mardi 25 mars 2008

F1, Malaisie: ça sent très mauvais pour Massa... Et pour Alonso

L'abandon de Massa en Malaisie coute cher à la Scuderia.
Raikonnen et Massa tenaient le doublé. Du coup, voici le championnat pilotes:
1. Hamilton, 13 points
2. Raikonnen, 11 points
...5. Massa, 8 points

Et chez les constructeurs:
1. McLaren, 22 points
2. Ferrari, 19 points
3. BMW, 17 points

Or, non seulement, après son abandon Australien, le compteur de Massa reste bloqué à 0 points. Mais en plus, en Malaisie, il était devant les deux McLaren et les deux BMW.
D'où le classement suivant:
1. Hamilton, 14 points
2. Raikonnen et Heidfeld, 11 points
4. Kovalainen, 10 points...
Et chez les constructeurs, c'est sans appel:
1. McLaren, 24 points
2. BMW, 19 points
3. Ferrari, 11 points...

Il faut savoir que Massa était avant tout le choix des Todt père et fils. Jean Todt parti, Massa se retrouve en porte-à-faux et ce n'est pas avec son double-abandon qu'il va redorer son image...
En F1, c'est bien connu, tout le monde avec tout le monde et la vérité du jour n'est pas celle du lendemain. En théorie, Massa est sous contrat pour 2009, mais les contrats, en F1... Pour le remplacer, on parle de Sebastian Vettel. Il est jeune, charismatique et rapide. BMW et Red Bull/Toro Rosso se battent pour l'avoir. Vettel est un pur produit de la filière Red Bull. Jusqu'ici, tout les autres pilotes Red Bull (Klien, Liuzzi et Speed) ont fait long feu. Placer Vettel chez Ferrari serait un bon coup de pub pour Red Bull et Ferrari a les moyens (financiers et politiques) pour racheter son contrat le cas échéant.
Cette opération ferait deux malheureux: Massa et... Alonso. L'Espagnol souhaitait signer un an chez Renault, en tablant sur le renvoi de Massa fin 2008. Briatore a forcé Alonso a signer pour 2 ans. Du coup, il est bloqué chez Renault (autant Ferrari se démenant pour "libérer" Vettel est crédible, autant on les voit mal faire de même pour Alonso.) Pire: "l'effet Alonso" n'a pas eu lieu jusqu'à présent et les Renault sont toujours en milieu de grille. Briatore prépare un tir de barrage sur l'Espagnol: 1) Ca évite de parler de ses compétences dans le management de Renault. 2) Il va lui faire payer sa saison 2007 façon terre brulée. Alonso se ferait virer et si Vettel est embauché chez Ferrari, il aurait le choix entre une équipe de 2e zone et la retraite.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Qu'est-ce que vous en pensez ?