vendredi 31 octobre 2014

Mondial 2014 : 27. Top Gear

C'était LE buzz des journées presses : l'arrivée imminente d'une version française de Top Gear... Sur RMC.

Top Gear fait parti des enfants du web. Comme le Nürburgring, comme les JDM, comme Ken Block, elle doit sa notoriété mondiale grâce au web. Avant, c'était une émission anglaise, connue uniquement en Grande-Bretagne. Avec le web, à coups de clips sur YouTube et de téléchargement illégale, elle s'est diffusée à l'étranger. Je pense que le succès est du à une vraie alchimie dans le trio : le lourdaud qui joue les petits chefs, le vieux beau et le vieux garçon un peu étrange. En plus, on sent que ce sont 3 vrais fans. En dehors du boulot, ils écument les circuits, les concentrations d'anciennes, les salons de l'auto... Alors qu'en France, il y a pas mal de présentateur d'émissions de voitures qui considèrent juste cela comme un boulot. Dés que le tournage est fini, ils ne veulent plus entendre parler de bagnoles...
Et donc, Top Gear est devenu un succès planétaire. Au début, la BBC était farouchement opposée au web, comme toutes les TV du monde entier. Puis elle s'est rendue compte du potentiel. Maintenant, il y a une chaine YouTube, des comptes Twitter, etc. Les Top Gear Live, ça existe depuis 20 ans. Maintenant, ils vont à la Barbade ou à Wellington et ils font salle comble !

Et donc, ils ont exporté leur émission clef-en-main. Il y a un Top Gear USA, un Top Gear Korea, un Top Gear Australia, un Top Gear China... Et bientôt, un Top Gear France. Je suis hyper dubitatif. Le 1er problème c'est bien sûr de trouver 3 animateurs compétents et charismatiques. Le 2e problème, c'est le budget. 1 épisode de Top Gear, c'est 10 Auto-Moto ! A chaque fois, la production met le paquet : location de circuits, d'hélicoptères, tournages avec des GT, voyages au bout du monde, etc. Or, RMC n'a pas a priori de gros budgets. Le risque, c'est qu'ils fassent du sous-Top Gear, bien cheap. Le 2e problème, c'est le ton. La mauvaise foi assumée et les piques contre les constructeurs font partis du jeu. En France, on n'a pas la même culture... Allez emprunter une voiture d'un généraliste, pour dire à l'antenne que c'est de la merde... 1) Le généraliste vous black-list. 2) Il coupe immédiatement le budget-pub de la chaine. Et je ne parle même pas des fans boys hystériques... D'où une tendance à la critique tiédasse.
Bref, c'est bien parti pour être une énième émission de TV sans saveur.

Mondial 2014 : 26. La Porsche 911 de Shalemar Sharbatly

En cherchant la sortie du hall 3, je suis tombé sur le stand de Shalemar Sharbatly. Cette peintre Saoudienne s'est offerte un stand (et une campagne de pub dans les toilettes du salon !)

Ca m'a fait penser à la chanson de Charles Aznavour : "Je me voyais déjà/En haut de l'affiche..." Une peintre célébrée au Moyen-orient, coqueluche des galeries d'art et des expositions. Elle songeait sans doute à la Bugatti et à la Matra 530 de Sonia Delaunay ou bien aux Art Cars de BMW... Sauf que ça ne fonctionne pas. Il n'y a pas de dialogue entre la voiture et la peinture. C'est une 911 peinte, point final. Pas de message, pas de réflexion. Il n'y a pas de différences entre la Focus "marqueur" et cette 911. Mis à part que cette dernière revendique le statut d'œuvre d'art. Le seul message qui j'y vois, c'est l'arrivisme du Moyen-orient, qui pense qu'à coups de dollars, on peut tout s'offrir. Une 911, de la peinture, un stand. Avec un peu de chance, on trouve de riche mécènes suffisamment incultes (et complexés par leur manque de culture) pour vous acheter vos travaux. Sauf qu'artiste-peintre, c'est un métier.

jeudi 30 octobre 2014

Mondial 2014 : 25. Isuzu

Isuzu n'a qu'un unique modèle au catalogue : son pick-up. Ce n'est même pas une histoire de véhicules non-importés : depuis le début des années 2000, il s'est retiré des berlines, puis des SUV.

Pour autant, il est présent à chaque Mondial de l'automobile. Et pour attirer l'intention, il joue la carte de l'originalité. D'où cet éléphant en carton, à l'échelle 1. Un hommage à un fameux cliché de Jean-Pierre Ronzel pour VW ?

Mondial 2014 : 24. Jaguar-Land Rover

JLR s'est offert un énorme stand de le hall 5.2. Le binôme a des rêves de grandeur. En tant que constructeurs à part entière, il se doit de développer ses propres moteurs, ses propres plateformes... Plus question de piocher chez Ford ! Tout cela a un coût et il faut grandir pour amortir l'investissement. Accessoirement, Audi, BMW et Mercedes ont dépassé le millions d'unités par an. JLR peut donc raisonnablement viser le demi-millions d'unités à moyen-terme.

Le Defender est toujours là. Mais plus pour longtemps. Bientôt, il va être remplacer par une gamme de 4x4 rustiques -mais modernes-. Encore une légende qui va s'effacer...
Il y a 2 ans, j'avais trouvé que Jaguar manquait d'ambition pour la F-Type. Depuis, le constructeur s'est rattrapé : pubs TV (aux USA), clip avec Lana Del Rey, recrutement de José Mourinho et surtout, cette Project 7.

J'espère que derrière, il y aura un vrai retour en compétition. Une F-Type coupé GT3, ça aurait de la gueule. Et imaginez une coupe monotype avec des F-Type...

En attendant, la stratégie est limpide : mettre en valeur le "rêve" avec la F-Type, pour mieux descendre en gamme (et garder de la légitimité.)
Ainsi, 13 ans après la X-Type, Jaguar revient dans le segment "D" avec la XE. Objectif : faire du volume. Les leçons du passé ont été comprises : c'est une propulsion, avec une plateforme en aluminium. Elle inaugure aussi les moteur "Ingenium", produits à Wolverhampton.

