samedi 31 août 2013

Autobianchi A112

Une Autobianchi A112, qui roule visiblement au quotidien. La première citadine traction du groupe Fiat. Mais comme beaucoup de citadines, elle est rarement conservée. On la "balladurise" en pensant que d'autres les conserverons...

Du reste, dans une semaine, c'est le salon de Francfort. Comme d'habitude, il n'y aura rien chez Fiat. Ce n'est pas avec la 4C qu'ils feront du volume ! De mémoire, ce n'est qu'en 2015-2016 qu'il y aura du neuf. Mais que font les concessionnaires d'ici-là? C'est fini, l'époque où chaque constructeur avait de nombreux fidèles inconditionnels. Ils ont eux-même favorisé le zapping, à coups de promotions agressives. Et là, je parle bien sur de l'ensemble des généralistes. Y compris VW. Sauf que VW, il a la Chine et les USA. Fiat a bien l'Italie, mais le marché italien est en chute libre. Bref, l'avenir à moyen-terme de Fiat est bien sombre.

mercredi 28 août 2013

MGA

Une MGA. D'habitude, je croise plutôt des F et plus rarement, des MGB (et curieusement, peu de TF.)

Dimanche, la MG3 arrivera officiellement dans les concessions britanniques. AROnline, grand nostalgique du lancement de l'Austin Metro, a déjà pas mal spéculé sur son futur.
La réalité, c'est que tant que le premier mois n'est pas écoulé, on n'a que du vent. A la limite, il faudrait même attendre le 2e mois. Car on peut supposer que de nombreux MGphiles ont pré-commandé leur voiture, d'où un gonflement artificiel des ventes du premier mois.

Le scénario noir, c'est 10 ventes par mois. C'est la Bérézina chez la trentaine de concessionnaires MG UK. SAIC n'a pas investi des millions pour vendre 12 MG6 et 10 MG3 par mois! Il ferme le site de Birmingham, ne conserve que le centre de design (pour le symbole) et se concentre exclusivement sur la Chine.
On ne peut pas écarter ce scénario. D'autant plus qu'en Chine, MG a beaucoup de mal à s'imposer (alors que Roewe fait un carton.) Mais SAIC semble parti sur une stratégie d'investissement à long terme (assez rare chez les Chinois.)

Le scénario rose (celui d'AROnline), c'est plusieurs centaines de voitures par mois. C'est le début d'un cercle vertueux. Les bonnes ventes (à l'échelle de MG UK) encouragent des concessionnaires plus gros à distribuer MG. En plus, cela incite SAIC à investir davantage. Pour la MG5, ça ne change rien. Mais pour le SUV, la chaine est modifiée et il y a davantage de "made in UK". En plus, ils développent des modèles spécial Europe : petit diesel, version vraiment sportive... En 2015, MG débarque au Benelux. En 2016, MG s'offre son premier salon de Genève et il dévoile un concept-car de roadsters. En fin d'année, il y a un stand porte de Versailles, même s'il faudra attendre un an de plus pour revoir des MG en France... Et en 2017, la MG6 nouvelle génération est dévoilée au salon de Detroit (où SAIC possède un bureau d'étude.)

Le scénario gris (le mien), c'est une quarantaine de voitures par mois, avec des pointes à 100 en fin d'année, lorsqu'ils font des promos d'enfer. De quoi maintenir le réseau actuel, point. Du coup, MG UK reste sur une stratégie peu ambitieuse. La MG5 Euro sort avec un unique moteur et là encore, la croissance est faible. Malgré tout, comme la "3" et la "5" débarquent en Afrique du Sud, en Australie, en Ukraine, en Israël, en Nouvelle-Zélande, etc. Les exportations de MG grossissent.
Il faut se souvenir que lorsque SAIC et NAC rachètent MG-Rover. Ils n'ont pas grand chose. NAC n'a que des modèles en extrême fin de carrière. SAIC récupère un projet à moitié-fini de berline "C". Donc pas question de s'appuyer sur l'existant : il faut créer du neuf. C'est d'ailleurs ceci qui coulera NAC. Jusque là, SAIC n'était qu'un assembleur pour des tiers. Il doit donc s'improviser concepteur de voitures. En plus, il songeait d'abord à la Chine. En cela, les MG 6, 3 et 5 sont donc autant de premiers jets. Pour la deuxième génération de véhicules, SAIC aura davantage d'expérience (notamment sur les goûts des Européens) et ses produits seront plus aboutis. A mon avis, il faudra attendre ce moment pour que les ventes se développent vraiment en Europe.

mercredi 21 août 2013

Concerto pour Honda, oraison funèbre pour Rover

Une Rover série 200 (type AR8) ? Non, regardez le badge sur la calandre : c'est bien un "H". Donc c'est une Honda Concerto.

