jeudi 29 décembre 2011

Un taxi Geely dans la rue

C'est un grand classique de ce blog. Dés que j'écris: "Oh, une X, je n'en vois jamais!" Vous pouvez être sur qu'ensuite, j'en revoie une dans la quinzaine!

Donc, suite au taxi Geely vu chez un concessionnaire Mitsubishi, voici un autre taxi Geely.
Notez d'ailleurs qu'il ne porte pas d'enseigne "taxi".

mardi 27 décembre 2011

Débat sur Alpine

Depuis le débat sur la DS3, je n'avais plus de nouvelles de cette société d'études.

Puis ils m'ont recontacté afin de participer à un débat sur un éventuel retour d'Alpine.
Dans un premier temps, ils nous ont demandé ce qu'on savait d'Alpine. Hasard ou coïncidence, ça tombait au moment de la publication de l'interview d'Henri Grandsire. Donc forcément, moi, j'étais blindé! Par contre, il y en a un qui a voulu étaler sa science et c'est tombé à plat: "Alpine, c'est l'A110 dite "barquette" des années 50-60." Eh oui, mon gars, il faut éviter de pécher des infos dans larevueautomobile...
La deuxième étape, c'était des questions niveau bac philo: "Est-ce que le beau est beau?", "Est-ce que la légèreté est légère?", "Est-ce que le luxe est luxueux?"
Ensuite, c'est parti un peu dans tout les sens: "Qu'est-ce que vous penseriez d'une Alpine électrique?", "Est-ce que ça doit être forcément une version moderne de l'A110?", "Est-ce qu'Alpine pourrait faire un SUV?"

Cette dernière partie trahissait le fait que Renault n'en était encore qu'au stade d'études préparatoires à un éventuel retour. Sinon, ils auraient essayé de nous aiguiller discrètement.

Le retour d'Alpine, je me suis déjà pas mal exprimé sur ces rumeurs (ici, ici et ici.) Et je n'y crois pas du tout.
Pour ma part, je verrai ça comme une continuation des V6/A610: un gros coupé 2+2 places à moteur V6 central arrière (le porte-à-faux, aujourd'hui...) et un prix de 40 000€, voir 50 000€ (pour ne pas qu'il y ait un trop grand trou avec la Latitude.) Le bench-mark serait la Lotus Evora. Après, il faudrait faire un maximum de battage dessus, pour relancer la marque au-delà des papys qui ont roulé en A110 dans le temps! Ca signifie du placement-produit, un engagement en WEC et surtout, un réseau séparé. En France, le marché potentiel est de 10 voitures par an. Il y aurait un marché pour l'Alpine, mais dans les BRIC, aux Etats-Unis, en extrême-orient... Là-bas, ils n'ont pas de millénaristes qui hurlent à la vue d'une voiture! Ils ont des gens avec des valises de cash. Simplement, ça veut dire qu'à l'instar de Lamborghini ou de Ferrari, il faudra patienter 10 ans avant de rentabiliser l'investissement (avec pas mal de couleuvres à manger d'ici-là.) Mais après cela, ils pourront étendre la gamme avec d'autres modèles.
Tout cela, ça demande de grandes ambitions. Le souci, c'est que l'on parle de Renault... On parle du constructeur du Koleos, de la Fluence, de la Latitude, de la Wind, de la Pulse... C'est de l'ambition, ça? Non, c'est juste du suivisme. Une boite où les marketeux à deux balles ont la main. La Wind est un flop, car les gens n'ont pas envie de surpayer une Twingo découvrable. OK, l'A110 reprenait un maximum de pièces de R8 G et de R16, mais c'était il y a 40 ans! J'ai peur que la future Alpine, ce soit un coupé Laguna 4 au style vaguement sportif, avec des badges Alpine et une communication de merde. Et puis ils le vendront dans le réseau Renault, entre deux Clio dCi, avec ses commerciaux réputés pour leur accueil... "Bonjour, je viens casquer 50 000€ pour une Alpine... - Attends, mon gars, là, je suis en pause clope, ensuite, j'ai deux coups de fils perso à passer. Ensuite, je m'occupe de toi. Éventuellement."
Regardez ce qu'ils ont fait avec Gordini. 2 mois à se tripoter devant des photos de R8 Gordini, puis on se retrouve avec une Twingo RS jackytunée. Quant à la com' dessus... Au mois d'août, ils ont sponsorisé Rock-en-Seine et depuis, plus rien. Et maintenant, on se retrouve avec des Clio dCi Gordini, qui n'ont plus aucune légitimité. Et d'ailleurs, sur le forum, d'aucun disaient que Renault a déjà tué Gordini. Ce qui n'est guère encouragement pour Alpine...

lundi 26 décembre 2011

Fiat 500 (je sais, c'est une obsession...)

