lundi 27 avril 2015

Spitfire du matin...

Et pas de chagrin ! Au contraire, cette Triumph Spitfire a égayé les embouteillages de l'A86. Quel changement par rapport aux monospaces, aux utilitaires légers et autres gros scooters qui forment la circulation matinale.

Quoi de neuf chez MG ? Pas grand chose. MG UK s'est offert sa première pub depuis 2013 et la '6 a droit à un petit lifting. En Chine, MG-Roewe est le seul "pure" dont les ventes se contractent au premier trimestre. A Shanghai, MG avait la GT et la GS. La GT (MG5 coupé-4 portes) va remplacer les Roewe 350 -mal- rebadgées à l'export. En théorie, c'est le dernier modèle de la première génération de MG Chinoises. Après, la marque à l'octogone va remplacer ses modèles. Donc, grâce à l'expérience accumulée, elles seraient mieux finies, plus performantes, etc. Le GS n'est qu'un Ssangyong recarrossé. MG compte le faire assembler rapidement en Grande-Bretagne et en Thaïlande. Dans le meilleur des cas, cela crée un 2e électrochoc et les ventes mensuelles de MG UK atteignent les 3 chiffres. Des importateurs embrayent sur le continent (Benelux, Pays Baltes...) et au Mondial de Paris 2018, on voit enfin un stand MG ! En tout cas, la route sera très, très longue pour que MG UK ne retrouve ne serait-ce que le niveau du MG-Rover de Phoenix Group.

vendredi 24 avril 2015

Une Bugatti

Sur le chemin de la présentation du Tour Auto, j'ai vu cette Bugatti Veyron. C'est la première fois que j'en voyais une "en vrai". Les autres fois, c'était dans des salons.

L'air de rien, la Veyron a 10 ans. En comptant la looongue gestation, on arrive à 17 ans. Elle ne les fait pas, hein ?

Au salon de Genève, Bugatti a dévoilé "La finale", l'ultime Veyron. VW garde le flou sur le futur de la marque. Galibier ? Super-Veyron (Lydia ?) de 1500ch ? Arrêt pur et simple ? Je pense que VW va maintenir Bugatti. Ne serait-ce que pour de basses raisons financières : depuis 10 ans, ils ont investi dans une usine, un réseau, etc. Sans oublier tout le développement. Ce n'est pas pour tout balancer ! Le père Piech n'est pas du genre à jeter l'argent par les fenêtres. Simplement, il vise une clientèle d'ultra-riche, qui veut l'ultime joujou. Du jour où la remplaçante arrivera, la Veyron ne vaudra plus rien. Elle aura autant d'intérêt qu'un iPhone 4S ! Je suis sûr que même s'il y avait ne serait-ce qu'un spyshot de la remplaçante, des commandes seraient annulées. Donc, VW attend de livrer la dernière "La Finale", puis ils sortiront la remplaçante.

jeudi 23 avril 2015

Présentation du Tour Auto 2015

L'an dernier, j'ai pu assister à l'exposition des voitures du Tour Auto, au Grand Palais. Cette année, faute de temps, j'ai du me contenter de la présentation de l'épreuve. C'était dans une concession parisienne de BMW. Le constructeur exposait fièrement une 2002 Turbo et une CSL (ainsi qu'une i8 et un X5, mais eux, on s'en fout.)

J'ai passé la soirée à photographier la 2002 Turbo. Quand j'étais petit, il y avait encore des "02" dans les rues. C'était juste une occasion un peu vieille. A un moment, deux types tournent autour. L'un d'eux semble connaitre en détail la voiture. Je l'aborde : "C'est vous qui pilotez la 2002 Turbo ? - NON ! (NDLA : genre "c'est quoi cette question de merde ?") Je pi-lo-te une [modèle] en "compétition". (NDLA : la 2002 Turbo est inscrite en "régularité".) Et vous ? - Moi, je suis journaliste. - Ah ah ! (avec le regard ultra-condescendant) " Intérieurement, j'ai pensé : "Ecoute, connard, 1) tu "pilotes" une VHC de moins de 2l. Alors arrête de te prendre pour Sébastien Loeb. 2) Je suis sûr à 99% que j'ai un plus gros palmarès que toi. Alors garde ton baratin pour Laury Thilleman." Mais je me suis contenté de faire l'article du Blog Auto. Il m'a promit qu'il en achèterait un exemplaire au premier kiosque de Biarritz (c'est dire s'il m'écoutait.)
Je me suis dit que pour avoir une suffisance pareil, ça devait être un jeune patron de start-up ou une vague célébrité. J'avais la liste des engagés et j'ai cherché la [modèle]. Par chance, il n'y en avait qu'une en "compétition". Un coup de Google et je trouve une interview d'AutoNewsInfo, datant de 2014, d'un propriétaire de [modèle] qui s'apprêtait à disputer le Tour Auto. Le nom correspond à la feuille d'engagé... Mais le type en photos n'est pas celui qui m'a pris de haut. Dans la "régularité", il y a aussi une [modèle]... Mais entre temps, j'ai reçu un communiqué du Tour Auto consacré à des cuistots qui prennent le départ. L'un d'eux pilote justement la [modèle] inscrite en régularité (et bien sûr, ce n'est pas jmelapete.com de la veille.)
Conclusion, non seulement il n'était pas plus pilote que moi, mais en plus, il n'a pas davantage pris le départ du Tour Auto que moi ! Remarquez, d'expérience, je sais que ce genre de mythomanes s'en tirent bien. 2 contre 1 qu'une semaine après, il était au Grand Palais et qu'il faisait son Andrea Bonfanti, sans aucun scrupule...

