lundi 13 juillet 2015

Super-Goélette

Un Saviem SG2, croisé dans les bouchons de l'A86. Je ne ne vous dit pas le boucan... Oui, j'ai refait le coup de la photo dans le rétroviseur. Parce que lorsque je tombe sur une mauvaise idée, je la réutilise !

Depuis les années 70, le nombre de constructeurs de VP est plutôt stable. Seuls Autobianchi, BL, Chrysler Europe et Saab sont tombés... Mais dans les utilitaires, quel ménage ! Alfa Romeo V.I., Avia, Bedford, Berliet, Bussing, Dodge UK, Ebro, ERF, Foden, Guy, Hanomag, Magirus, OM, Pegaso, Unic et bien d'autres ont disparu. Il ne reste que des oligopoles avec une demi-douzaine d'acteurs (dans les VUL et les PL.) Sans compter les collaborations... Les grands constructeurs préfèrent se concentrer sur les voitures particulières. L'erreur de Fiat/Iveco, Ford, Mercedes, PSA, Renault et VW, c'est de croire qu'ils ont fait un Yalta du VU. Hyundai pourrait chambouler le marché. Il possède déjà une bonne réputation en terme de politique commerciale et de fiabilité. Les Chinois sont également dans les starting-blocks. Maxxus est timidement revenu en Irlande. Les clients pro sont moins sensibles au badge sur la calandre ; ils veulent un prix et des caractéristiques techniques. Il y a donc du potentiel. Est-on à l'aube d'un nouveau chamboulement ?

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Qu'est-ce que vous en pensez ?