Eh oui, encore une 500! Au moins, si quelqu'un se fait voler la sienne et qu'il habite sur Paris, je pourrais lui donner une photo de sa voiture, pour qu'il la retrouve!

A propos de Fiatou, j'ai vu Cars 2 en DVD, le week-end dernier. Ca m'a déçu. C'est vrai que forcément, le concept n'est plus aussi neuf qu'à l'époque du premier Cars.
Néanmoins, ça m'a semblé être avant tout un film pour enfants, avec plein de scène d'actions et pas beaucoup de bavardages ou de références à d'autres films.

A part ça, en ce moment, c'est hyper-calme côté actu auto. Il n'y a qu'en Chine que ça bouge un peu (logique: dans 4 mois, c'est le salon de Pékin.) Mais je ne vais quand même pas rédiger 10 articles d'affilés de spyshots de voitures Chinoises !

samedi 24 décembre 2011

Renault Sport Clio V6

Une Renault Sport Clio V6; le deuxième et dernier modèle spécifique à Renault Sport.

L'idée, c'était de faire un truc dingue, en hommage aux R5 Turbo. C'est TWR qui s'était occupé de la préparation du V6.
Au final, la Clio V6 était à peine plus performante qu'une Clio 16V (mais beaucoup plus chère et avec seulement 2 places.)
Une deuxième mouture fut réalisée par Lotus (qui lorgnait sur le V6 pour le monter dans son Esprit -un projet mort-né-.)
Il y eu aussi une Eurocup Clio V6 (pour remplacer celle du Spider Renault Sport.) Anthony Beltoise avait remporté l'épreuve en prologue du GP de Monaco. Un Beltoise, vainqueur à Monaco... Le journaliste d'Auto-Hebdo s'y était cru, avec des questions du genre: "Alors, Anthony, vous avez du avoir 10 coups de fils d'écuries de F1, là, non? Et des propositions de volant, non?"

mercredi 21 décembre 2011

Talbot Solara

Les Talbot sont plutôt rares et en général, je croise plutôt des Samba.
Pour une fois, c'est donc une Solara. J'espère que son proprio va lui offrir une restauration, car ça commence à devenir un collector...

A la présentation Mitsubishi, Jean-Claude Debard nous a parlé des 30 ans du Pajero. Pour nous montrer qu'il a bien vieilli, il l'a comparé à d'autres choses sorties en 1982: le Minitel et la Solara. Nicolas Meunier, qui était avec moi, m'a soufflé: "C'est quoi, une Tagora?" On aurait dit qu'il essayait de parler une langue morte! Ben oui, moi, j'ai connu l'époque du "réseau Peugeot-Talbot", de "Peugeot-Talbot Sport" et je suis assez vieux pour avoir vu des Samba neuves dans la vitrine du concessionnaire Sabrié de Fontenay (où j'ai testé la iOn, 25 ans plus tard...) Pas lui. Rigole, Nicolas! Mais toi qu'est un fan de Saab, tu vas voir, dans quelques années, comment les jeunots te traiteront de dinosaures quand tu évoqueras la 9-3 ou la 9-5...

Un autre taxi Geely

J'ai vu ce taxi Londonien à vendre chez un concessionnaire Mitsubishi. Je n'en ai pas croisé beaucoup jusqu'ici.

Ce taxi est très mignon, très spacieux et il n'a pas d'étiquette "made in China". Hélas, son prix n'est pas très "Chinois" et son VM est plutôt prodigue en CO2...

Apparemment, Geely veut utiliser l'embryon de réseau de London Taxi pour s'implanter en Europe avec son EC7. Je suis très réservé sur les chances de succès de la manœuvre.
La question à se poser pour lancer une importation, ce n'est pas "qu'est-ce qu'il construit aujourd'hui?", mais "qu'est-ce qu'il va construire demain?" A fortiori avec les Chinois, qui n'ont pas encore de produits convaincants. Chez Chery, Great Wall, MG et désormais Byd, on voit justement des voitures intéressantes dans le pipeline. A contrario, chez Geely, il y a plusieurs modèles qui sont au statut "bientôt produits" depuis des mois. Lorsque Geely écrit "arrivée prévu en 2013" sur tel ou tel proto vu à Shanghai, je rigole! Et je rigolerai jusqu'au jour où je verrai du concret chez Geely. Byd, Chery, Great Wall et MG, j'ai plus tendance à les croire, car ils font ce qu'ils disent et disent ce qu'ils font.