Moi, j'étais venue sur le stand Jaguar avec mon chéquier à la main et... Je l'ai tout de suite rangé dans ma veste. Stylistiquement, elle est décevante (par rapport aux photos presse.) Un mélange d'Audi et de BMW. On dirait une production Brilliance ou JAC (à part qu'ils lui aurait collé plus de chromes !) En plus, à moteur égal, une XF est juste 2 000€ plus chère !
Donc, première approche peu concluante. Reste à savoir ce qu'elle vaut à l'usage...

Mondial 2014 : 23. Mercedes-AMG GT

Tout le monde décerne des prix à tout le monde. Je décerne donc un prix de plus belle voiture du Mondial 2014 et il est destiné à la Mercedes-AMG GT. J'adore ses lignes, plus rondouillardes et plus graciles que la SLS AMG.

Pour l'instant, les détails ne sont pas clairs. Elle est plus petite que la SLS AMG. Va-t-elle la remplacer de facto ? En tout cas, la firme à l'étoile a prévu d'emblée une version GT3 (et une version "Black series".) Ces dernières années, on a vu des SLS GT3 plus ou moins privées ici et là. Mais ce n'est rien à côté de la production industrielle d'Audi R8 LMS ou de 911 GT3 (et je ne parle même pas des coupes monotypes...)

mercredi 29 octobre 2014

Mondial 2014 : 22. Mercedes F1

Et donc, après la Red Bull F1, voici la Mercedes F1.
Elle est déjà championne "constructeur", en attendant le titre pilote. Je mise sur Lewis Hamilton. Dans ce genre de situation, c'est une guerre psychologique. Et lui, en tant qu'ancien champion, il a l'expérience et la sérénité pour gérer son championnat.
Du reste, j'espère que Sebastian Vettel remportera au moins l'une des trois dernières courses. Fernando Alonso ? Il est bon pilote. Mais il est trop individualiste pour être un homme providentiel. Au lieu de faire parti de la solution, chez Ferrari, il fait parti du problème.

Mercedes GP est un accident de l'histoire. Une équipe qui a su exploiter au mieux le nouveau règlement. Le juge de paix, ce sera 2015. Elle devra confirmer.

C'est triste, ce qui arrive à Michael Schumacher et à Jules Bianchi. Schumacher, le premier pilote à se tenir à une hygiène de vie impeccable et à fréquenter assidument les salles de muscu. Bianchi, dont les actions étaient à la hausse chez Ferrari et qui aurait été très probablement dans le line-up 2015... Le pire, ce sont les histoires de gros sous. L'enquête sur la grue japonaise fut vite expédiée. Quant à Schumacher, on a tenté de lui voler son dossier médical pour le revendre. Le malfaiteur présumé s'est pendu.

Triste aussi ce qui est arrivé à Marussia et Caterham. Les "verts" se sont effondrés en quelques semaines. Marussia, elle, fut plus brutal. En tout cas, c'est la fin des "nouvelles équipes". Et Sauber, Lotus ou Force India ne vont guère mieux.
Bernie Ecclestone s'en fout. Au pire, il impose à Ferrari, McLaren, Mercedes et Red Bull de passer à 3 voitures. Le risque, c'est d'arriver à l'Indycar, où 3 équipes (Penske, Ganassi et Andretti) fournissent la moitié du plateau.

Mondial 2014 : 21. Red Bull F1

Hasard de la conception des stands, il y avait 2 F1 à quelques mètres : une Mercedes AMG et une Red Bull (sur le stand Infiniti.) Après tout, c'est bien la première fois cette saison que le limonadier autrichien est au près des Mercedes...
Comme la plupart des championnats circuits sont terminés, c'est l'heure des bilans.
Côté US, Penske a enfin décroché son 1er titre en Indycar depuis des lustres. J'aime bien Will Power, mais je pensais qu'il s'effondrerait en fin de saison. Non, il a tenu. Et il a gagné. 2015 devrait être une saison intéressantes, avec les kits aéro et des top-teams à 4, voir 5 voitures. Et avec Simon Pagenaud, on a de nouveau un "client" français. Inconvénients : les petites écuries vont tirer la langue un peu plus... L'Indy Lights nous promet de grandes choses. Il y a toute une génération qui débarque : Matthew Brabham, Spencer Pigot, Neil Alberico, Scott Hargrove, Garett Grist, Jake Eidson, Aaron Telitz... Sans oublier les Français Florian Lattore et Alex Baron. Ca en fait, du monde ! J'espère qu'ils iront jusqu'au bout : ces dernières années, en Indycar, on a vu peu de rookies faire leur trou, alors qu'il y a un besoin de sang neuf.
Joylon Palmer a gagné le GP2. Visiblement, son téléphone n'a guère sonné depuis. Il va rejoindre la longue liste de champion de GP2 qui n'ont pas été en F1. Je pense qu'à l'instar de la F3000 il y a 10 ans, le GP2 est à bout de souffle. L'Auto GP, lui, est dans une situation assez moyenne. Quelques bons animateur (Kimi Sato, Markus Pommer, Tamal Pal Kiss...) et beaucoup d'intérimaires. En FR 3.5, Carlos Sainz Jr a enfin décroché son 1er titre en automobile. Mais j'ai l'impression que le fil avec Red Bull est rompu. D'ailleurs, c'est Pierre Gasly qui a eu droit à des piges en GP2.
En GP3, Alex Lynn est à 1 point du titre. Mais par rapport au feu d'artifice Daniil Kvyat de 2013, on reste sur notre faim. J'espérait mieux de Jann Mardenborough aussi. Au moins, ça a permit de remettre en selle Dean Stoneman, dont la carrière avait été interrompue au pire moment (y'en a-t-il des bons ?) par un cancer. En F3, Esteban Ocon est le plus beau champion Français (désolé, Florian...) Il a battu tout ceux qui triplaient, voir quadruplaient. Il a surtout battu le golden boy Max Verstappen, qui a complètement explosé après l'annonce de sa titularisation chez Toro Rosso. Cao Hongwei est le 1er Chinois à remporter le British F3, le dernier champion de British F3 aussi. Son titre acquis face à 4 concurrents est très relatif. Au moins, les Chinois (Cao, Li Zhi Cong, Kang Ling et "Andy" Chang) ont permis au championnat de survivre une saison de plus. La F3 ATS va guère mieux. Pommer s'est promené. La grosse surprise, ça a été le réveil des Malaisiens, Nabil Jeffri et Weiron Tan, en fin de saison. En EuroFormula Open, il n'y a que 4 ou 5 pilotes qui ambitionnent une vraie carrière. Sandy Stuvik a su atomiser la concurrence. On devrait en réentendre parler...
Côté formules de promotions, Nick de Vries est le patron de la FR 2.0. Pourra-t-il réussir sa montée en FR 3.5 ? Pietro Fittipaldi a lui dominé la Protyre FR. Il semblerait que son avenir soit à Maranello. Mais avec Antonio Fuoco, Lance Stroll et Brandon Maisano (viré, puis repris), la Ferrari Academy a pas mal de poulains qui ambitionnent la F3... En F4 BRDC, on a eu une belle lutte au finish entre George Russell et Arjun Maini. Autant les animateurs de 2013 se sont volatilisés, autant ceux-là devrait faire reparler d'eux. Enfin, James Munro est un beau champion de Formula Masters China. Est-ce enfin la révélation que la Nouvelle Zélande attend ?

