lundi 7 avril 2014

Hyundai à Evry

C'est marrant : peu après avoir croisé une Kia Pride, voilà que je vois un concessionnaire Hyundai en pleine démonstration de force dans un centre commercial ! Ca a l'air d'un "avant/après" des constructeurs sud-coréens. Elles sont loin, les vieilleries à prix cassés ! Maintenant, Hyundai et Kia proposent des voitures modernes, suréquipées. J'aime bien l'ix35 et côté design, l'i10 est pas trop mal. Ils restent néanmoins un cran en-dessous en matière de finition et de motorisation.

Si Hyundai et Kia veulent assoir leur notoriété, ils doivent maintenant monter en gamme. A mon avis, il faudra au moins une ou deux générations avant qu'ils sont vraiment "dangereux". Pour l'instant, il leur manque de vraies citadines et des hybrides. Ils font des déplaçoirs, avec le risque qu'un autre propose des déplaçoirs à meilleur prix et leur pique leur clientèle. Curieusement, Hyundai ne met pas en avant le Veloster et la Genesis Coupé, qui sont ses 2 modèles ayant le plus de personnalité.

Quand je pense à l'automobiliste Coréen typique, j'imagine M. Kim, dans sa grande berline noir (marron foncé, si c'est un bout-en-train), qui roule à 30 à l'heure sur une autoroute de Séoul... La Corée du Sud est aujourd'hui l'un des principaux constructeur de voitures (en terme de volumes.) Mais contrairement au Japon, à la Malaisie ou à la Chine, la motorisation du pays s'est faite sans apparition d'une "culture automobile". La voiture, en Corée du Sud, c'est juste un moyen d'aller d'un point A à un point B. On n'a pas vu non plus d'artisans se développer en marge de Kia et Hyundai (comme au Japon, vis-à-vis de Toyota, Honda et Nissan.) Est-ce du à l'aspect autarcique des chaebol ? Et côté spot auto, ils ont des circuits flambants neufs, mais ils ne servent qu'à 3 pelés ! Tout ça, c'est un gros handicap pour les constructeurs.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Qu'est-ce que vous en pensez ?