A écouter AROnline, c'était une bonne idée. Honda crée une 5 portes (pour combler le trou entre la Civic et l'Accord.) Charge ensuite à Rover de la décliner en 3 portes, 4 portes et break (ainsi qu'un cabriolet.) D'ailleurs, la Concerto et la 200/400 sont sorties en même temps.
Mais ça a surtout souligné que Rover ne fait plus que de la Honda rebadgée (donc a priori moins fiables et moins bien finies que l'original.) Pourquoi s'embêter à acheter une copie ? Autant prendre l'original ! Rover fera le minimum syndical de développement avec un unique moteur essence (le "K", dont dérivent les 1,8l turbo et 1,5l atmo des MG actuelles.) Le diesel est fourni par PSA (qui s'occupe également des boites de vitesses.) Bref, un boulot de constructeur de second plan, incapable de développer une voiture de A à Z.
Au début des années 80, c'est Honda qui cherche à s'appuyer sur Austin-Rover et profiter de son implantation européenne. 10 ans plus tard, le rapport de force s'est inversé et c'est Rover qui s'appuie sur Honda pour concevoir ses modèles. Le Rover des années 90 est un Rover rentable ; mais c'est surtout un Rover trop petit pour vivre seul. La suite est prévisible, lorsque BMW solde la marque aux "Phoenix Four", il n'y a aucun savoir-faire, aucune valeur ajoutée. Chrysler, après le divorce avec Daimler, sera dans la même situation. Et le problème de Renault, c'est qu'il devient le "Rover" de Nissan. Une tendance appelée à s'accélérer, car Renault veut davantage se rapprocher esthétiquement des Nissan. Et si demain, Nissan quittait "l'Alliance" ? Et bien comme Honda, ils diront : "Ca, c'est à nous, ça aussi, ça aussi, ça et ça, aussi. Bref, tout est à nous !" Je sais, ça ne peut pas arriver, ils sont BFF ! Pourtant, l'histoire récente nous apprend que tout peut arriver. Et la pingrerie et le manque d'ambition des dirigeants de Renault ne me rappelle que trop ceux de Rover...

lundi 19 août 2013

Excitations

Depuis quelques mois, crise oblige, les constructeurs ont levé le pied sur les nouveautés. Maintenant, ils sentent un frémissement, alors on devrait avoir un "beau" Francfort.

J'aurais un pincement au cœur en voyant la Mazda3. J'étais présent au lancement mondial de l'actuel modèle. C'était d'ailleurs mon premier gros reportage "live". Ca se ressent dans l'article...

5 ans déjà... Désormais, je suis blasé par les levers de rideaux avec sons et lumière, les buffets bien garnis ou les attachées de presse à tomber par terre !
Par contre, je reste à l'affut des évolutions et des recompositions du marché.
A ce titre, j'attends avec impatience le SUV Jaguar (puis la "petite" berline qui suivra.) Comment est-ce que Jaguar, un constructeur élitiste, va réussir sa mue? Va-t-il être un énième premium? A priori, comme les gens ont les mains à peu près libre, ça sera propulsion et intérieur soignés à tout les étages. Pas de X-Type à l'horizon...

J'ai aussi hâte d'être en octobre, pour avoir les premiers chiffres de vente de la MG3 "Euro".

Je suis un peu moins intrigué par l'Alpine. J'ai comme un mauvais pressentiment. Le souci, c'est que c'est une course d'obstacle : il faut répartir les tâches avec Caterham (et gérer l'égo de Tony Fernandes), créer un beau produit et savoir le "vendre". Sachant que le passé n'est guère encourageant: A610, Spyder Renault Sport, renaissance de Gordini, Wind... Autant de projets ambitieux qui ont explosé en vol...

mercredi 14 août 2013

Jaguar F-Type "Hertz", mon trente-quatrième essai

Essayer des voitures, ça fait parti de mon job. Néanmoins, moi, quand je monte à bord d'une sportive, j'ai les yeux qui brillent. On ne peut pas mettre tous les essais sur le même plan. Une GT, ça doit être un "essai passion" et vous devez transmettre de l'émotion (donc ressentir quelque chose.) Je reste traumatisé par un journaliste qui m'a dit: "Une fois, j'ai été essayer une Lambo à Las Vegas et... Voilà..." Ca ne l'a pas plus marqué que ça. A mon avis, ce gars devrait changer de boulot ou se cantonner aux citadines diesel...