mercredi 22 avril 2015

Anglaise(s)

Hasard ou coïncidence, l'opération #FeelXE avait lieu à un jet de pierre de My Mini Revolution, un haut lieu de l'Anglaise dans Paris...

Sur la photo, on voit bien les Jaguar et la devanture noire de MMR.
 Zoom sur les Mini. Une Cooper 1,3l et une Countryman. A mon avis, celle de droite a vite été vendue...

mercredi 15 avril 2015

#FeelXE

La Jaguar XE m'intéresse et je me suis inscrit pour la tournée "Feel XE", afin de la voir de plus près. Elle m'a fait une meilleure impression qu'au Mondial de Paris. C'est une belle voiture, avec une belle qualité perçue. Comme d'habitude chez Jaguar, la personnalisation va très loin (avec des bois, des cuirs, des ciels de toit...) Bref, on est loin de l'aspect "Jaguar du pauvre" de la X-Type.

Ce qui m'intéresse avec la XE, c'est le pari du constructeur. Ford voulait déjà étendre la gamme et décupler la production. Tata veut le faire en gardant une identité Jaguar (propulsion, châssis en aluminium...) Il souhaite aussi renforcer l'image de marque du "big cat". Terminés, Sting et Cheb Mami, place à des méchants So British.
Cette tournée doit donc présenter la XE (et Jaguar) à une nouvelle clientèle. Une clientèle prise au premium allemand. Il ne faut pas juste leur dévoiler une voiture ; il faut les introduire à l'univers de Jaguar. Ca implique d'en mettre plein la vue ! Du "Wow" comme on dit en marketing. En plus, avec un ticket d'entrée à 37 000€, on ne vise pas n'importe qui ! Il faut du CSP++ urbain. Une catégorie qui a faim d'exclusivité et d'élitisme...
Et pour ça, ce que j'ai vu m'a déçu. Une unique voiture en statique. Même Fiat faisait plus d'efforts. Pas de totem, des vieilles docs et à la fin, on nous remet le Jaguar Magazine du Mondial 2014 ! En prime, Jaguar ne fournissait pas de liste de concessionnaires et les représentant de ces derniers semblaient trop occupés à papoter entre eux ! J'ai observé les autres invités. Temps moyen passé ? 5 minutes. Pour des gens qui ont traversé toute la région parisienne pour venir, c'est un peu short. A moins qu'ils aient eu un coup de foudre, ça m'étonnerait qu'ils gardent une impression positive. Moi, je suis resté, j'ai discuté avec le démonstrateur (très compétent, d'ailleurs), j'ai demandé un café, que j'ai siroté tranquillement en regardant le clip de Jaguar, j'ai lu le prospectus, etc. Mais personne n'est venu me "déranger". Ca m'a rappelé la Cadillac BLS. Pas vraiment un exemple de réussite...

lundi 13 avril 2015

Austin-Healey... 3000 !

Il y a une quinzaine de jours, j'ai eu la chance de conduire une Austin-Healey. C'était presque comme dans un rêve : un parking avec de rutilantes anciennes et le responsable qui me dit "on sort laquelle ?" Va donc pour une Austin-Healey 3000 de 1967. C'était complètement improvisé. Comme cette fois où je devais essayer une TVR et où je me suis retrouvé au volant d'une Lotus Europa.

Austin-Healey, ça m'a rappelé de vieux souvenirs. Quand j'avais 10 ans, je regardais Pare-chocs, sur FR3. Il y avait une séquence "anciennes" en collaboration avec Rétroviseurs. J'ai donc tanné mes parents pour qu'ils m'achètent ce magazine. Grâce à lui, je me suis vraiment intéressé aux anciennes. Et un des premiers dossiers était consacré aux Austin-Healey 100-6 et 3000. Ca m'avait d'autant plus marqué que je ne connaissais pas du tout cette marque.

