "Jaguar au rabais" : propulsion, moteur longitudinal, châssis en aluminium... On en a pour son argent.

Intérieur
La finition est très belle. Et c'est coloré ; ça change de la grisaille germanique. Surtout que c'est du Jaguar : il y a DES cuirs, DES intérieurs bois, DES ciels de toit au catalogue.

Au volant
J'ai pu la conduire sur 3 rues. Ils ont choisi celles avec un revêtement de table de billard et les 3 voies favorites des "zones de danger". Donc, je n'ai eu droit qu'à une gorgée du 2l turbo 200ch. Pas facile de se faire une idée. A la fin, le moniteur me dit : "On aura voulu faire un plus grand parcours, mais comme on a beaucoup de monde ce soir..." Du monde ? Vous le planquez où ?

Conclusion
Comme je l'ai dit plus haut, c'est une belle voiture. Mais on ne sent pas trop les efforts de la marque pour la mettre en valeur. Un parcours de 2km pour une voiture à 40 000€, c'est une mauvaise blague. Soit vous faites du statique, soit vous proposez de vrais parcours avec différentes surfaces. Au final, si j'achète une XE, ça ne sera pas chez le concessionnaire qui m'a invité à l'opération.
Et ne croyez pas que j'étais le seul à râler. Les rares clients erraient un peu au hasard. L'un d'eux est reparti en trombe, histoire qu'on voit bien qu'il n'était pas content.

dimanche 19 juillet 2015

Vision incroyable

C'est un instant unique. J'étais obligé de sortir mon appareil-photo pour immortaliser cela. Une pompe à essence qui fonctionne à la station Total de l'A86 (venant de l'A4, vers l'A6), c'est très rare. Les anciens racontent même qu'autrefois, les poubelles étaient régulièrement vidées et qu'il y avait du liquide dans les bacs de la raclette à vitres. Mais ça me semble trop improbable pour être vrai.

Ah et sinon, il y a un Hummer H3 à l'image.

A part ça, j'ai mon coup de gueule habituel à mon propos d'un mort (donc, cette fois, Jules Bianchi.) Du peu que je sais de la médecine, c'est qu'après un choc, si vous ne vous réveillez pas dans les 24h, c'est foutu. C'était donc peut-être mieux pour lui. Que s'est-il passé ? On ne le saura jamais. Partant du principe que les absents ont toujours tort, la FIA a chargé le pilote Français. Et bien sûr, il y a les hommages écrits à la va-vite. Bianchi a remporté la FR 2.0 Eurocup 2007, Macao 2008 et la F3 Euro Series 2009. Ensuite, ce fut plus laborieux. 3e du GP2 2010, il choisit de tripler dans la discipline et termina 2e. Du coup, il redescendit en FR 3.5 et termina 2e en 2012. C'est très bien, mais on est loin d'un parcours météorique à la Jean-Eric Vergne ou à l'Esteban Ocon. Pilote Marussia F1, il a eu un trait de génie à Monaco 2014. C'était une de ces courses à élimination. Bianchi a su rester en piste et marquer terminer 9e sur 12. Toutes proportions gardées, ça rappelait la victoire d'Olivier Panis en 1996. On parle d'un contrat chez Sauber. Mais mon intime conviction, c'est que Ferrari hésitait entre Kimi Raikkonen et lui. Il aurait été un pilote du cru, taillé sur mesure comme Felipe Massa en son temps. D'ailleurs, ils avaient le même manager, Nicolas Todt...
Quoi qu'on en dise, c'est toujours moche de voir mourir un jeune pilote. Que ce soit Bianchi ou Christian Bakkerud. Ce qui m'énerve, c'est plutôt les pleureurs professionnels. Je ne parle pas des vais passionnés, qui suivent le sport auto 365 jours par an ; Je parle des charognards. A lire certains articles, on voit bien qu'ils ont déjà oublié Maria de Vilotta, Allan Simonsen ou Sean Edwards. Ils sont là juste pour faire de l'émotion facile, à coup de trémolos et de superlatifs. D'un seul coup, tout le monde est fan d'un pilote de fond de grille, en F1. Comme ce type qui m'a demandé mon opinion sur "Jules Bianchi (NDLA : en prononçant le "ch"), pilote chez Borussia". Ce sont les mêmes qui se sont découvert une passion pour Alain de Greef il y a 2 semaines. Et dans 2 jours, une semaine, un mois, ils feront la nécrologie d'un autre Homme "irremplaçable".

