vendredi 10 août 2007

Je n'irai pas à Montlhéry

Les Parisiens sont des orphelins du Sport Auto. Le rallye d'Ile-de-France a fait long feu, quant aux circuits... Dreux, Marcoussis et Trappes n'accueillent que les écoles de pilotage. Et Montlhery... Ah, Montlhery... Si j'étais milliardaire, je rachèterais le circuits à l'Utac (plus quelques terrains aux alentours pour le développement), je raserais les maisons, bitumerais l'anneau, créerais un vrai "routier", de vrais stands, un vrai paddock, de vraies voies d'accès. Comme le Ricard, mais ouvert au public. De quoi accueillir les trophée FFSA et peut-être le DTM, voir le Champ Car.

Ah, si au moins, il existait un en France Chip Ganassi, un Don Panoz, un Roger Penske: un racer aussi riche que passionné, capable d'investir des millions dans un circuit à la rentabilité très incertaine.

En attendant, depuis 1995, il n'accueille plus de compétitions. De temps à autre, il s'entrouvre le temps qu'un club y débarque, avec des voitures qui y tournent au pas. Montlhéry, c'est un anneau délabré, un paddock en terre-battue, des infrastructures obsolètes... Ajoutez-y le j'm'enfoutisme des pouvoirs publics et la cacophonie des différentes associations d'amateurs qui veulent le "préserver" et vous aurez le tableau. Il est isolé de l'urbanisme. Inconvénient: il n'y a aucun transport en commun pour y aller. Avantage: il ne risque pas d'être menacé par les promoteurs, comme Carole. De toute façon, cela fait longtemps qu'on n'y a pas fait des travaux. Il a été construit dans les années 20 et les pilotes des années 60-70 se plaignaient déjà de son délabrement et n'y couraient qu'à contre-coeur.
Les nostalgiques sont donc les rares capables de s'attacher à une période qu'ils n'ont jamais connu. Celle des Bugatti, Delhaye, Talbot (Talbot-Lago, pas Talbot-Simca) et des tanks DB-Panhard.

Les 6 et 7 octobre prochain, un club Citroën y débarquera. Au menu: démonstration de Citroën, mini-musée, mini-resto et présence du petit-fils de la belle-sœur d'un type qui a effectué un record sur Citroën dans les années 30 (Beltoise est invité, mais c'est visible que sa venue est à mettre au conditionnel.) Le tout pour 15€ par personne et si vous êtes sage, il y aura un dîner de gala à 115€!
Au mieux, ça sent l'amateurisme du club habitué aux petites "concentres" et qui n'a pas su négocier les prix. Au pire, c'est une escroquerie pour abusé ceux qui pleure sur l'anneau.

Alors tant pis, je n'irai pas à Montlhery. J'attendrais la prochaine fois qu'il s'entrouvrira.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Qu'est-ce que vous en pensez ?