Globalement, c'est la crise. Toutes les séries sont plus ou moins sévèrement touchées.Il y aura des morts. Déjà, le British F3, la F3 SudAm et la FR 2.0 Scandinavia ont disparu. Le Masters F3 de Zandvoort avec 3 pelés, c'était d'un triste ! Et même Macao est en panne d'invités. L'arrivée des Asiatiques (j'inclus les Indiens dans le lot) permet de garnir un peu les grilles. Peut-être que demain, des entreprises Asiatiques s'impliqueront (même les Japonais roulent quasiment sans sponsor.) A contrario, les Sud-Américains se sont évaporés. Pedro Piquet est le seul à prendre l'avion pour l'Europe. Alors que dans le temps, c'était des 747 entiers qui faisaient le voyage ! 

lundi 27 octobre 2014

Mini-essai : MINI 5 portes

La première journée du Mondial s'est terminée chez MINI. Et la deuxième commence chez MINI ! Ainsi, j'ai profité du salon pour tester la MINI 5 portes. Et comme ce jour-là, j'étais le seul volontaire, j'ai eu droit à un maxi-tour.

Le concept
La MINI.01 était déjà un travail de pragmatisme (ou de cynisme, c'est selon.) La BMC Mini était trop petite. Donc, on crée une voiture plus grande, gardant quelques traits de l'original. A partir de là, presque tout était possible : moteur diesel, break, SUV, roadster...
Hors d'Europe, on aime bien le look de la "hatch". Mais on préfère les 5 portes (notamment parce qu'à l'arrière, on y met les parents, qui ne veulent pas jouer les contorsionnistes.) Pas de problème ! MINI la rallonge et lui rajoute 2 portes. Au total, elle fait près d'1m de plus que la Mini originelle !

Le look
J'aime bien. Un style souvent copié, mais rarement égalé. La MINI.03 dispose de sympathique LED de jour circulaires (inaugurées sur le concept Rocketman.)

L'intérieur
L'autre point fort de la MINI, c'est la luminosité. La MINI.02 était bien finie. Celle-ci fait encore mieux ! Côté qualité perçue, c'est le top. Les places arrières ? J'imagine que le constructeur souligne en rouge que c'est une 5 places. Faut quand même pas être basketteur... Et surtout, ce n'est pas 5 personnes avec leurs bagages... Disons plutôt une famille avec 2 adultes, 2 enfants et leurs affaires. Bien sûr la version essayée est full op'. Le dernier gadget, c'est le head-up display (affichage tête haute.)

Au volant
C'est une Cooper D. Elle possède un 3 cylindres (PSA-BMW) 1,5l diesel 116ch. Elle revendique 3,2l aux 100km et 95g de CO2. Malgré l'empattement rallongé, elle reste maniable. Le gros défaut des MINI, ça reste les suspensions en bois. Du reste, je me suis amusé à faire des départs quasi-arrêté en 3 et il y a du couple même à bas régime. Après, évidemment, on ne lui demandera pas d'exploser un chrono sur le Nürburgring...

Conclusion
Une bonne voiture ? Il y a un hic. D'origine, elle est à 23 320€, ce qui est déjà du charriage en règle. Mais entre la peinture métallisée, les jantes, les bandes sur le capot, les sièges en cuir, les inserts "piano", le volant cuir, la clim bi-zone, le radar de recul, etc. On arrive à 32 000€ ! 32 000€ pour une citadine diesel de 116ch... Et on n'a même pas un siège électrique !

dimanche 26 octobre 2014

Mondial 2014 : 20. MINI Superleggera

J'ai fini ma 1ère journée dans le Hall 5.2. Il n'était que 17h, mais après 10h de boulot quasi-non-stop, j'étais sur les rotules. Je me disais "un dernier stand et je me barre". Et bien sûr, sur ce "dernier stand", je voyais une voiture sur le stand voisin, que j'avais envie de voir de plus près. Donc, j'allais ensuite sur ce "stand voisin" en me promettant que ce serait le dernier-dernier stand, etc. Mon périple s'est finalement terminé chez MINI.