Hier, c'était le 5e trophée annuel de la Fédération Chinoise du Sport Automobile (FASC.)
En apparence, ça peut faire sourire. Toutes disciplines confondues, il y a eu 86 courses disputées en Chine en 2011 (hors GP de Macao et GP de karting à Hong Kong.) Le pays ne compte que 7 circuits (Beijing Goldenport, Chengdu, Guanzhou Zaoqing, Ordos, Shanghai F1, Shanghai Tianma et Zhuhai), en monoplace, il y a quelques tempes grises et le champion de rallye est un second couteau Anglais (Mark Higgins) qui roulait avec une Mitsu Evo 9. Bref, un truc d'amateurs.
Mais ce qu'il faut bien voir, c'est qu'il y a 10 ans, la Chine n'avait que Zhuhai. Et ce n'est qu'avec la construction de Shanghai F1 (2004) que les premiers championnats circuits ont émergé. Bref, le développement du sport auto Chinois est récent. Les gentlemen-drivers du début cèdent leurs places à des pilotes de plus en plus jeunes, qui ont commencé de plus en plus tôt. Aujourd'hui, je ne vois aucun pilote vraiment capable d'aller en F1. Il faudra attendre une dizaine d'années pour voir des pilotes qui ont grandi sur un karting et qui arrivent en automobile avec un talent sérieux. A la même époque, nos jeunes loups semi-pro actuels auront davantage de bouteille.
Après, il ne faut pas oublier que les Chinois sont orgueilleux. Ils en ont marre de regarder le Grand Prix de Chine depuis les tribunes! On commence à voir émerger de grosses structures. Audi, Porsche, VW et Red Bull ont bien compris que s'ils pouvaient dénicher un Chinois rapide, ça serait une publicité géniale.
Donc, c'est là que ça se passe. L'an prochain, il devrait y avoir 3 nouvelles coupes (Megane Cup, Lamborghini Trofeo et R8 LMS Cup) et une manche d'Indycar. En plus, les calendriers des championnats existants vont se muscler. Bref, c'est un pays à surveiller...

samedi 17 décembre 2011

Rover 114 GTI

Ca fait longtemps que je ne vous ai pas montré une voiture de BLMC/MG-Rover. Voici donc une 114 GTI!

Travailler dans cette boite devait être déprimant. Car la phrase qui revenait le plus souvent, c'était: "Désolé, on manque de budget et il revoir notre projet à la baisse."
Prenez l'Austin Metro/Rover série 100, par exemple:
- en 1968, un premier projet de citadine, la 9X, est envoyé à la poubelle. Faute de budget.
- en 1974, un second projet, l'ADO78, est envoyé à la poubelle. Faute de budget.
- en 1980, un troisième projet atteint enfin le stade de la production. C'est l'Austin Metro et elle a permis au groupe de redresser la barre. Les belles années, il s'en vendait 150 000 par an. Hélas, faute de budget, elle sort uniquement en 3 portes et avec un moteur antédiluvien.
- En 1984, alors que la 5 portes arrive enfin, ils songent à une vraie remplaçante.  Faute de budget (et de foi en Austin), la futuriste AR6 termine à la poubelle. C'est d'autant plus dommage que c'était l'une des dernières fois où ils n'avaient aucun complexe face à la concurrence.
- En 1990, après bien de compris, Rover présente la série 100 (alias "Rover Metro" outre-manche.) Une simple Metro adaptée au Rover "K" et avec un nouvel avant. Comme d'habitude, les uns parleront du génie de la R&D d'avoir fait du neuf avec du vieux. Pour les autres, c'est une escroquerie.
- En 1995, faute de budget pour financer un modèle inédit, la série 100 s'offre un nouvel avant. Autant la Metro était à peu près en phase avec la concurrence, autant, 15 ans plus tard, la série 100, était complètement dépassée. Le coup de grâce fut un 0 étoile au tout premier crash-test Euro-NCAP. De quoi faire fuir les acheteurs.
- En 2003, la Metro/série 100 a enfin un successeur: la CityRover. Les budgets et le planning est extrêmement serré. Le lancement de la Metro, à côté, c'était le Club Med! Donc, c'est une Tata Indica "roverisée" à la hâte, avec un moteur Peugeot, uniquement en 5 portes et uniquement en conduite à droite! MG-Rover n'a même plus assez d'argent pour faire une campagne de pub! 18 mois et 1 200 unités plus tard, MG-Rover met la clef sous la porte et la CityRover disparait aussi discrètement qu'elle est apparue.

Depuis le printemps dernier, MG produit en Chine une nouvelle citadine: la MG3. Il a pour ambition de la vendre à travers le monde. A suivre?

jeudi 15 décembre 2011

Un Spider 2000 oublié

Chaque fois que je croise un Spider "conda tronca", il est dans un sale état.

Après celui très corrodé de 2010, en voici un qui n'a visiblement pas bougé depuis longtemps. En témoigne l'épaisse couche de poussière et les pneus crevés...