C'était un bon moment. Ah, quel bruit... C'était du brut de décoffrage. Et dire que les 100/6 étaient encore moins civilisées... Après, il n'y avait que 150ch. C'est suffisant pour se prendre des coups de pied aux fesses (merci les 2 SU), mais pas assez pour se faire des frayeurs en conditions normales d'utilisations. Ou alors, faut changer de boulot. Je dis ça rapport à ceux qui ne savent plus rouler tout droit sans ESP... Du reste, une ancienne, c'est de l'odeur d'essence, du cuir qui sent le cuir, du bois avec l'aspect du bois, etc. Aujourd'hui, trop souvent, les voitures ne sentent rien, à part le neuf.

mercredi 8 avril 2015

Pure Alfa

Un prospectus, déposé l'autre jour dans ma boite aux lettres. Une promo chez Alfa. Particularité : la doc est remplie à ras-bord de références au passé (Alfetta, Giulietta Sprint, TZ...)

C'est assez pathétique. Ils n'ont rien à dire, donc ils agitent des images sépias. D'ailleurs, ils ont des problèmes avec le redimensionnage en conservant les proportions. A la fin des années 70, Alfa faisait déjà ça. D'ailleurs, c'est là qu'ils ont ressorti les blasons "Alfetta" et "Giulietta". C'est dire...

Plus généralement, je suis pour qu'on évoque le passé. Mais pas pour faire n'importe quoi. Surtout que l'histoire d'Alfa ne s'est pas arrêté dans les années 50, loin s'en faut...

lundi 6 avril 2015

Porsche-Alméras

Le printemps est là. Conséquence N°1 : le climat est plus doux pour les anciennes et les youngtimers, qui ressortent timidement de leur tanière. Conséquence N°2: il fait jour plus tôt. Ainsi, dans les bouchons de l'A86, je peux de nouveau immortaliser les voitures insolites que je croise.

En apparence, c'est juste une 911SC avec un aileron. Oui, mais il y a la petite inscription au-dessus du "E" de Porsche : Alméras.
Dans les années 80, dans les "toutes les voitures du monde", "Alméras" ouvrait la page des "constructeur français en marge de la série. Jean-Marie et Jacques Alméras s'était lancé en rallye, dans les années 70. Gag : leur première 911S était une ex-Michel Polnareff. Puis il y a eu la sport "maison" pour les courses de cote, les 911 SC de Jean-Luc Thérier et Jean-Pierre Nicolas (les dernières à s'imposer au scratch, en rallye.) Dans les années 80, il se sont reconvertis dans le tuning (d'où leur présence dans les annuels.) Ils offraient des "look 935" au 911SC, puis des "look 959". Ils ont même fait un "look GT1" pour les 996. Ils auraient pu devenir Kremer ou Gemballa. Ils ont manqué d'ambitions, de moyens et de gout pour les paillettes. Pas de mannequins en bikini, façon Gemballa. Ou de considérations mystiques, comme RWB. Philippe, fils de Jacques, a voulu se lancer en monoplace (1 saison, puis plus de budget.) Jean-Marie, la cinquantaine bien tassé, s'est relancé en cote avec une bonne vieille 911 look 935. Puis plus rien. J'étais persuadé que la boite avait fermé. Mais le fiston a repris les commandes et il y a toujours un concessionnaire Porsche-Alméras à Montpellier (merci Google.)

samedi 4 avril 2015

Jardinière

Le Fiatou du jour est une Giardiniera.

N'empêche, un jour, il faudra que j'en essaye un...

Je l'ai vu près d'une brocante, à Chatou. Ca m'a rappelé les puces : des professionnels qui vendent des objets anciens (ou en repro) à des prix délirants. Par exemple, pour les miniatures au 1/43e, c'est 10€ la voiture venue d'une collection Edition Atlas, 20€ la Dinky Toys en repro et 30€ pour n'importe quoi des années 60-70 (même rouillé et tordu.) J'ai failli craquer pour une Datsun 240Z "BRE" Matchbox. Mais elle était cher et je n'ai plus de place sur mes étagères...