J'adore cette MINI Superleggera. Depuis la MINI de 2001, BMW n'a fait que la décliner à toutes les sauces. Avec un côté "tant que je gagne, je joue". Là, je trouve que Touring a vraiment repensé la MINI. Il y a un vrai enrichissement du concept.
Ce qui est dommage, c'est qu'a priori, elle restera un concept...

Mondial 2014 : 19. Toyota TS040 Hybrid

Une Toyota TS040 Hybrid, avec mannequin adéquat. A l'instar de Honda en WTCC ou Hyundai en WRC, ils ont l'air content d'être juste "présents". Certes, ils ont plus gagné de manches de WEC que Audi. Mais il leur manque la principale, les 24 heures du Mans. Pour ça, il leur faudrait au moins une voiture en plus. Et puis, l'an prochain, Porsche aura fini son rodage...

Je suis l'endurance de très loin. Au milieu des années 90, il y avait juste le BPR, les 24 heures du Mans et l'IMSA. C'était facile à suivre.
Depuis, le nombre de disciplines a décuplé ! A la limite, pour les protos, c'est raisonnable : des championnats régionaux et au-dessus, un championnat du monde. Mais le GT... D'une part, les promoteurs aiment bien le GT. Le néophyte préfère voir des des Porsche, des Ferrari ou des McLaren à des monoplaces. Et d'autre part, il y a plein de gentlemen-drivers qui ont les moyens de rouler (avec des Vadim Kogay dans le lot.) D'où le montage de séries tout azimut. Du coup, les constructeurs produisent des voitures de course à un rythme quasi-industriel. Donc, chaque constructeur (Porsche, Ferrari, McLaren, Aston Martin...) peut afficher une belle collection de trophées. De quoi regretter que Lotus n'ait pas plus de moyens pour pousser ses Evora. Mon autre regret, c'est que BRT, premier team Chinois en Blancpain, ait explosé en vol.
Et bien sûr, comme toujours, des courses d'endurance d'envergure (12h de Bathurst, 12h de Sepang, Thunderhill 25h...) ne comptent pour aucun championnat.

samedi 25 octobre 2014

Mondial 2014 : 18. Cox en stock

J'ai l'impression que de plus en plus, au Mondial, on voit débarquer des exposants ayants un lien ténue avec l'automobile. Et surtout, on leur accorde de plus en plus de surface. La preuve avec Orange.

Au moins, ils sont venus avec une Cox cabriolet toute pimpante.

Mondial 2014 : 17. Mazda MX-5 et Cyril Drevet, bis repetita

Attention, Turbo en plein tournage ! C'est marrant de voir Cyril Drevet aux côtés d'une Mazda MX-5. Car la dernière fois que je l'avais vu, c'était lors du record du monde de MX-5! Et c'est d'autant plus drôle qu'il m'avait confié que ce n'est pas une voiture qui l'intéresse particulièrement.

La MX-5 "ND", c'est une bonne surprise. Sur les photos presse fournit par Mazda, elle était horrible ! Elle est beaucoup mieux en vrai.
Je me suis bien sûr assis à l'intérieur et j'ai pu constater que la finition a beaucoup progressé. L'ergonomie est toujours aussi bonne. En plus, elle passe sous la tonne et on nous promet des moteurs plus puissants. Autant dire que j'ai très, très envie de passer derrière le volant...

vendredi 24 octobre 2014

Mondial 2014 : 16. Lotus F1

Cette Lotus F1 (et celle exposée chez Total, à quelques décamètres de là) était la seule du Mondial.

L'écurie de F1 et le constructeur (qui se contente de sponsoriser la première) sont dans des situations diamétralement opposées.
Lotus GP continue de se débattre dans des problèmes financiers. La victoire de Kimi Raikkonen, en 2013, fut un feu de paille. Romain Grosjean se débat en milieu de grille et Pastor Maldonado a du mal pour dépasser la Q1. Eric Boullier est parti sans être vraiment remplacé. Pour 2015, ce sera moteur Mercedes. RoGro, sponsorisé par Total, est en porte-à-faux (et la mort du PDG de Total n'arrange rien.) De toutes façons, je trouve qu'il manque de charisme. Surtout par rapport aux louanges dont le couvre la presse TV... Qu'on donne plutôt sa chance à Esteban Ocon !
Le constructeur, lui, il est convalescent. Il a l'air de repartir. Même si la situation financière est précaire. Au moins, les ventes repartent à la hausse. Il est en train de se créer un réseau en Europe continentale. Maintenant qu'ils ont recruté un designer, il faudrait qu'ils sortent de nouveaux produits...

Du reste, je rêverai d'un hall 2.1 qui serait réservé aux voitures de sport. Morgan, Lotus, Caterham, PGO, Pagani, McLaren, Ginetta... Tous réunit sur un stand unique, comme aux premiers temps du salon de Paris. Comme ça, ça demanderait un investissement minime et ça serait du rêve. Beaucoup de gens viennent parce qu'ils veulent se renseigner sur une 208 HDI. Mais je me suis amusé à interviewé des proches et spontanément, ils m'ont tous parlé de Ferrari et de Lamborghini. Mon idée, ça serait une belle attraction. Et puis, à l'heure où ces artisans se développent, y compris en France, c'est dommage qu'ils loupent le rendez-vous parisien.

Mondial 2014 : 15. Kia Soul EV

"Kia, le constructeur qui garantit ses modèles 7 ans." A la Porte de Versailles, ils avaient un gros stand, adjacent à celui de Hyundai.

En 2006, ils avaient débauché Peter Schreyer (l'homme de l'Audi TT) pour en faire leur roi du design. Schreyer disait à qui voulait l'entendre que Kia préparait une MX-5 et une WRX STI... On les attend encore. Autant Kia est agressif aux USA (cf. la campagne avec un simili-Obama), autant ils sont discrets en Europe. Encore plus discrets que Hyundai !

