mercredi 3 octobre 2007

Lewis Hamilton

Ce gars-là est bluffant! Il débutait cette année avec une sacrée pression: premier pilote black de l'histoire, dominateur en GP2 et en F3 britannique, premier "rookie" chez McLaren depuis Andretti en 93 (l'unique GP de Magnussen en "rouge et blanc" en 95 ne compte pas vraiment), équipier d'un pilote qui débarque également dans l'équipe, sans oublier l'irrégularité dont fait preuve McLaren d'année en année...
L'historique des pilotes "attendus" ne plaidait pas en sa faveur: en général, les débutants rapides sont irréguliers (quand le circuit ne leur plaisent pas, ils sont invisibles), brouillons lorsque cela se complique (pluie au milieu d'un GP, safety car, place à défendre...) et en fin de saison, ils ont tendance à s'effondrer.

Or, rien de tout cela avec Hamilton. Sa série de podiums quasi-interrompue est impressionnante. Un seul faux-pas jusqu'à présent. Sa présence en tête du classement semblait être un "accident": en fin de saison, Alonso allait le doubler. Mais au Japon, sous la pluie, le Britannique a imposé son rythme en tête de la course, gérant son carburant en vue de l'arrivée. Alors que l'Espagnol sortait des stands au milieu du peloton, perdait patience et se sortait tout seul (un abandon lourd de conséquence pour le championnat.)
A deux courses de la fin, il a 12 points d'avance: à Shanghai, une 5e place lui suffirait pour éliminer Raikonnen de la course. Et une 2e, serait suffisant pour être le premier rookie titré... Et depuis la création de la F2 (devenue F3000, puis GP2) le premier pilote titré également titré en F1!

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Qu'est-ce que vous en pensez ?