Mon conseil pour les brocantes :
1) Les particuliers se contentent de vider leurs caves. Ils n'ont pas beaucoup d'objets et ils les présentent sur une table de jardin. Si un exposant a beaucoup d'objets et qu'il a un vrai présentoir, c'est un pro.
2) Si c'est un pro, vous allez vous faire arnaquer. N'hésitez pas à négocier. Il se fait une super marge sur chaque objet. Le particulier voudra à tout pris vider sa cave. Le pro, il s'en fout : la semaine prochaine, il sera ailleurs et peut-être que là, quelqu'un payera plus pour l'objet.
3) Les pros sont prêt à fourguer n'importe quoi, par manque de connaissance ou de scrupules. Vous en savez peut-être plus que lui sur l'objet.
4) Bien sûr, évitez de trop vous enthousiasmer. Si le vendeur voit que vous voulez l'objet à tout pris, il sera moins enclin à négocier.
5) Quand vous rentrerez chez vous, vous verez le même 2 fois moins cher sur Leboncoin.

vendredi 3 avril 2015

Maserati Ghibli

C'est la première fois que je vois une Maserati Ghibli en vrai. Désormais, on aura 3 types de personnes. Ceux pour qui la Maserati Ghibli est une GT des années 60. Ceux (comme moi) pour qui le nom évoque un coupé des années 90. Et ceux qui ne connaissent que l'actuelle berline, sur base Chrysler 300.

Fiat veut faire descendre en gamme Maserati. Après tout, c'est ce qu'avait tenté Alejandro de Tomaso dans les années 80, avec la Biturbo. Le problème (déjà vrai au temps de l'Argentin), c'est qu'il faudra faire des produits aboutis et doter Maserati d'un vrai réseau. Fiat en a-t-il l'envie (et les moyens ?)
Mais après tout, quand on repense à la 2e Ghibli... Elle était l'ultime évolution de la famille Biturbo. Elle était donc déjà dépassée à son lancement. Surtout face à la BMW M3 (E36) lancée quasiment en même temps. De Tomaso était très malade et son groupe valait guère mieux que lui. Il solda Innocenti et Maserati à Fiat. La marque au trident n'avait plus d'importateurs officiels hors d'Italie. La finition était affreuse et les voitures trainaient une réputation (liées aux premières Biturbo) de tomber en morceaux. Seuls quelques fans en voulaient. Bref, beaucoup, beaucoup de chemin a été fait depuis. Mais il y en a aussi beaucoup à faire...

jeudi 2 avril 2015

Une énième Fiat 500 parisienne

Y'a-t-il encore des Fiatou parisiens que je n'ai pas immortalisé ? En voici une toute mignonne (y-en-a-t-il des moches ?), avec toit ouvrant et valise sur le coffre.

Que dire sur Fiat ? J'en ai déjà dit beaucoup dessus. S'en moquer, ce serait comme ce moquer de François Hollande. L'actualité genevoise de Fiat, c'était... La Fiat 500 "1957". Non, ce n'est pas une boutade. Sa seule nouveauté, c'était une 500 avec des jantes et une peinture inédite. L'actualité tout court, c'est les 30 ans de la Y10/Epsilon. Lancia les fête en annonçant la dissolution de Lancia France pour 2017 (ça aussi, ce n'est pas une blague !) Drôle de manière de fêter un anniversaire. Moi, je n'oserai pas inviter le PDG de Fiat France au mien...
On fête également les 10 ans de la fin de Rover. 10 ans déjà que l'ultime Rover 75 sortait de Longbridge. A l'époque, tout le monde avait sa petite analyse. La mienne, c'est que personne n'est indestructible. Même l'ex-fleuron de l'industrie britannique. Ce qui sauve Fiat d'un destin à la Rover, c'est Chrysler, le Brésil et (dans une moindre mesure), la Chine. Mais au-delà de Fiat se pose la question des généralistes européens. Quelle place pour eux ? Les bonus/malus et le dictat des flottes ont tué le "D" et le "E". Même le "C" s'écroulent. Tout se réduit au "A" et au "B", comme chez Fiat. Ce sont les modèles sur lesquels les constructeurs réalisent le moins de marge. En plus, ils les soldent en permanence. En prime, il n'y a plus de pré-carré Européen, Japonais et Coréens sont à l'affut. Sans oublier le premium, qui descend toujours plus bas. Quel modèle économique pour survivre ? La solution 1), c'est le premium. Cloner la MINI et le Juke. Sous réserve que les consommateurs ne préfèrent pas l'original. Parce qu'entre une MINI et une DS3, moi, je n'hésite pas une nanoseconde. La solution 2), c'est le low-cost. Dacia casse les prix et ça marche. C'est un modèle basé sur la quantité. Pour l'instant, Renault/Dacia est tout seul dessus. PSA a refusé de s'y engager. Mais tôt ou tard, lorsque le marché sera saturé de simili-MINI et de simili-Juke, les autres feront du Dacia. Et forcément, s'il y a plus de monde pour manger le gâteau, il ne peut nourrir tout le monde. Alors que faire ?