Bref, comme un autre rédacteur l'avait déjà essayée la Jaguar F-Type, j'ai du orienter mon article sur l'aspect "location de GT". Voici donc un article davantage orienté "essai".
Le concept
Certains reprochent à la XK8 d'être trop lourde et trop typée "GT". D'où l'idée d'une stricte 2 places, plus sportives. Elle reprend la plateforme de la XK8, raccourcie. Pour des raisons marketing, ils l'ont appelé F-Type.
Je suis moyennement fan de la ligne. C'est beau, mais trop sage. Dans 5 ans, Jaguar nous sortira une nouvelle F-Type et on aura oublié celle-ci. Il n'y a pas le côté "œuvre d'art" de la Type E.

Présentation
J'adore les productions de Jaguar-Land Rover. Elles ont une classe incomparable. Les Audi et les Mercedes sont froides. Chez Jaguar, il y a plein de détails comme ces ouïes (juste pour voir le mot "Supercharged") ou les étriers badgés "Jaguar". Et tout ça, de série, sur le modèle de base...
Intérieur
Il y a du cuir partout! Même sur la planche de bord. L'équipement est ultra-complet: sièges électriques, caméra de recul et GPS de série.
L'autre bon point, c'est l'ergonomie. D'emblée, vous arrivez à faire marcher la clim' ou à programmer votre destination. Pas de curseur, pas de sous-menus... Ah, si toutes les voitures pouvaient avoir l'interface homme-machine de la F-Type...

Le "moins", c'est la finition. En terme d'ajustements et de qualité perçue, on est loin des productions allemandes...

Moteur/tenue de route
Le V6 3,0l offre 340ch. Elle revendique un 0-100km/h en 5,3 secondes. En "D", elle met un peu de temps à réagir. Ca va beaucoup mieux en "S". Et puis, il y a le bruit... A 3000tr/min, le V6 se réveille et émet un feulement, puis il rugit...
Je n'ai pas pu trop taquiner la voiture. Je n'ai même pas eu le temps de l'emmener à mon "mini-Mulholland"! De ce que j'ai vu, elle m'a semblé assez joueuse et plutôt linéaire.

Conclusion
Ah, si seulement j'avais 73 800€... Par rapport à la concurrence, le rapport prix/performances/équipement de série est imbattable. La classe anglaise en plus. J'ai quand même un doute sur la fiabilité (notamment le faisceau électrique) et le coffre est ridicule.

mardi 13 août 2013

Audi A8

Une Audi A8 première génération. Un modèle un peu oublié, mais ô combien important pour la marque.

Après l'échec de la V8, la firme aux anneaux comprend que s'il veut rejoindre BMW et Mercedes, il doit mettre les bouchées doubles.
A l'époque, pour le très haut de gamme, BMW et Mercedes sont sur des produits avec des durées de vie très longues. Audi choisit une stratégie très agressive avec une modèle tous les 6, 7 ans, avec un gros lifting à mi-vie. Le tout avec un bombardement de contenus technologiques: caisse en aluminium, quattro, V6 TDI, W12, V8 TDI..."
A l'époque, ça faisait bien rire Frédéric Saint-Geours! A quoi bon engloutir des milliards de marks pour vendre quelques milliers de voitures par an? Pourquoi concevoir des V8 et des W12, alors qu'ils vendent surtout des versions à moteur V6! Au moins, chez PSA, on investi juste ce qu'il faut, où il faut.
Sauf qu'avec cette stratégie dispendieuse, Audi a pu rejoindre BMW et Mercedes. Aujourd'hui, ils vendent plus de voitures que Peugeot et Citroën réunis! Et avec un ticket moyen supérieur... En France, on n'a pas forcément les meilleurs PDG, mais on a les meilleurs donneurs de leçons!

Remarquez, tout n'est pas rose pour l'A8. Elle a une image de "voiture de braqueurs". Faut dire que depuis les années 90, Audi met le paquet sur le placement-produit dans les films d'actions (Ronin, Le transporteur, Go fast...) Faut pas s'étonner du retour de bâton.

lundi 12 août 2013

Pub ancienne

D'habitude, il n'y a qu'en province qu'on voit ici et là des publicités peintes. En banlieue, on a pas mal rasé de pavillons depuis l'époque où l'on peignait les pubs... Pourtant, cet "Automobiles Fiat" reste visible à Villejuif (94.)