Côté produit, je trouve que les Kia ont plus de caractère que leurs sœurs... Mais dés qu'on s'approche et qu'on jauge la qualité perçue... Ouhlala !
Les Kia qu'on a sont spécifiques pour l'Europe. L'Amérique et l'Asie ont chacun droits à leur gamme. Alors pourquoi est-ce qu'ils n'en profitent pas pour faire des efforts sur les plastiques. Vu que seuls les Européens y font attention...

jeudi 23 octobre 2014

Mondial 2014 : 14. Hyundai i20 WRC

Hyundai (à prononcer "younnedet") s'est offert l'un des plus gros stands du Mondial. Ils veulent montrer leur puissance. Ils sont 4e constructeur mondial, que diable ! Pour la notoriété, ça va. Ce qu'ils veulent faire, maintenant, c'est du "qualitatif". Etre connu pour autre chose que leurs prix.

M. Hyundai, j'ai plein d'idées pour vous ! Si vous m'embauchez, vous allez booster votre qualitatif. Le conseil N°1, c'est d'ouvrir votre portefeuille ! Vous voulez améliorer votre image ? Faut vous donner les moyens de vos ambitions ! Faire du WRC, c'est bien. Mais pas avec 3 pilotes inconnus du grand public ! Embauchez un Didier Auriol ou un Ari Vatanen comme porte-parole. Ensuite, si vous voulez vous dynamiser, il faut aller au-delà du WRC. Montrez que vous avez de l'ambition ! L'idéal, ça serait le DTM. Le jour où une Hyundai mettrait la pâté aux Allemands sur la piste... Là, on parlera de vous !
Et puis, pour votre plan com', faut tout revoir ! De toutes les équipes de foot de France, vous avez choisi la moins glamour : Lyon ! Vous avez invité Yoann Gourcuff sur votre stand. Très mauvaise idée : il aurait pu se blesser ! Il vous faut des acteurs ou des chanteurs Français. En plus, il y a un vague intérêt autour de la K-pop. PSY est sous contrat avec Hyundai : expédiez-le en tournée en France ! Faites des journées "découverte de la Corée". Faites pas comme Toyota qui vient seulement de lancer un Manga (réservé à la Grande-Bretagne.) C'est sûr que ça va être la foire aux clichés : kimchi, taekwondo et K-pop. Votre vision de la Corée du Sud n'est pas celle qu'en ont les Français. Mais au moins, vous pourrez donner un terroir à vos voitures... Et enfin, pour poursuivre dans le côté terroir, il faut évoquer votre histoire (qui est intéressante.)

Mais au lieu de ça, comme tous les constructeurs, il paye des gens pour lui dire que tout va très bien. Puis dans 5 ans, ils se demanderont pourquoi malgré le WRC et le sponsoring de l'OL, leur image est au ras des pâquerettes. D'ailleurs, tout le monde continue à dire "younnedaïe"...

Mondial 2014 : 13. Giotto Gladiator Victoria

De nouveau, le DongFeng Yu'An (alias "Giotto Gladiator Victoria") est l'unique véhicule chinois exposé Porte de Versailles.

En 2006, Landwind et Great Wall débarquait. J'étais timoré. Des voitures chinoises dés demain, en France, non. Je leur donnais 3 ou 4 ans pour venir.
Mais 8 ans après, que vois-t-on ? Byd a vendu 50 taxis à Bruxelles et MG a vendu 300 voitures en septembre (son record absolu), Lifan bâti une usine en Russie avec de vagues vues sur l'UE... Bref, cela reste ultra-timide.
Les Chinois se sont pris des claques. En plus, ils n'ont pas eu la croissance dont ils rêvaient. Les meilleurs plafonnent à 500 000 unités, alors qu'ils auraient du passer le million dés 2012. Le marché européen est morose. Aucun importateur sérieux ne veut se mouiller. Surtout qu'il va devoir beaucoup investir pour mettre les véhicules aux normes. Tout ça pour se retrouver avec des SUV et des berlines premium absolument invendables. Sans parler des a priori négatifs sur les productions chinoises... Je le vois bien sur Le Blog Auto. Les commentaires n'ont pas bougé depuis 2006 : "Ce sont des cercueils roulants !", "Ils nous volent nos emplois !", "C'est de la merde, de la merde bon marché !", etc. Bon courage pour ouvrir un concessionnaire ! Et donc, depuis 8 ans, les Chinois restent à 4, 5 ans du marché Européen : c'est-à-dire qu'ils n'ont pas encore investi le moindre yuan sur une vraie arrivée dans l'UE...

Mondial 2014 : 12. Honda

Une Honda Civic WTCC. Non, Citroën n'est pas le seul constructeur engagé ! Déjà que le championnat n'était pas hyper-sexy. Mais la pire chose qui pouvait leur arriver, c'était que Citroën débarque ! Il faut rappeler que la firme possède une longue tradition de consignes d'équipe. De quoi tuer le spectacle. Sans oublier les interrogations légitimes sur les performances de Ma Qing Hua...

Pendant ce temps, Honda reste derrière. Et derrière les meilleurs privés, aussi. A croire qu'ils sont contents de juste participer !
Un "concept-car" Civic Type-R. Ils n'ont même pas fait de gros efforts pour la "concept-cariser" !

Ce sera a priori l'arme de Honda en BTCC, en 2014. La Civic Tourer, c'était un bon gag, mais elle était à la ramasse !
J'espère que l'an prochain, on aura un beau match entre les Honda et les MG, avec en outsider, un bon pilote chez Infiniti.
La Honda RA271, première F1 de la marque à connaitre la course. L'an prochain, Honda viendra pour la 4e fois en F1. Pour l'instant, ils n'ont que McLaren comme client. J'imagine qu'en 2016, ils auront 1 ou 2 équipes en plus, le temps que les contrats avec les motoristes expirent.

