dimanche 4 novembre 2007

Auto-moto

Ca faisait longtemps que je n'avais pas regardé Auto-moto. C'était le sujet de mon tout premier article sur Le Blog Auto et depuis mon opinion n'a pas changé. Sur la photo, on peut voir Céline Geraud (à droite), par contre, à gauche, je ne sais pas si c'est Jérôme Chon ou Marion Jolles.

Bref, comme d'habitude, les "infos" étaient sur le net depuis 3 semaines. Au moins, pour une fois, ils ne m'ont pas pompé un sujet.

J'ai été déçu par leur sujet sur l'accidentologie des scooters: trop timoré. J'ai une dent contre les deux-roues. Le problème des gens, c'est qu'ils se croient tout seul sur la route, d'où une prise excessive de risque. C'est valable aussi bien pour les piétons, les cyclistes, les rollers, les scooters, les motards, les voitures, les camions, etc. Le problème, ensuite, c'est la règle du pot de fer contre le pot de terre. Par ex: en ville, une voiture qui vous refuse une priorité à droite, ça vous coûte une aile. Un scooter qui vous refuse une priorité à droite, ça lui coute la vie.
D'ailleurs, un tiers des tués à moto, le sont tout seul.
Dans Paris, les motards sont odieux. Sur l'autoroute, vous voulez changer de file? Impossible, car le Valentino Rossi du dimanche déboule à 200, la tête dans la bulle. Il ne va quand même pas faire un écart de trajectoire alors qu'il tenait un chrono! A la place, il vous fait un bras d'honneur. Sur le périphérique, oubliez les changements de file dans les embouteillages, car il y a des files de 20 ou 30 motards en file indienne entre deux voix et ils refusent de s'arrêter! Et malheur à vous, si vous n'êtes pas bien centrés! Là, c'est coup de gants sur les vitres ou coup de pieds dans les portières. Un BMW C1 m'a fait le coup. Alors, si vous possédez un C1, c'est même plus la peine d'essayer de passer, parce que je vous fermerais la porte. Et si vous êtes pas content, j'ai une lacrymo à portée de main. Au feu rouge, il y a toujours un cadre qui se faufile pour être le premier à partir... Et au moment du passage au vert, il fait le 0-50km/h en 10 minutes. Et à Republique, dans Paris, il y en a qui se jettent sous vos roues! Ils prennent des trajectoires inouies, sans parler de ceux qui brûlent les feux, remontent les sens interdits, roulent sur les trottoirs ou les pistes cyclables, etc.
Les gens n'ont pas conscience du danger. Le propriétaire de scooter, c'est plus juste le gamin de 14 ans ou le livreur de pizza. C'est désormais les cadres (ou "costards".) Le lobby des constructeurs de motos a poussé l'état à autoriser l'achat d'un 125 pour les titulaires du permis auto depuis 3 ans. C'est de la folie pure! Les gens sont évidemment trop jeunes pour le B.S.R., alors ils apprennent la conduite d'un deux-roues sur le tas. L'été, c'est sympa, on se sent libre, on remonte les files, on zappe les embouteillages. Puis l'hiver, on découvre le froid, la pluie, les glissades... D'ailleurs, vers octobre-novembre, il y a de bonnes affaires à faire: au bout de 3 mois (lorsque les frimas, synonyme de bobos, arrivent), les "caisseux" revendent leurs scooter. En plus, franchement, qui va mettre un intégral et une combi en scooter? L'été, les gens sont en polo et l'hiver, c'est le costume-cravate. Enfin, on en arrive au problème de la formation. L'age moyen du propriétaire de scooter est de 46 ans (!) et après 20-25 ans de permis, on a acquis de mauvais reflèxe. Moi, je suis à 100% pour un permis à repasser tous les 10 ans. Ca permet de se remettre à niveau et d'évacuer les dangers publics (par ex les mamies en Saxo qui ont 2 de tension et roulent à 20km/h.)

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Qu'est-ce que vous en pensez ?