A tout hasard, j'ai regardé et il n'y a aucun concessionnaire de la marque italienne dans le coin. C'est donc une publicité à la gloire d'un garage qui a du fermer ses portes il y a des années...

dimanche 11 août 2013

Opel Adam Cup aux 2 Alpes

La semaine dernière, on m'a invité à un évènement insolite: une skieuse (Marion Rolland) et un rallyman (Yoann Bonato) font un "échange". Leur point commun, c'est qu'ils sont tous les deux natifs des 2 Alpes.
En tant que Parisien, c'était aussi l'occasion de mettre les pieds au-delà de la N104! A 34 ans, j'ai ainsi découvert qu'en France, on pouvait faire du ski toute l'année! Par contre, ça a confirmé mon opinion des stations de skis...
Bonato a organisé des baptêmes. Je suis déjà monté plusieurs fois dans le baquet de droite d'une voiture de rallye. Mais là, dans des lacets, au milieu des chalets, avec le public au bord de la route, c'est encore plus impressionnant! Bonato est quelqu'un d'a priori calme. Néanmoins, une fois au volant, il se bat avec son Adam Cup. Et vas-y que je fasse un appel/contre-appel et vas-y que je te tire le frein à main... Il ne roule jamais tout droit!

vendredi 9 août 2013

Traversée de Paris estivale 2013, le rab'

La Traversée de Paris estivale, c'était des centaines de voitures au milieu des monuments. Le plus fort, c'est qu'ensuite, vous pouvez regarder des dizaines de galeries de photos, vous ne verrez pas revenir les mêmes voitures! La preuve: "ma" Triumph TR3A n'apparait nul part!

Après m'être garé, je suis tombé sur cette Mazda 121. Elle n'a pas participé à la traversée, mais j'aime bien ce modèle. Avec ses formes rondouillardes, on dirait qu'il sort d'un dessin animé.
Une Nissan Figaro. C'est un peu la version moderne de la Datsun Fairlady Sports. Si ça vous intéresse, elle est à vendre.
Une Corvette "C1". Plus précisément, un modèle de 1959-1960. L'évolution de la C1 est assez incroyable: en quelques années, le roadster pépère se transforme en véhicule extravagant et surpuissant. A l'époque, ça devait faire un sacré effet de voir ça dans le rétro... Vous êtes tranquille, vous êtes peinard, dans votre 4cv et vous avez la voiture de lucifer qui apparait!
Une dépanneuse Unic. Beaucoup de proprios avaient fait un effort supplémentaire (costume, objets d'époque...) Lui, il a sorti la pin-up Berger. Un grand classique des BD de Franck Margerin...
Dans les jardins de l'observatoire, j'ai vu cette MX-5 NA au parking "normal". Au début, je voulais la mettre à la fin, en écrivant: "Comme d'habitude, en toute subjectivité, le prix de la plus belle voiture est attribué à..." Mais j'ai touvé que cette blague commence à sentir le renfermé.

mardi 6 août 2013

Traversée de Paris estivale 2013

Après la Traversée hivernale, j'ai logiquement "fait" la traversée estivale.

Je recommanderais à tout le monde d'y aller! C'est une sacrée aventure. Le top, c'est de pouvoir monter à bord d'une ancienne. Ce coup-ci, j'étais dans une Triumph TR3A de 1958. C'est un vrai plaisir de voir Paris se réveiller. De voir ces passants souriants, qui vous prennent en photo, quel que soit leur milieu. Le plus rigolo, c'était une péripatéticienne de Pigalle qui vient vers nous, juste pour nous immortaliser avec son iPhone!
La Traversée de Paris, ce n'est pas une machine comme Goodwood. Il y a bien des flics pour ouvrir le passage, mais dés Bastille, c'est le bordel! Pas de rythme imposé ou de haltes millimétrées: chacun roule à sa vitesse.

Que dire de plus? Je ne vais pas me répéter, mais j'ai l'impression que c'est un évènement plus populaire que la boutique éphémère Nokia-Fiat du Grand Palais ou le show-room Lafarge des quais de Seine... En plus, ça met davantage Paris en valeur: on en redécouvre les monuments. Et accessoirement, ça ne coute rien au contribuable parisien. Mais bon, il faut croire qu'à Paris, les 2,31% sont les seuls à être écoutés...

A part ça, des infos de MG? Oui, on a un prix pour la MG3 "Euro": 10 000£ (11 600€) en full'op. J'espère que la promotion sera aussi agressive que le prix.