Pour en revenir à la RA271, j'aimerais bien piloter une vieille monoplace, un jour. J'ai conduit des anciennes et j'ai piloté des monoplaces. Mais point de monoplace de course. Avec un regard contemporain, ça doit être terrifiant. Imaginez, à fond de 6, dans cette caisse à savon...
Remarquez, dans 20 ans, quand on regardera nos F1 de 2014 et on traitera Sebastian Vettel ou Fernando Alonso d'inconscients...

mercredi 22 octobre 2014

Mondial 2014 : 11. Vulcanet

Une très jolie Alpine A110 (1600 ?) bleu France sert de démonstratrice pour Vulcanet (un énième polish miracle.)

L'air de rien, édition après édition, le nombre de halls d'exposition diminue. Désormais, la piste électrique (autrefois à l'extérieur), les occasions (autrefois au 6.3), le sport auto (autrefois au 6.2) et les marchands du temple (autrefois au 6.1) sont regroupés au 2.1 avec les universités et les bricoleurs. A ce train-là, je ne donne pas cher du hall 2.1 dans 2 ou 3 éditions...

mardi 21 octobre 2014

Mondial 2014 : 10. Maserati Alfieri

Maserati fête son centenaire en grandes pompes. Sergio Marchione veut développer la marque comme jamais. Et la voiture qui symbolise à la fois les 100 ans de la firme au trident et son avenir radieux, c'est... Ca ? Un GranCoupé un peu "concept-carisé". C'est du sous-Chris Bangle. On dirait un proto Kia, voir GAC. De l'audace, monsieur Maserati ! De l'audance, encore de l'audace, toujours de l'audace !

Moi, j'aime les dream-cars. La Peugeot Exalt, ça me fait rêver. Ce patatoïde gris, non. Si même pour les concept-cars, un constructeur comme Maserati n'ose plus se lâcher...

Mondial 2014 : 9. Venturi

Faut pas chercher à comprendre. Cela fait une quinzaine d'années que Venturi appartient à Gildo Palanca Pastore. Terminé, le temps des coupés (comme celui de 1986, exposé sur le stand...) Désormais, il fait des prototypes de voitures électriques. Parfois, Venturi enchaine les communiqués. Et parfois, il disparait pendant 6 mois, 1 an...

Après tout, ils font ce qu'ils veulent de leur argent, non ?
La nouvelle marotte du patron, c'est les records du monde à Bonneville, en catégorie électrique. La VBB-1 a atteint 487km/h. La VBB-2, 495km/h et cette VBB-3... 342km/h. En fait, pour une fois, il y a eu des pluies torrentielles sur le lac salé. Donc, pas de record.
Et puis désormais, Venturi possède une équipe en Formule E. Un clin d'œil involontaire aux Larrousse-Venturi...
Régulièrement, vous croisez des gens qui vous disent : "La F1 c'est de la merde ! [discipline] est mieux. D'ailleurs, elle va détrôner la F1." Généralement, c'était les défenseurs des 24 heures du Mans ou du WRC qui disaient ça. Cette année, c'était ceux du World RX et de la Formel E. C'est vrai que la Formule E, ça fait rêver ! Des seconds couteaux (Nick Heidfeld a le meilleur palmarès du lot !) Des circuits urbains que même l'Indycar n'en voudrait pas. Et qui prennent 130 en ligne droite (il faut réduire la puissance pour la course pour améliorer l'autonomie...) Le F1 Circus peut trembler !

Mondial 2014 : 8. Ford

Une Focus qui a retenu mon attention. Juste par sa livrée. Ca avait un côté "dessiné au Pentel". J'ai trouvé ça original. Donc, clic-clac !
Evidemment, le 1er jour, tout le monde veut prendre "vos" voitures en photo. En plus, il y a le maniaque qui prend 15 photos de l'appui-tête. Le jmeladonne qui se fait des selfies au volant. Le gars qui vient d'assister à la conférence et qui en profite pour immortaliser les nouveautés. Et puis, lorsque ça se dégage, un homme de ménage passe avec sa nenette... Bref, c'est un calvaire d'avoir moins de 10 personnes dans le champ. Au pire, il faut prendre quelques photos, repasser plus tard, reprendre d'autres photos... Chez Volvo, il m'a fallu 6 tentatives pour avoir le XC90 sous tous les angles !
Une 'Stang coupé. Tentation... Les voitures américaines et moi, c'est une longue histoire. J'en ai conduit quelques unes. J'en ai même possédé. A chaque fois, j'ai été déçu par la finition, les suspensions, la tenue de route, la fiabilité... Mais je n'arrive jamais à leur dire "non". Que voulez-vous ? En matière de "gueule" et d'aspect statutaire, ce sont les rois. Et le cas échéant, ils savent faire des V8 au bruit de hors-bord...

Vous vous souvenez de mon essai de Chrysler Sebring ? J'avais conduit quelqu'un dans le cadre d'activités extra-blogautoesques. Pendant des années, il m'en reparlé ! Je l'ai revu il y a quelques mois et il m'a encore parlé de la Sebring ! Alors que ce n'est pas du tout quelqu'un branché voitures ! Mais c'est ça, l'effet "bagnole américaine"...

lundi 20 octobre 2014

Mondial 2014 : 7. Ferrari

L'après-midi, j'ai noté minutieusement les voitures "ultra-urgentes". La Ferrari 458 Speciale "A", j'ai pris ça pour une faute de frappe (cf. les "Citreon" ou les "Mini5portes" du tableau.) Donc, j'ai immortalisé la Ferrari 458 Special. Et au moment de charger mes photos, je découvre que la "458 Speciale A", ça existe ! Donc, il a fallu que j'y retourne. Remarquez, aller 2 fois au stand Ferrari, ce n'est pas ce qu'on pourrait appeler une corvée...