mercredi 15 juillet 2015

Essai Autobianchi Y10 Turbo Chardonnet

30 ans, déjà... C'est la séquence "cheveux blancs". Bien sûr, lorsque l'Y10 est sortie, j'étais loin de l'âge du permis de conduire... Mais je me souviens très bien de la pub TV. Je me souviens aussi de l'Y10 Fila, qui a longtemps trainé dans mon quartier.  Et j'ai même bu ce Coca avec un jeu-concours pour gagner 1 000 Y10 !

Et maintenant, l'Y10 est suffisamment vieille pour pouvoir participer à la Traversée de Paris !
 Et pour fêter ça, essai de Y10 ! Et pas n'importe quelle Y10 : l'une des deux Turbo 125ch Chardonnet. C'est un concentré des eighties : lignes taillées à la serpe, kit carrosserie pas très discret, pare-soleil "Chardonnet", sticker "Turbo" sur les côtés, silencieux Abarth... Pas encore de catalyseur, d'airbags ou de béquilles électroniques. Ce qui nous amène au turbo... Ah, du vrai turbal old school. Le problème, ce n'est pas la puissance, c'est qu'il débarque sans prévenir. Et que le châssis n'est pas du tout taillé pour l'afflux de couple.

Ca m'a donné envie de tester une Porsche 935. Juste pour voir si je peux la tenir en pleine accélération.

lundi 13 juillet 2015

Super-Goélette

Un Saviem SG2, croisé dans les bouchons de l'A86. Je ne ne vous dit pas le boucan... Oui, j'ai refait le coup de la photo dans le rétroviseur. Parce que lorsque je tombe sur une mauvaise idée, je la réutilise !

Depuis les années 70, le nombre de constructeurs de VP est plutôt stable. Seuls Autobianchi, BL, Chrysler Europe et Saab sont tombés... Mais dans les utilitaires, quel ménage ! Alfa Romeo V.I., Avia, Bedford, Berliet, Bussing, Dodge UK, Ebro, ERF, Foden, Guy, Hanomag, Magirus, OM, Pegaso, Unic et bien d'autres ont disparu. Il ne reste que des oligopoles avec une demi-douzaine d'acteurs (dans les VUL et les PL.) Sans compter les collaborations... Les grands constructeurs préfèrent se concentrer sur les voitures particulières. L'erreur de Fiat/Iveco, Ford, Mercedes, PSA, Renault et VW, c'est de croire qu'ils ont fait un Yalta du VU. Hyundai pourrait chambouler le marché. Il possède déjà une bonne réputation en terme de politique commerciale et de fiabilité. Les Chinois sont également dans les starting-blocks. Maxxus est timidement revenu en Irlande. Les clients pro sont moins sensibles au badge sur la calandre ; ils veulent un prix et des caractéristiques techniques. Il y a donc du potentiel. Est-on à l'aube d'un nouveau chamboulement ?

jeudi 9 juillet 2015

Austin-Healey du matin

La vision du jour de l'A86 : une Austin-Healey sur un plateau. Est-ce que le propriétaire vient de l'acheter et elle s'envole pour une restauration ? Ou bien a-t-elle trahi son propriétaire lors d'une virée ? En tout cas, elle va sans doute passer du temps sur le billard...