Il faut croire que les gens ne s'y intéressent pas plus que ça. Dommage.

mardi 13 décembre 2011

La boule à neige Feu Vert

Lorsque Feu Vert m'a envoyé un garage Norev, ils m'ont envoyé un catalogue avec. J'y ai vu cette boule à neige avec le chat Ramses et j'ai flashé dessus. Une semaine après, ils me l'envoyaient et j'ai pu la mettre avec mes "trésors". Franchement, je trouve qu'il a un côté deuxième degré qui est hilarant.

Du reste, j'aime bien les centres autos. Par chez moi, point de Feu Vert. En revanche, il y a un Speedy. J'y allais avec ma Fiesta et j'y suis encore allé récemment pour des pneus pour ma MX-5 (j'ai bien essayé de soudoyer la RP de Pirelli pour avoir un train de P-Zero, hélas...) A "mon" Speedy, ils sont efficaces, pas cher et on peut y aller sans rendez-vous.
Ce qui me fait mal au cœur, c'est que les centres autos courent après les clients. Entre les primes à la casse et le discours anxiogène des constructeurs (du genre pièces de centre auto=contrefaçons), ils traversent une passe difficile. D'ailleurs, dans Paris intra Muros, j'ai vu deux Speedy et un Midas fermer leurs portes.
Quand ma mère a acheté sa Polo, le vendeur a fait son laïus obligatoire: "Madame, il ne faut pas aller dans les centres autos! Vous allez perdre votre garanti! (NDLA: c'est faux) Votre voiture tombera en panne et ce sera à vos frais! (NDLA: re-faux) Alors que nous, on vous ga-ran-ti un rendez-vous sous 3 semaines." Je vous jure qu'il était fier de pouvoir garantir un rendez-vous sous 3 semaines. Alors que "mon" Speedy, c'est plutôt sous 3 minutes...
Les pires, c'est quand même les garages agréés MACIF. Si vous en voyez un, fuyez! J'ai l'impression que ce sont les pires garages qui, faute de clients, demandent un agrément MACIF. A chaque sinistre, j'ai eu des emmerdes. Il y a systématiquement des retards et le travail est systématiquement bâclé. Une fois, avec la Fiesta, j'en avais profité pour demander une vidange. 80€ sans remplacement du filtre! J'ai eu du mal à m'assoir ensuite...

vendredi 9 décembre 2011

Henri Grandsire et moi

Je viens de lire la très belle interview d'Henri Grandsire dans Mémoires des stands. Une interview intéressante, car Grandsire raconte le sport auto tricolore juste avant l'arrivée de Matra, d'Elf, des sponsors, etc. Une période peu évoquée.

Ce qui est un peu chiant, c'est qu'il a tendance à pleurnicher. Il a été champion de France de F3, il a incarné Michel Vaillant, il a côtoyé la crème du sport auto Français, couru à Monaco, au Mans, à la Targa Florio, sur le Nurburgring... Et les seuls trucs qu'il trouve à dire, c'est: "J'ai failli gagner ici...", "Untel a été méchant avec moi..." C'est pas Michel Vaillant qu'il aurait du jouer, mais Calimero!
Bref, quel rapport avec moi et les Jeep pour enfants qu'on voie sur ces photos? Au détour d'une phrase, il dit qu'il a été l'un des cofondateurs de Jacadi.

Or, à l'été 91, la marque de vêtements a lancé le Jacadi Trophy. Une trentaine de gamins ont roulé à l'Alpe d'Huez dans des petites Jeep 4 places (j'ai retrouvé une vidéo ici.) On était en pleine mode du Camel Trophy, d'où ce simili-raid très "seizième". Dans la vidéo, on voit Jean-Pierre Beltoise, Philippe Streiff, Michel Barnier (?) et Philippe Douste-Blazy (??) Henri Grandsire n'apparait pas, mais avouez que ça serait étonnant qu'il ne soit pas à l'origine de l'épreuve, non?
6 mois plus tard, au salon Auto-moto compétition du Bourget 1992, Jacadi tente de recruter pour un 2e Trophy (qui apparemment n'a pas eu lieu.) Ils proposait à des gamins de tourner sur une piste en terre. C'est ainsi que votre serviteur (en doudoune Naf-naf rouge et pantalon en velours) se retrouve par la première fois au volant d'une voiture!
De mémoire, c'était assez chiant. Le moniteur était du genre: "Tu roules lentement et tu évites les obstacles. A la moindre connerie, on arrête tout et tu sors!" En prime, au bout de 10 mètres, la batterie de la Jeep est tombée en panne (photo 2.) Du coup, on a du prendre une autre Jeep (photo 3.)
Nul doute que dans les stands, il devait y avoir Grandsire et moi, j'ai du passer devant sans m'en rendre compte.
Au moins, près de 20 ans plus tard, je peux dire que je l'ai croisé! Et que grâce à lui, j'ai eu mon premier baquet!