Le seul truc chiant, c'est que mon article n'a quasiment pas été lu !
Au moins, lors de ma 2e visite, j'ai assisté à une sacrée scène. Avec en guest star, Luca di Montezemolo : "C'est bon ? Ca tourne ? Tous les photographes et les cameramen sont là ? - "Luca di Montezemolo improvise une réponse à Sergio Marchionne, 1ère" [clap]. - O rage ! O désespoir ! O vieillesse ennemie ! N'ai-je donc tant vécu que pour cette infamie ? - Coupez ! - C'est bon ou on la refait ?"
Franchement, c'était niveau Actor's studio ! Marion Cottillard n'aurait pas fait mieux... D'ailleurs, elle n'a pas fait mieux !
Puis il faut reconnaitre que pour les journalistes, c'est du velours : Marchionne, Alonso, la stratégie de Fiat pour Ferrari... Il fait un tir de barrage. De quoi remplir 10 magazines !
Le stand Ferrari est fait de tel façon que toute une partie est impossible à voir depuis les allées. Seul les privilégiés peuvent admirer ces 330 passant la ligne d'arrivée des 24 heures de Daytona 1967 en formation... Histoire de faire (un peu) oublier que l'année précédente, au Mans, c'était les GT 40 qui étaient en formation.
Une maquette de LaFerrari au 1/12e. La seule du stand. J'étais d'ailleurs un peu déçu de ne pas voir de LaFerrari.

Pour en revenir à di Montezemolo, c'est un monument. Un marquis issu d'une vieille famille, peut-être un fils illégitime d'Enzo Ferrari. Il a dirigé la Scuderia, il a organisé le Mondial (de foot) 1990, il a dirigé Fiat, il s'est engueulé avec Silvio Berlusconi devant les caméras... Bref, c'est toute l'Italie à lui tout seul ! Ce sera dur d'en trouver un autre comme lui...

dimanche 19 octobre 2014

Mondial 2014 : 6. DS21 Pallas

Désormais, il faut distinguer "DS" et "Citroën". DS va être une marque à part entière. Pour souligner ça, Citroën et DS avaient 2 stands (mitoyens.) Celui de DS était tapissé d'une épaisse moquette noire, qui résume bien la marque... A mon avis, PSA confond "premium" et "clinquant". Ils collent des chromes qui sont belles de loin, mais font "plastoc" de près. Et si, au moins, ils se rattrapaient sur le tarif...

Pour moi, la seule vraie DS, ce sera toujours celle-ci. De l'ambition, des technologies innovantes, un design inimitable, de la classe... Tout ce qu'il manque aux actuelles DS !
Pour info, c'est une DS21 Pallas de 1969.

Par ailleurs, durant ce salon, j'ai torché un article autour de 2 citations d'Yves Bonnefont. Une simple brève de quelques lignes. Elle a fait exploser les stats ! J'ai d'ailleurs un peu honte d'avoir fait de l'audience facile. Ca a tourné en bataille d'ayatollah sur les succès de DS aux USA. On parle d'une arrivée en 2020. Traduction : ils y lanceront des véhicules dont il n'existe, aujourd'hui, même pas un coup de crayon. Donc, leur succès (ou leur insuccès) est de la pure spéculation ! Mais ça n'empêche pas les ayatollah de tout bord de cracher leur venin...

Mondial 2014 : 5. Citroën

Le 1er jour, je me suis dit : "Pas besoin de noter les nouveautés ultra-importantes ! Je connais suffisamment le marché pour les repérer moi-même !" Je le connais tellement bien que je suis passé à côté des avant-premières ! A un moment, j'ai vu ce C4-Cactus sur une plateforme. "Ca, ça doit être un truc important !" Pour mieux le prendre en photo, je négocie un accès temporaire à la plateforme VIP de Citroën... Tout ça pour un véhicule sans intérêt. Snif.
C'est pas à ce salon que mon image de Citroën s'est améliorée.

La seule jolie voiture, c'était cette 2cv6 rouge. Ma mère a eu exactement la même ! Ah, quand ensuite, elle a acheté une Polo (après avoir hésité avec une Samba), quel changement ! C'était Byzance !

On dit toujours qu'aujourd'hui, impossible de commercialiser une 2cv moderne. Elle ne passerait pas les normes de sécurité. C'est vrai.
Néanmoins, le problème, c'est que personne n'en voudrait ! Les modèles ultra-basiques font un flop. Les Chinois ont refusé la Chrysler CCV. Les Indiens boudent la Tata Nano. Et dans une moindre mesure, les ventes de Fiat Panda ou de VW Up! sont décevantes. Les gens leur préfèrent une occasion ou une Logan, un poil plus statutaire.

Mondial 2014 : 4. Peugeot

Monsieur ? Monsieur ! Vous pourriez bouger ? Là, vous êtes en plein dans le champ de la photo pour mon Skyblog !

Bref... Pour le 1er jour, on s'était réparti les tâches : à moi le hall 1, avec une liste de voitures "ultra-méga-importantes".
Première étape, Peugeot. Bien sûr, il fallait immortaliser la Quartz, l'Exalt, la 508 restylée et la 208 GTI "30th anniversary".
Et donc, j'ai pu apercevoir Carlos Tavares, en plein photomaton. Je n'aimerais pas être à sa place : les journalistes qui défilent et qui posent les mêmes questions. Répondre des banalités ultra-convenues... Notez, au fond, le vigile, prêt à expédier le prochain journaliste (qu'on aperçoit derrière Tavares) ou à virer l'imprudent qui oserait poser une question gênante... Moi, la dernière fois que j'ai fait une telle interview, je me suis justement fait virer (pour une question posée par mon voisin, en plus !) Donc, c'est fi-ni pour moi !
J'ai été déçu par la 208 GTI "30th anniversary". Quant à la pub... Au moins, ils n'ont pas consommé beaucoup d'essence pour la faire...

J'ai davantage apprécié ces 208 "RX" et "WRC". Ah, la grande époque des 205 Turbo 16... Celle de la 206 WRC... Alors que maintenant. D'ailleurs, je n'étais même pas au courant qu'ils faisaient du WRC 2 !