La vision d'une ancienne sur un plateau, ça me fait penser au dernier épisode de Top Gear. Ce n'était pas l'épisode le plus. Certains gags étaient téléphonés et certaines vannes sentaient le réchauffé, mais c'était une belle émission de bagnoles. Un beauf, un vieux beau et un vieux garçon qui parlent de voitures, tout le temps, même hors antenne. Le dimanche, ils venaient nous raconter leurs histoires. Mais tout ça, c'est fini. C'est comme le resto chinois près de chez moi. La carte n'était pas très originale, le cadre, pas terrible. Mais on y mangeait bien et c'était pas cher. Du coup, j'étais triste lorsqu'il a fermé.
Pour Top Gear, c'est peut-être mieux. Après 22 saisons, l'émission ronronnait. La BBC lui offre un enterrement honorable. A la limite, Vincent Bolloré aurait du faire la même chose avec Les Guignols. A la TV, soit vous mourrez en héros, soit vous continuez et devenez Dimanche Martin... Maintenant, Chris Evans a le pire job du monde. Quoi qu'il arrive, des millions de gens vont laminer sa première émission. Il devra s'accrocher et trouver son ton. Je crains qu'il essaye de "faire du Jezza". Et forcément, ça sera nul. Je crains surtout les syndicats de la BBC. Ils voulaient se faire Jeremy Clarkson. Lorsqu'une polémique démarrait parce qu'une actrice sur le retour a noté l'emploi de ce qui pourrait être un terme péjoratif ancien. On sentait qu'ils lui cherchaient la petite bête. Et à force, ils l'ont eu. Pour les syndicats, Top Gear, c'était le diable. Une émission gloutonne en ressource, qui faisait l'apologie du machisme, de la vitesse et de la pollution. Et leur présentateur a insulté et frappé un assistant. Donc, il y a un fort risque pour qu'il fasse pression sur le "nouveau nouveau Top Gear". D'où la rumeur de l'embauche d'une femme et d'un sportif encarté chez les Travaillistes comme présentateur. D'où des risques de Top Gear Challenge "éco-citoyens", de tests "responsables", de sensibilisation à la "diversité" et autres merdes de vieilles filles bourgeoises aigries. Terminés, les "more POOOOOWER" !

mardi 7 juillet 2015

Volvo Amazon

Une Volvo dite "Amazon", probablement une B20. Je l'ai prise dans le reflet du rétroviseur, puis j'ai inversé la photo. Sur le papier, c'était une bonne idée. Sur le papier...

Je n'ai pas conduit beaucoup de Volvo. Et même en tant que passager, je ne suis pas beaucoup monté dans des Volvo. Par contre, au dernier Mondial de Paris, j'ai bien vu le XC90. Il était pris d'assaut, alors j'ai du en faire, des photos, pour en avoir quelques unes un peu propres ! Ce SUV m'avait fait bonne impression. Mais ensuite, c'est quoi Volvo ? Avant, c'était des berlines et des break taillés à la serpe, en propulsion. Un design discutable, un prix 5000€ plus cher que la concurrence, mais une réputation de sécurité et de fiabilité. Il n'était pas rare de voir des 240 et des 740 essence avec 300 000km au compteur... Depuis, Volvo a voulu devenir "fun". Puis il s'est spécialisé dans les SUV. Le problème, c'est que tout le monde lance des SUV. Regardez l'actualité : Hyundai Creta, Renault Kadjar, Jaguar F-Pace... Plus de coupés, plus de cabriolet, juste des SUV de différentes tailles. Où est la différenciation entre constructeurs ? D'autant plus qu'ils font tous plus ou moins les mêmes pubs avec virées entre copains et de sports extrêmes (mais pas trop.) C'est un "univers" très limité. Certes, dans les années 2000, le Qashqai a permis à Nissan de sortir la tête de l'eau. Mais le "tout crossover" a sorti ruiné les "trois grands US". Parce que je n'ai pas l'impression que le marché explose tant que ça. J'ai juste l'impression qu'ils supplantent les monospaces, point. D'autant plus qu'à l'instar des SUV US des années 2000, ce sont souvent juste des berlines sur échasses. Le risque, c'est que demain, le marché soit saturé.