Le RX ? Des pilotes connus, de gros sponsors, du glamour, de belles voitures... C'est-à-dire le projet présenté par Max Mamers à l'AFOR, en 1987 ! A l'époque, il s'était fait viré comme un mal-propre (et avait fondé le Trophée Andros.)
Une Peugeot 108. Elle n'a rien de spécial, mais je trouve qu'elle a de jolies couleurs. J'ai horreur des voitures blanches ou grises. Pour moi, une voiture ne doit pas être un passe-muraille...

vendredi 17 octobre 2014

Mondial 2014 : 3. ???

Premier jour et première photo pour "ma" voiture. Oui, la grosse nouveauté de 2014, c'est que je suis très, très vaguement impliqué (de loin) dans le lancement de [modèle]. Je suis tout en bas de l'échelle et je viens d'arriver. Donc, eu égard à un tel projet, ma contribution est minime... Mais je suis sûr que j'ai passé plus de temps dessus que Will.I.Am avec son Lexus NX !

Et surtout, en tant que passionné de voiture, c'est une grande fierté de passer de l'autre côté de la barrière. Même si, encore une fois, il y a peut-être 1000 ou 2000 personnes qui ont plus travaillé dessus que moi !
Pour des raisons contractuelles, je n'ai pas le droit de dire pour qui j'ai travaillé, pour quel modèle et sur quoi... Mais il était là, Porte de Versailles. Et j'ai tout de suite voulu l'immortaliser.

jeudi 16 octobre 2014

Mondial 2014 : 2. présentation VW

La veille de l'ouverture du salon, je me suis invité à la présentation du groupe VW. Traditionnellement, avant chaque événement, le groupe effectue une présentation de ces nouveautés, maque par marque. J'en avais entendu parler. J'en avais vu des photos. Mais en vrai, c'est impressionnant. On était plusieurs centaines d'invités. Peut-être même un petit millier de privilégiés.

En gros, le message, c'est. "C'est nous le 1er généraliste européen. Ce soir, on est au hall 8. A partir de demain, on sera au hall 4. Le reste du salon est insignifiant."
Pour vous dire le niveau, c'est Jacky Ickx qui nous accueille ! Le plus grand pilote Belge de tous les temps, vice-champion de F1 1970, sept fois vainqueur au Mans, une fois vainqueur du Dakar...

Bien sûr, comme d'habitude, c'est 2h après l'avoir croisé que je trouve des questions à lui poser.
Un autre "géant", c'est Ferdinand Piech. L'homme de la 917, de la révolution de palais chez Porsche, de l'Audi Quattro de rallye, du développement d'Audi, de l'internationalisation du groupe VW... Un de ces hommes qui ont fait une marque, pour le meilleur et pour le pire.
Stephan Winkelmann, PDG de Lamborghini. Le plus italien des Allemands...
La présentation VW, c'est un show au pas de course. Chaque marque du groupe a droit à une poignée de minutes : petit film, arrivé de la nouveauté sur le podium, discours du représentant, puis au suivant ! A la fin, il y a un discours plus "corporate", un show de Catherine Deneuve, puis de Patricia Kaas et rideau ! Tout cela en 1h chrono.

Il y a malgré tout eu des flottements. Dans le dernier film, le héros tombe sur Sébastien Ogier (en Passat GTE), qui lui file un billet pour l'invitation. Donc, logiquement, Ogier aurait du débarquer avec l'acteur, sur le podium... Mais non, point d'Ogier. Ni d'acteur, ni de Polo WRC. Par contre, cette dernière était dans le hall.
Je m'en suis pris plein la vue. Certains intéressant rien que pour les "messages" de VW. Par exemple : "Nos meilleures voitures, elles resteront en Europe." (donc pas de production de Porsche ou de Bentley en Asie ; du moins, à court terme.)
Aussi, la tendance, c'est moins de consommation et moins de CO2, même chez Porsche ! Quant à l'électrique pur, il est gentiment écarté.

N'empêche, la seule voiture de série vraiment inédite de la soirée, c'était la Škoda Fabia !

Mondial 2014 : 1. Jour 0

C'est parti pour le compte-rendu illustré du Mondial de l'automobile de Paris 2014 !

On commence par cette photo du hall 4, la veille de la journée presse.
Je m'étonne toujours qu'il n'y ait pas plus de curieux, la veille de l'ouverture. Ce jour-là, la porte de Versailles est une vraie passoire. Ca entre, ça sort. Beaucoup d'entrées ne sont pas gardées. En plus, comme il y a du passage, qui fait attention à vous ?

L'intérêt ? C'est le côté "making of". Vous pouvez assister à la construction des stands, au brief des hôtesses, aux éclairagistes qui préparent la présentation... Ca sent la peinture fraiche, il y a des bâches partout, les perceuses font la bande son et dans les allées il y a un ballet de fenwick.
Et le plus incroyable, c'est que dans quelques heures, tout sera rangé, monté, préparé.

mardi 14 octobre 2014

Spotting au pas de course !

Il y a peu, j'ai fait un jogging un peu plus long que d'habitude, en direction du Bois de Vincennes.

Apparemment, il y avait un mariage chez un fan d'Américaines et tout son club était là. Cette Mustang 1 transportait les mariés. Mais j'ai surtout eu l'impression que le chauffeur voulait être vu. "Je vais donner des coups de gaz dans le vide ! C'est bon tout le monde me regarde ? Alors je vais faire un autre tour au ralenti !
Vous préférez les Mustang 1 Fastback ? Il y en avait une aussi !
Une Corvette C3. Toute la démesure des années disco...
Interlude italien, avec cette Fiat 850 Sport, à l'ombre du château de Vincennes.
Une Chevrolet Bel Air (1952 ?) Le pauvre a été se perdre dans Vincennes avant de rejoindre ses camarades...
Une très rare Corvette "C1" (visiblement de 1954.) Donc avec le même 6 cylindres-en-ligne que la Bel Air juste avant.
Cette C1 rouge, de 1958-1959 n'a plus grand chose à voir avec la blanche (mis à part le châssis.) Au feu vert, elle pourrit une C2 pourtant plus musclée...